Analyse AOF clôture Wall Street - Recul entre l'Europe et 3M | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse AOF clôture Wall Street - Recul entre l'Europe et 3M

Mercredi 26 Oct 2011 à 08:16

Les marchés américains ont fini en baisse. Sur le front de la crise de la dette en Europe, si un sommet se tiendra bien mercredi, la réunion des ministres des Finances a été annulée, ce qui a inquiété les opérateurs. Aux Etats-Unis, les investisseurs ont mal digéré le profit warning de 3M et la perte d'abonnés de Netflix (-35%). En outre, la confiance des consommateurs en octobre a surpris par sa faiblesse. L'indice Dow Jones a clôturé en repli de 1,74% à 11 706,62 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 2,26% à 2638,42 points.

Le titre 3M a enregistré la plus forte baisse du Dow Jones avec un recul de 6,25% à 77,04 dollars. Les investisseurs réagissent au profit warning lancé aujourd'hui par le groupe diversifié, ainsi qu'aux résultats inférieurs aux prévisions. L'américain a abaissé ses objectifs annuels, le ralentissement de la croissance continuant de pénaliser l'activité du groupe. 3M a notamment évoqué un environnement « difficile », citant notamment le ralentissement du marché de la TV LCD et d'autres produits électroniques.

Les chiffres économiques du jour

L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board est tombé à 39,8 en octobre contre 46,4 en septembre. Les analystes attendaient un chiffre de 46,0.

L'indice Case-Shiller est resté stable au mois d'août après une baisse de 0,1% en juillet. Les analystes attendaient une hausse de 0,1% en août.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMGEN

Amgen a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, soutenus par ses ventes à l'international. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,40 dollar alors que le consensus le donnait à 1,29 dollar. De même, le chiffre d'affaires a progressé de 3% à 3,94 milliards, au-dessus des 3,87 milliards attendus par Wall Street. Pour autant, le bénéfice net accuse une chute de 63% à 454 millions, pénalisé par une charge de 780 millions liée à un accord avec les autorités américaines visant à solder des poursuites concernant des pratiques de ventes et de marketing.

DUPONT

Dupont a publié mardi des résultats supérieurs aux attentes et relevé ses objectifs annuels. Au troisième trimestre, le groupe américain de chimie a réalisé un bénéfice net de 452 millions de dollars, ou 48 cents par action, contre 367 millions, ou 40 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 69 cents contre un consensus de 56 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 33% à 9,4 milliards. Fort de ces résultats, le groupe a relevé de 7 cents le bas de sa fourchette de prévision de BPA 2011. Il table désormais sur un BPA compris entre 3,97 et 4,05 dollars.

NETFLIX

Netflix paie cher ses erreurs stratégiques de ces derniers mois : forte hausse du prix de ses abonnements et scission, désormais abandonnée, de ses activités location de DVD par la poste et de vidéo à la demande sur Internet (streaming). L'action a plongé hier de 25% lors des transactions après Bourse après avoir annoncé avoir perdu 800 000 abonnés sur son marché domestique, soit 200 000 de plus que prévu. Netflix a fini le troisième trimestre avec 23,8 millions d'abonnés aux Etats-Unis. Sur cette période, son bénéfice net a bondi de 63% à 62 millions de dollars, soit 1,16 dollar par action.

OFFICE DEPOT

Office Depot a vu son bénéfice net plus que doubler au troisième trimestre, mais Wall Street attendait mieux. Le fabricant de fournitures et matériel de bureau a été pénalisé par la baisse de son chiffre d'affaires liée à la faiblesse de la demande en Amérique du Nord. Le groupe américain a réalisé un bénéfice net de 91,7 millions de dollars, ou 28 cents par action, contre 32 millions, ou 12 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est nul. Les analystes interrogés par FactSet tablaient sur un cent.

TEXAS INSTRUMENTS

Le fabricant de semi-conducteurs Texas Instruments a publié des résultats en nette baisse en raison d'un affaiblissement de la demande et de la correction des stocks. Au troisième trimestre, le groupe a enregistré un recul de 30% de son bénéfice net à 601 millions de dollars, soit 51 cents par action. Hors charges associées à l'acquisition de National Semiconductor, qui a été finalisée ce trimestre, le bénéfice par action s'est élevé à 60 cents. Le consensus FactSet a ainsi été dépassé de 2 cents. Le chiffre d'affaires a baissé de 7% à 3,466 milliards de dollars.

UPS

United Parcel Service a dévoilé un résultat net de 1,04 milliard de dollars au troisième trimestre, soit 1,06 dollar par action. L'an dernier, le groupe avait enregistré un résultat de 991 millions de dollars, ou 99 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 93 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 18% à 13,17 milliards d'euros. Les analystes attendaient des bénéfices de 1,05 dollar par action pour des recettes de 13,17 milliards de dollars. La marge opérationnelle a reculé de 12,3% contre 13,3% sur la même période en 2010.

XEROX

Xerox a présenté des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre, le fabricant de photocopieurs a enregistré un bénéfice net en hausse de 28% à 320 millions de dollars, soit 22 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 26 cents par action, soit 1 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires est ressorti en ligne avec les attentes à 5,58 milliards de dollars, en hausse de 3%. Hors impact des changes, il a augmenté de 1%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Conference board : Le Conference board, organisme américain à but non lucratif, publie le dernier mardi de chaque mois (vers 16h00, heure de Paris) un indice mensuel de la confiance du consommateur. L'étude repose sur l'envoi de questionnaires à un échantillon représentatif et à chaque fois entièrement renouvelé de 5000 ménages américains (avec un taux de réponse d'environ 70 %). Les questions posées visent à déterminer : la perception qu'ont les sondés du climat des affaires et leurs anticipations à six mois, leur perception actuelle du marché du travail et leurs anticipations à six mois, ainsi que leurs anticipations de revenus personnels à six mois. Les réponses, ajustées des variations saisonnières, déterminent le niveau de l'indice.

Indicateurs avancés du Conference Board (indice des) : cet indice est calculé à partir de dix statistiques économiques, comprenant notamment les commandes dans l'industrie, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, l'indice S&P500, la confiance des ménages, l'écart de taux entre celui à dix ans et celui au jour le jour... Il est utilisé par les économistes pour anticiper l'évolution de l'activité dans les trois à six prochains mois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Analyse mi-séance AOF Wall Street -...
Article Suivant :
USA : nouvelle baisse des commandes...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dollar   Dollars   Dow jones   Etats unis   Euros   La poste   Nasdaq   Wall street   Cla  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?