LA CLOTURE A WALL STREET - La Fed suscite le doute | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

LA CLOTURE A WALL STREET - La Fed suscite le doute

Jeudi 28 Oct 2010 à 08:12

Les marchés actions américains ont terminé en ordre dispersé, pénalisés par l'inquiétude grandissante des investisseurs vis-à-vis de l'ampleur des mesures quantitatives que la Fed s'apprête à mettre en oeuvre. De plus, les marchés ont mal accueilli le repli inattendu des commandes de biens durables, hors transports, au mois de septembre. Sur le front des valeurs, Procter & Gamble a été l'un des neuf itres du Dow Jones à échapper à la baisse. Le Dow Jones a clôturé en baisse de 0,39% à 11 126,28 points tandis que le nasdaq composite a gagné 0,24% à 2 503,26 points.

Procter & Gamble (+ 0,35% à 63,08 dollars ) à échapper à la baisse. Si les résultats du spécialiste des produits de grande consommation ont reculé au premier trimestre, ils n'en sont pas moins ressortis au-dessus des attentes des investisseurs. Le groupe américain est confronté au changement de comportement de certains consommateurs qui cherchent des produits dont les prix sont inférieurs à ceux qu'il vend. Procter & Gamble possède des marques aussi iconiques que Pampers ou Gillette.

Les chiffres macroéconomiques

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis au mois de septembre ont progressé de 3,3% contre un consensus de 2%. Elles avaient reculé de 1% au mois d'août (chiffre révisé de -1,5%). Hors transports, ces commandes affichent un repli de 0,8% alors que les économistes visaient une hausse de 0,5%.

Les ventes de logements neufs ont progressé aux Etats-Unis au mois de septembre. 307 000 nouveaux logements ont été vendus après 288 000 au mois d'août. Les économistes tablaient sur 300 000 nouvelles ventes.

Les stocks hebdomadaires de pétrole ont progressé la semaine dernière de 5,01 millions de barils alors que les économistes attendaient seulement une hausse de 1,1 million de barils. En revanche, les stocks d'essence sont en baisse de 4,39 millions de barils, contre une hausse attendue de 200 000 barils. Enfin, les stocks de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont reculé de 1,61 million de barils, contre un consensus de -1,5 million de barils.

Les valeurs à suivre

GENERAL DYNAMICS

Le groupe de défense américain General Dynamics a réalisé un bénéfice au titre des activités poursuivies de 649 millions de dollars, soit 1,70 dollar par action, contre 575 millions de dollars, ou 1,48 dollar par action, un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a progressé de 3,8% à 3,01 milliards de dollars. Le consensus Thomson Reuters s'élevait à 1,64 dollar par action et de 8,39 milliards de dollars pour les ventes. Le groupe a bénéficié d'une augmentation des marges dans les activités systèmes de combat et aérospatiale.

PROCTER & GAMBLE

Le groupe de produits de grande consommation Procter & Gamble a présenté des résultats supérieurs aux attentes. Au premier trimestre, le bénéfice net s'est élevé à 3,08 milliards de dollars, soit 1,02 dollar par action, contre un bénéfice de 3,3 milliards de dollars, ou 1,06 dollar par action, un an plus tôt. Le consensus Thomson Reuters a été dépassé de 2 cents. Les ventes ont progressé de 2% à 20,12 milliards de dollars. La croissance organique a atteint 4% et celle des volumes 8%.

SPRINT NEXTEL

L'opérateur de téléphonie mobile Sprint Nextel a dévoilé des résultats inférieurs aux attentes, malgré le retour de la croissance des revenus. Au troisième trimestre, le groupe a essuyé une perte nette de 911 millions de dollars, soit 30 cents, en hausse par rapport à l'année dernière où elle s'était élevée à 478 millions de dollars, soit 17 cents. Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient une perte de 28 cents par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 1% à 8,152 milliards de dollars. Wall Street visait 8,04 milliards de dollars.

WHIRLPOOL

Le numéro un mondial de l'électroménager, l'américain Whirlpool, a fait état d'une baisse de 9% de son bénéfice net au troisième trimestre, mais ce résultat est supérieur aux attentes de Wall Street. Le groupe a confirmé ses prévisions annuelles. Le bénéfice net s'est établi à 79 millions de dollars, ou 1,02 dollar par action. Le groupe a été pénalisé par une amende de 91,8 millions de dollars pour entente sur les prix. Hors éléments exceptionnels, le BPA ajusté ressort à 2,22 dollars, bien au-dessus des 1,76 dollar du consensus. Le chiffre d'affaires est stable à 4,52 milliards.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street sans direction,...
Article Suivant :
USA - recul plus fort que prévu des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Dollar   Dollars   Dow jones   Essence   Etats unis   Nasdaq   Wall street   Transports   Gamble   A  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?