Nouveau repli marqué des Bourses mondiales | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Nouveau repli marqué des Bourses mondiales

Mardi 01 Jul 2008 à 16:51

Les séances de baisse marquées se succèdent sur les Bourses mondiales. Le CAC 40 a perdu 23% de sa valeur en un semestre. L'indice phare de la Bourse de Paris évolue à son niveau le plus bas depuis deux ans et demi. En cédant 15% sur les six premiers mois de l'année, le Dow Jones a signé son plus piteux semestre depuis 1970. La confiance a déserté les marchés. En quelques semaines, le discours des analystes s'est radicalement durci. Attendu au second semestre, le rebond n'aura pas lieu. L'économie américaine va mal, écrivent-ils à l'unisson et l'Europe ne vaut guère mieux.

Via le canal du crédit, la crise financière liée à celle des subprimes aura donc contaminé en moins d'un an l'ensemble des économies avancées. Le secteur bancaire est naturellement au centre de toutes les attentions. Les dépréciations succèdent aux augmentations de capital. A ce rythme, la première banque américaine Citigroup a perdu deux tiers de sa valeur en un an.

A ce choc monétaire s'est ajouté un autre choc d'une ampleur presque plus violente : la flambée du pétrole. En enchaînant record sur record, les cours de l'or noir ont réduit les marges des entreprises et provoqué l'inflation en Europe mais aussi outre-Atlantique. Les banques centrales sont donc confrontées à un dilemne cornélien. Soit elles baissent leurs taux d'intérêt pour stimuler la demande, soit elles choisissent la rigueur pour contenir la hausse des prix, au détriment des marchés actions.

La BCE a tranché. Elle devrait relever ses taux de 25 points de base à 4,25% jeudi. L'inflation record de 4% en zone euro ne lui donne guère le choix au regard de son objectif de 2%. Aux Etats-Unis, en revanche, la posture de la Fed est hésitante. Mais cet après-midi, la croissance inattendue de l'activité industrielle en juin combinée à des pressions inflationnistes au plus haut depuis 1979 a sans nul doute donné des arguments de poids aux faucons de Washington.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La hausse attendue des taux de la BCE...
Article Suivant :
ANALYSE CLOTURE AOF - FRANCE / EUROPE...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Bourse de paris   Cac 40   Cours de l or   Crise   Dow jones   Etats unis   Euro   Inflation   Zone euro   Bourses   Ama  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?