MORNING MEETING AOF FRANCE / EUROPE - Repli attendu, ALCATEL en vedette | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

MORNING MEETING AOF FRANCE / EUROPE - Repli attendu, ALCATEL en vedette

Mardi 02 Sep 2008 à 08:34

Les marchés européens sont attendus en baisse. Comme sur les places asiatiques, les valeurs pétrolières devraient peser sur la tendance dans le sillage du repli des cours du brut. L'ouragan Gustav n'a pas endommagé les installations pétrolières du golfe du Mexique. Le recul des cours de l'or noir et celui de l'euro par rapport au dollar sont cependant une bonne nouvelle pour une majorité de sociétés. A Paris, les investisseurs vont réagir à la nomination de Philippe Camus en tant que Président du conseil d'administration d'Alcatel-Lucent et de Ben Verwaayen en tant que directeur général.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe que le CAC 40 a dessiné hier un petit corps blanc muni d'une mèche basse de 19 points. L'analyse japonaise des chandeliers n'apporte aucun intérêt supplémentaire à cette séance. La proximité de la résistance à 4540 points génère une perte de puissance de l'indice qui peine à rallier cet obstacle graphique. Néanmoins, DayByDay vise toujours cette résistance. Au contact de ce solide seuil technique, l'observation des volumes sera primordiale : l'absence d'échanges nourris impliquerait que la résistance n'est pas défendue et ouvrira la voie vers 4631 points. Dans cette optique, le bureau d'études DayByDay maintient son avis positif sur le CAC 40 avec un objectif à 4540 points.

Les valeurs à suivre

ALCATEL-LUCENT

Alcatel-Lucent a annoncé la nomination de Philippe Camus en tant que Président du conseil d'administration et de Ben Verwaayen en tant que directeur général. Ils remplacent respectivement Serge Tchuruk et Patricia Russo. Au sujet de sa nomination Philippe Camus a déclaré : «J'entends contribuer au positionnement stratégique du groupe dans un contexte industriel qui connaît des défis mais aussi de grandes opportunités».

ALSTOM

Alstom a gagné 3,42% à 72,03 euros hier, après avoir annoncé la signature d'un contrat d'une valeur d'environ 1,9 milliard d'euros avec Saudi Electricity Company (SEC) pour la construction de la 3e tranche de la centrale thermique de Shoaiba. Cette nouvelle installation, d'une puissance de 1 200 MW, sera construite à proximité de la centrale actuelle située sur le littoral de la Mer rouge à 100 km au sud de Djedda. Au terme de ce projet, la centrale de Shoaiba comprendra 14 tranches de 400 MW pour une production totale de 5 600 MW.

GROUPE EUROTUNNEL

Le groupe Eurotunnel a procédé à des rachats d'actions totalisant 7,72 millions d'euros, soit 814 579 actions entre le 1er et le 31 août, avec un prix moyen de rachat de 9,473 euros. Ces rachats, approuvés par l'assemblée générale du 27 juin dernier, n'ont pas donné lieu à l'utilisation d'instruments dérivés. Au mois de juillet, le groupe avait déjà consacré plus de 9 millions d'euros à son programme de rachat d'actions, avec le rachat d'un million d'actions à un prix moyen de 9,56 euros. Lundi, le titre Eurotunnel a terminé à l'équilibre à 9,50 euros.

MAESA

Maesa a enregistré sur les neuf premiers mois (octobre à juin) de l'exercice 2007-2008 un chiffre d'affaires consolidé de 19,8 millions d'euros. En intégrant à partir du 1er octobre la filiale américaine Latitudes Inc. (entrée dans le périmètre au 7 décembre 2007), le chiffre d'affaires pro forma s'élève à plus de 25 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques

Aujourd'hui, les investisseurs attendent les prix à la production de la zone euro pour le mois de juillet à 11 heures.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction pour le mois de juillet et l'indice des directeurs d'achat dans le secteur manufacturier pour le mois d'août seront publiés à 16 heures.

Sur le marché des changes, l'euro cote 1,4548 face au billet vert.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont clôturé en très légère baisse dans des maigres volumes en raison de la fermeture des marchés américains pour cause de «labor day». Le bref rebond observé cet après-midi doit être mis au crédit de l'ouragan Gustav dont l'affaiblissement à quelques kilomètres de la Louisiane a tiré vers le bas les cours du pétrole. Le baril de brut américain accuse une baisse de 4% aux alentours des 111 dollars après avoir touché un plus bas de 110,63 dollars. L'indice CAC 40 a finalement perdu 0,23% à 44721,13 points. Le FTSEurofirst a cédé lui 0,09% à 4318,93 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont fini dans le rouge avant le week-end prolongé du «Labor Day». Les valeurs technologiques ont été à l'avant-garde de la baisse dans le sillage du fabricant de matériel informatique, Dell, qui a publié des résultats décevants. La baisse surprise du revenu des ménages au mois de juillet a également pesé sur la tendance. L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 1,46% à 11543,96 points et a cédé 0,7% sur la semaine. L'indice Nasdaq Composite a perdu, respectivement 1,83% et 2% à 2367,52 points. Les volumes sont restés faibles comme lors des jours précédents.

EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Croissance (économique) : Augmentation durable de l'activité économique d'un pays, que l'on constate notamment par l'évolution des prix, de la production, des revenus.

Cette croissance est évaluée à partir de l'indicateur du produit intérieur brut (PIB = valeur de tous les biens et services produits à l'intérieur des limites géographiques d'un pays) ou à partir du produit national brut (PNB), qui tient compte des flux de revenus des facteurs économiques entre un pays et le reste du monde.

PIB (Produit Intérieur Brut) : Valeur de tous les biens et services produits à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un territoire au cours d'une période donnée.

Directeurs d'achat (indice des) : cette statistique reflète la confiance des directeurs d'achat. Elle est disponible pour le secteur manufacturier et pour celui des services. Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l'activité dans un secteur et un indice inférieur, une contraction. Plus cet indicateur s'éloigne des 50 et plus le rythme d'expansion ou de contraction de l'activité est important.

L'indice composite qui regroupe l'indicateur pour le secteur manufacturier et celui des services est très utile pour prévoir les évolutions du PIB à court terme. Il est considéré comme l'un des indicateurs économiques les plus pertinents.

L'indice manufacturier comprend principalement les composantes production, commande et emploi. La statistique pour les services comprend notamment l'activité en cours, les anticipations d'activité, les prix des intrants et l'emploi.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
ANALYSE CLOTURE AOF FRANCE/EUROPE -...
Article Suivant :
ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE/EUROPE -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Cac 40   Cours de l or   Dollar   Dollars   Dow jones   Emploi   Etats unis   Euro   Euros   Eurotunnel   Nasdaq   Wall street   Zone euro   Camus   Ga  
Sociétés citées dans cette news : Alcatel Lucent   CAC 40   Alstom   MAESA   Groupe Eurotunnel  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?