Valorisation des actions japonaises attractive (Alliance Bernstein) | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Valorisation des actions japonaises attractive (Alliance Bernstein)

Mercredi 19 Oct 2011 à 16:36

(AOF / Funds) - "Le Japon pourrait offrir une opportunité significative, en particulier à ceux qui prennent leurs décisions sur la base d'une recherche de type bottom-up. Assailli par les difficultés socioéconomiques intérieures et éclipsé par la croissance rapide des pays émergents d'Asie, le Japon n'a plus la cote aux yeux de nombreux investisseurs, une situation confortée par le récent séisme. Parallèlement, beaucoup d'investisseurs se demandent s'il ne faut pas supprimer purement et simplement le Japon de leurs radars", note Olivier Herson, responsable du bureau Alliance Bernstein à Paris

"Une démographie déclinante ne se traduit pas nécessairement par un marché actions moins performant. L'évolution démographique peut aussi conduire à une réorientation de la consommation vers des segments à plus forte valeur ajoutée et à une redynamisation des entreprises. Les entreprises japonaises savent en effet se réinventer et réussissent à répondre aux besoins d'un nouveau mix de population, tant dans le pays qu'à l'étranger. Le nombre de dépôts de brevets atteste ainsi qu'elles comptent toujours parmi les entreprises les plus innovantes du monde."

"La recherche sur les dernières décennies révèle qu'à partir de 2001, la rentabilité des sociétés japonaises a généralement progressé à un rythme soutenu. Des mesures telles que l'amélioration du taux de rotation des actifs grâce à un contrôle des investissements et à une utilisation plus rigoureuse de la trésorerie ont conduit à une amélioration de la rentabilité sous-jacente des entreprises nippones. Cette dynamique est en mesure de persister."

"Un yen plus fort signifie que les revenus générés à l'étranger par les sociétés exportatrices diminuent, en yens. Mais celles-ci ont appris à s'adapter. De plus en plus d'entreprises japonaises fabriquent leurs produits directement dans les régions du monde où elles les distribuent, afin d'éviter l'impact du taux de change et de mieux s'adapter au contexte. De ce fait, la rentabilité des filiales étrangères des sociétés japonaises n'a cessé d'augmenter au cours des dernières années."

"L'idée traditionnelle selon laquelle les sociétés japonaises détiennent des participations significatives dans différentes entreprises amies a commencé à se dissiper dans les années 1990. Au cours des deux dernières décennies, les sociétés nippones ont de plus en plus pris conscience de l'importance de la gouvernance d'entreprise. Un nombre croissant d'entreprises ont fait de l'amélioration de la rentabilité des fonds propres un objectif de gestion prioritaire."

"Avec une dette publique représentant 200% du PIB, certains craignent que le Japon ne subisse la même crise budgétaire que celle qui pénalise actuellement plusieurs pays de la zone euro. Cependant, dans la mesure où 95% des obligations d'Etat japonaises sont détenues par des investisseurs nippons, le Japon n'est pas tributaire de l'accès aux marchés internationaux pour refinancer sa dette. Par ailleurs, les autorités japonaises disposent toujours d'un certain nombre de solutions pour stabiliser les finances publiques, comme par exemple un relèvement de la taxe sur les ventes qui n'est que de 5%, soit la plus faible parmi les pays développés."

"Les niveaux de valorisation des actions japonaises glissent désormais vers leurs points bas historiques et semblent particulièrement attractifs comparés à ceux des autres marchés actions. Bon nombre d'entreprises sont dotées de fondamentaux suffisamment solides pour que les investisseurs prennent conscience du caractère anormal de cette situation, en particulier lorsque le stress dans les marchés financiers commencera à s'atténuer."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Muzinich & Co: ne pas rater la hausse...
Article Suivant :
Dexia AM s'attend à des alertes sur...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Euro   Fonds propres   Zone euro   Socia  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?