ANALYSE CLOTURE AOF FRANCE/EUROPE - Séance laborieuse malgré Gustav | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

ANALYSE CLOTURE AOF FRANCE/EUROPE - Séance laborieuse malgré Gustav

Lundi 01 Sep 2008 à 18:04

Les marchés actions européens ont clôturé en très légère baisse dans des maigres volumes en raison de la fermeture des marchés américains pour cause de «labor day». Le bref rebond observé cet après-midi doit être mis au crédit de l'ouragan Gustav dont l'affaiblissement à quelques kilomètres de la Louisiane a tiré vers le bas les cours du pétrole. Le baril de brut américain accuse une baisse de 4% aux alentours des 111 dollars après avoir touché un plus bas de 110,63 dollars. L'indice CAC 40 a finalement perdu 0,23% à 44721,13 points. Le FTSEurofirst a cédé lui 0,09% à 4318,93 points.

Sans surprise, c'est l'allemand Commerzbank (-10,20% à 18,04 euros) qui a décroché hier le rachat de Dresdner Bank auprès de l'assureur Allianz. Le chinois CDB, candidat au rachat, a donc été éconduit au profit d'une opération effectuée uniquement entre acteurs allemands. Le montant de l'opération se situe juste en dessous de la barre des 10 milliards d'euros, à 9,8 milliards. Un mariage qui donnera naissance à un nouveau numéro un outre-Rhin en termes de clients. Deutsche Bank tiendra cependant toujours le haut du pavé sur le plan des actifs, avec ses 2 000 milliards d'euros.

Gérard Mestrallet, le nouveau patron de GDF Suez (+1,52% à 40 euros) peut sourire aux journalistes présents à la présentation des premiers résultats groupe depuis sa naissance il y a quelques semaines: son pari lancé il a plus de deux ans est réussi. "La fusion est faite. L'entreprise est en ordre de marche. Le groupe tourne à plein régime depuis le 22 juillet", a t-il souligné tout de go. Dopé par les prix de l'énergie, le groupe a enregistré une croissance à deux chiffres de ses profits et de ses ventes au premier semestre. Et c'est parti pour durer, a confirmé l'heureux P-DG.

A contrario, PPR a chuté de 2,96% à 75,36 euros, plombé notamment par une note de Cheuvreux. Le bureau d'études a abaissé sa recommandation sur PPR de Surperformance à Sous-performance, avec un objectif de cours maintenu à 80 euros, de source de marché. Le broker a expliqué à Reuters que son objectif de cours avait été atteint et qu'il ne voyait pas de catalyseurs de hausse.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice d'activité du secteur manufacturier pour la zone euro calculé par RBS-Markit s'est établi à 47,6 en août, contre 47,4 en juillet et l'estimation flash de 47,5 publiée le 21 août. Les économistes tablaient sur une confirmation de la première estimation de 47,5. L'indice avait touché en juillet un plus bas depuis juin 2003. En août, l'indice ressort pour la troisième fois consécutive sous la barre des 50 qui marque la frontière entre expansion et contraction de l'activité.

En France, selon l'enquête mensuelle Markit/Cdaf, l'indice manufacturier a reculé en août à 45,8, contre 47,1 en juillet et 49,2 en juin. Il s'agit de son niveau le plus bas depuis janvier 2002. L'estimation flash l'avait donné à 45,1 le 21 août.

Enfin, en Allemagne, l'indice manufacturier de Markit/BME est tombé à 49,7, contre 50,9 en juillet et une estimation flash de 49,9. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une baisse à 49,9.

A 17h30, l'euro cote 1,4618 face au dollar.

EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Croissance (économique) : Augmentation durable de l'activité économique d'un pays, que l'on constate notamment par l'évolution des prix, de la production, des revenus.

Cette croissance est évaluée à partir de l'indicateur du produit intérieur brut (PIB = valeur de tous les biens et services produits à l'intérieur des limites géographiques d'un pays) ou à partir du produit national brut (PNB), qui tient compte des flux de revenus des facteurs économiques entre un pays et le reste du monde.

PIB (Produit Intérieur Brut) : Valeur de tous les biens et services produits à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un territoire au cours d'une période donnée.

Directeurs d'achat (indice des) : cette statistique reflète la confiance des directeurs d'achat. Elle est disponible pour le secteur manufacturier et pour celui des services. Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l'activité dans un secteur et un indice inférieur, une contraction. Plus cet indicateur s'éloigne des 50 et plus le rythme d'expansion ou de contraction de l'activité est important.

L'indice composite qui regroupe l'indicateur pour le secteur manufacturier et celui des services est très utile pour prévoir les évolutions du PIB à court terme. Il est considéré comme l'un des indicateurs économiques les plus pertinents.

L'indice manufacturier comprend principalement les composantes production, commande et emploi. La statistique pour les services comprend notamment l'activité en cours, les anticipations d'activité, les prix des intrants et l'emploi.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
France : le secteur manufacturier...
Article Suivant :
MORNING MEETING AOF FRANCE / EUROPE -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Cac 40   Dollar   Dollars   Emploi   Euro   Euros   Fusion   Gdf suez   Mestrallet   Zone euro   Laborieuse   Tra  
Sociétés citées dans cette news : Suez (rompus)   CAC 40   Engie  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?