Analyse AOF pré-ouverture Wall Street En hausse avec GOOGLE et l'éco | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street En hausse avec GOOGLE et l'éco

Vendredi 14 Oct 2011 à 15:07

Les marchés américains s'apprêtent à entamer cette dernière séance de la semaine sur une note positive. Déjà mis d'humeur haussière par les résultats largement meilleurs que prévu de Google, publication qui devrait soutenir le segment technologique, les investisseurs ont également apprécié les ventes au détail. Il s'agit de la dernière statistique en date qui éloigne le spectre d'un retour en récession de la première économie mondiale. Moins de 30 minutes avant l'ouverture, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent 1,14% à 1211,60 points et 1,06% à 2350,75 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en ordre dispersé. Le S&P 500, indice large servant de référence pour les gestionnaire d'actifs, a terminé sur une note négative, pénalisé par les valeurs financières. Celles-ci se sont nettement repliées dans le sillage de la publication des résultats de JPMorgan. La prudence des opérateurs s'explique aussi par la baisse des excédents commerciaux de la Chine, signe du ralentissement de la deuxième économie mondiale. L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 0,35% à 11 478,13 points tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 0,6% à 2620,24 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les ventes au détail ont progressé de 1,1% en septembre aux Etats-Unis, ce qui est supérieur au consensus Reuters de +0,7%. Elles ont augmenté de 0,6% hors automobile, à comparer avec un consensus de +0,3%.

Les prix des importations ont augmenté de 0,3% en septembre, à comparer avec un consensus Reuters de -0,3%. Ils avaient reculé de 0,2% en août.

L'indice de confiance de l'université du Michigan pour octobre sera dévoilé à 15h55 et les stocks des entreprises pour août à 16 heures.

Les valeurs à suivre

APPLE

La nouvelle version de l'iPhone d'Apple est en vente depuis aujourd'hui aux Etats-Unis et sur plusieurs grands marchés internationaux, dont la France. Apple a indiqué lundi avoir reçu plus d'1 million de pré-commandes pour l'iPhone4S, en 24 heures, ce qui constitue un nouveau record. Il est disponible aux Etats-Unis à un prix de 199 dollars pour le modèle de base disposant de 16 GB de mémoire dans le cadre d'un abonnement de deux ans avec un opérateur télécoms.

GOOGLE

Le célèbre moteur de recherche Google a dévoilé des résultats bien meilleurs que prévu au troisième trimestre. La firme de Mountain View (Californie) a réalisé un bénéfice net de 2,73 milliards de dollars, soit 8,33 dollars par action, à comparer avec 2,17 milliards de dollars, soit 6,72 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 9,72 dollars, ce qui est très nettement supérieur au consensus Thomson Reuters de 8,74 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 33% à 9,72 milliards de dollars.

INTERNATIONAL PAPER

International Paper a finalisé l'acquisition de 75% du capital de l'indien Andhra Pradesh Paper Mills pour 388 millions de dollars en numéraire. Le géant américain du papier a acquis 53,5% des actions auprès des membres de la famille pour 226 millions de dollars. Il a aussi versé 57 millions de dollars en échange d'une clause de non concurrence. Enfin, il versé environ 105 millions de dollars aux autres actionnaires dans le cadre d'une OPA.

MATTEL

Mattel a publié des résultats trimestriels en ligne avec les attentes, soutenus par les ventes de son produit phare, la poupée Barbie, et des jouets dérivés du film Cars 2. Au troisième trimestre, le bénéfice net du numéro un mondial des jouets est ressorti en hausse de 6,2% à 300,8 millions de dollars, soit 86 cents par action, conformément au consensus FactSet. Le chiffre d'affaires a progressé de 9% à près de 2 milliards de dollars. Les ventes ont grimpé de 6% aux Etats-Unis et de 13% dans le reste du monde. Le groupe a rallongé son programme de rachat d'actions de 500 millions de dollars.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Ventes au détail : Ces chiffres sont très suivis par les économistes car les ventes au détail constituent une part importante de la consommation des ménages. Aux Etats-Unis, elles représentent ainsi le tiers de la consommation qui est la principale composante du PIB. Ils permettent également de valider ou relativiser les indications de l'indice de confiance des ménages du Conference Board.

Outre Atlantique ce rapport est publié par le département américain du commerce qui donne une estimation du total des ventes au détail (y compris celles des produits alimentaires) réalisées sur un mois, d'après un échantillon de 5000 établissements détaillants.

Prix importés : les économistes utilisent cette donnée comme mesure de l'inflation importée. Ils surveillent les prix importés, hors pétrole, car ce dernier est un élément volatil.

Balance commerciale : elle mesure la différence en valeur entre les biens et services exportés par un pays et ceux importés. La balance commerciale est excédentaire si la valeur des exportations est supérieure aux importations et déficitaire dans le cas contraire.

Les économistes s'intéressent aux évolutions des exportations et des importations en volume afin de déterminer l'impact du commerce extérieur sur la croissance. Si les exportations ont progressé plus rapidement que les importations, l'impact est positif. Il est négatif dans le cas opposé.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
USA : hausse surprise des prix des...
Article Suivant :
Wall Street finit la semaine sur une...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Apple   Consommation   Dollars   Dow jones   Etats unis   Inflation   Iphone   Nasdaq   Opa   Wall street   Pra  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?