Analyse AOF pré-ouverture Wall Street Forte hausse attendue | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street Forte hausse attendue

Jeudi 27 Oct 2011 à 15:20

Les futures sur indices prédisent une ouverture en forte hausse des marchés actions américains aujourd'hui. Les investisseurs sont satisfaits des conclusions du plan adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par les dirigeants européens, qui prévoit une forte réduction de la dette grecque, un renforcement du fonds européen de stabilité financière, ainsi qu'une vaste recapitalisation des banques. Peu avant l'ouverture, les futures sur indices S&P 500 et nasdaq 100 avancent respectivement de 2,51% à 1 268,50 points et de 2,29% à 2 379,75 points.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont rebondi mercredi. Les investisseurs ont affiché leur confiance avant le sommet européen, dont ils espéraient qu'il accouche d'un plan permettant de mettre fin à la crise de la dette souveraine en zone euro. La tendance a aussi été soutenue par plusieurs résultats d'entreprises meilleurs que prévu ainsi que par des chiffres macro-économiques rassurants. Les indices Dow Jones et Nasdaq ont progressé respectivement de 1,39% à 11 869,04 points et de 0,46% à 2 650,67 points.

Les chiffres macroéconomiques

Le PIB américain a progressé de 2,5% au troisième trimestre en première estimation, conformément aux attentes des analystes.

Les inscriptions au chômage sont tombées à 402 000 pendant la semaine du 22 octobre contre 404 000 la semaine précédente. Les investisseurs attendaient un chiffre de 400 000.

Les valeurs à suivre

AETNA

Le groupe d'assurance santé a publié un bénéfice net trimestriel de 490,4 millions de dollars, soit 1,30 dollar par action contre 497,6 millions l'an dernier sur la même période. Le bénéfice net ajusté, qui exclut les éléments exceptionnels ressort à 1,40 dollar par action contre 1,15 dollar attendu par les analystes. Le chiffre d'affaires a reculé de 0,7% à 8,48 milliards de dollars.

BRISTOL-MYERS SQUIBB

Bristol-Myers Squibb a battu le consensus au troisième trimestre à la faveur d'une demande accrue pour ses médicaments. Le bénéfice net du distributeur du célèbre Plavix aux Etats-Unis a réalisé un bénéfice net de 969 millions de dollars, ou 56 cents par action, contre 949 millions, ou 55 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 61 cents, supérieur au consensus Romberg qui le donnait à 59 cents. Le géant américain de la pharmacie a vu son chiffre d'affaires grimper de 11% à 5,35 milliards de dollars.

DOW CHEMICAL

Dow Chemical a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, pénalisés par la hausse des coûts et la baisse de la demande en Europe et en Amérique du Nord. Au troisième trimestre, le groupe américain de chimie a réalisé un bénéfice net de 815 millions de dollars, ou 69 cents par action, contre 512 millions, ou 45 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 62 cents alors que le consensus Thomson Reuters tablait sur un BPA de 63 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 17% à 15,11 milliards, soutenu par la hausse des prix de ses produits.

EXXON

Exxon Mobil a vu son bénéfice net bondir de 41% au troisième trimestre, soutenu par la hausse des prix du pétrole et du gaz. La plus grande compagnie pétrolière privée a réalisé un bénéfice net de 10,33 milliards de dollars, ou 2,13 dollars par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 32% à 125,3 milliards. Les analystes de Wall Street attendaient en moyenne un BPA de 2,12 dollars et un chiffre d'affaires de 118,2 milliards. La production de pétrole a reculé de 7% à 2,25 millions de barils par jour.

PROCTER & GAMBLE

Procter & Gamble a vu son bénéfice net reculer de 2% au premier trimestre de son exercice fiscal, la croissance des ventes n'a pas totalement compensé l'impact de la hausse des coûts des matières premières sur les biens de consommation. Le fabricant des couches Pampers a fait état d'un bénéfice net de 3,02 milliards de dollars, ou 1,03 dollar par action, conformément aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires a pourtant progressé de 9% à 21,9 milliards de dollars. La multinationale prévoit une hausse de ses ventes comprise entre 3 et 6% à l'issue de l'exercice fiscal en cours.

SYMANTEC

L'éditeur de logiciels de sécurité Symantec a dévoilé des résultats en ligne avec les attentes. Au deuxième trimestre, clos fin septembre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 182 millions de dollars, soit 24 cents par action, contre 136 millions de dollars, ou 17 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 39 cents, conformément au consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires a progressé de 14% à 1,681 milliards de dollars.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

PIB (Produit Intérieur Brut) : Valeur de tous les biens et services produits à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un territoire au cours d'une période donnée.

commandes de biens durables : cette statistique mesure la valeur des commandes de biens adressés aux entreprises du secteur manufacturier dont la durée de vie est supérieure à trois ans (voitures, ordinateurs, avions...). Elle est réputée comme un bon indicateur de l'activité future dans le secteur manufacturier. Les commandes de biens durables, hors défense et aéronautique, sont considérées comme un bon guide des investissements des entreprises. On notera cependant le caractère volatil de cette statistique.

conference board : Le Conference board, organisme américain à but non lucratif, publie le dernier mardi de chaque mois (vers 16h00, heure de Paris) un indice mensuel de la confiance du consommateur. L'étude repose sur l'envoi de questionnaires à un échantillon représentatif et à chaque fois entièrement renouvelé de 5000 ménages américains (avec un taux de réponse d'environ 70 %). Les questions posées visent à déterminer : la perception qu'ont les sondés du climat des affaires et leurs anticipations à six mois, leur perception actuelle du marché du travail et leurs anticipations à six mois, ainsi que leurs anticipations de revenus personnels à six mois. Les réponses, ajustées des variations saisonnières, déterminent le niveau de l'indice.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street s'oriente en nette hausse...
Article Suivant :
USA - recul surprise de l'indice des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Dirigeants   Dollar   Dollars   Dow jones   Etats unis   Euro   Nasdaq   Wall street   Zone euro   Pra  
Sociétés citées dans cette news : Dow Chemical   Procter & Gamble  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?