NATIXIS : Société Générale passe à la Vente | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Natixis (KN) FR0000120685


€ 2.525  +0.72%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

NATIXIS : Société Générale passe à la Vente

Mercredi 12 Oct 2011 à 11:18

Société Générale a dégradé sa recommandation sur Natixis d'Achat à Vendre avec un objectif de cours de 2,10 euros. Le broker estime peu probable que la banque parvienne à augmenter ses bénéfices autant que prévu sur les années à venir dans un ENVIRONNEMENT de croissance faible. Société Générale estime la croissance annuelle des résultats de l'établissement à environ 5% en moyenne entre 2010 et 2013 là où le consensus donne une croissance de 9%.

Contrairement aux autres banques françaises, Natixis a été relativement épargné par la crise en août grâce à son exposition limitée aux pays GIIPS (Grèce, Italie, Irlande, Portugal, Espagne). Toutefois, la crise de liquidité a ensuite gagné l'ensemble du secteur et la banque a finalement été affectée.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Natixis a réduit son profil de risque, depuis que sa maison-mère, la BPCE, garantit ses actifs illiquides ;

- La nouvelle direction met en oeuvre un plan de recentrage sur trois métiers stratégiques : la banque de financement et d'investissement (BFI), les services financiers spécialisés et l'épargne (assurance, banque privée et gestion d'actifs) ;

- L'un des points majeurs du plan New Deal, à l'HORIZON 2012, est le développement des synergies entre les métiers de Natixis et les réseaux de BPCE. Le groupe est en avance sur ce business plan ;

- Malgré un effet de base défavorable et un contexte très difficile, Natixis démontre depuis plusieurs trimestres à la fois son redressement et une certaine régularité de ses performances dans son nouveau périmètre d'activité ;

- Natixis est très peu exposé à la dette souveraine ce qui en fait une valeur défensive dans le secteur. C'est aussi l'une des moins chères du secteur.

Les points faibles de la valeur

- La débâcle boursière du titre depuis son introduction en 2007, inhérente aux problèmes du groupe dans un premier temps, a jeté un froid auprès des investisseurs, notamment particuliers. La valeur se traite avec une décote sensible par rapport aux autres valeurs du secteur et très loin des 19,55 euros de son introduction. La confiance peine à revenir alors que c'est l'une des banques qui recueille le plus d'opinions favorables de la part des analystes du fait de son profil défensif ;

- La valeur reste très volatile à l'image de l'ensemble du secteur financier. Même peu exposée à la crise de la dette, la banque pâtit des craintes de défaut d'un ou plusieurs pays périphériques européens, Grèce en tête, et les interrogations sur les recapitalisations des banques européennes alimentent cette volatilité ;

- L'environnement de taux bas pèse sur les activités de banque de détail, plus précisément sur les marges sur dépôts.

Comment suivre la valeur

- Les valeurs bancaires sont considérées comme des titres « value » depuis les effets de la crise financière ;

- Le retour sur fonds propres (ROE), qui mesure la rentabilité des banques, est l'un des ratios clé du secteur ;

- En tant que valeur financière le titre est influencé par une série d'éléments : (i) les taux d'intérêt dont l'évolution dépend des politiques monétaires (notamment des banques centrales européenne et américaine), (ii) l'état des Bourses mondiales qui influencera ses activités de banque de financement et d'investissement et de gestion d'actifs, (iii) les niveaux de consommation et d'épargne des ménages qui influeront sur les performances de la banque de détail ;

- Le coût du risque reste à surveiller ;

- Surveiller également la mise en place du dispositif de « Bâle III» qui oblige les banques à augmenter leurs fonds propres pour résister aux crises. Le Comité exige que les établissements financiers affichent d'ici au 1er janvier 2019 un ratio de solvabilité Tier 1 (le noyau dur des capitaux propres des institutions financières) d'au moins 4,5%, contre 2% jusque-là. Un matelas supplémentaire de 2,5% est également exigé. Ce qui porte le pourcentage total à 7% ;

- Un dividende sera versé aux actionnaires dès le retour à la profitabilité en année pleine ;

- La valeur pourrait même alors devenir une valeur de rendement tant le nominal de son action est faible ;

- Les analystes n'excluent pas à terme un rapprochement plus ample entre Natixis et sa maison-mère, ce qui conduirait sans doute à proposer aux minoritaires un échange de son titre Natixis contre une contre-valeur en titres (avec ou sans cash) du nouvel ensemble BPCE-Natixis.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Finance - Banques

La réduction de la taille de leur bilan est à l'ordre du jour pour les banques françaises, qui souhaitent rassurer les marchés financiers. BNP Paribas a annoncé une réduction de 10% de la taille de son bilan d'ici à la fin 2012, et sa volonté de limiter sa dépendance aux refinancements en dollars. Cette décision implique la cession d'environ 70 milliards d'actifs d'ici à la fin de l'année prochaine. Quant à la Société Générale, elle désire intensifier les cessions dans son portefeuille d'actifs toxiques, déjà réduit de 8 MdEUR depuis début 2011. D'ici à fin 2012, la banque espère parvenir à une économie supplémentaire de 60 MdUSD de financement. Le modèle des banques françaises, historiquement basé sur le financement, évolue donc avec la crise financière. BNP Paribas et la Société Générale souhaitent toutes deux réduire certains types de crédits en dollars, comme les crédits export, trop coûteux en fonds propres et en liquidités, et qui s'inscrivent dans leur activité BFI (banque de financement et d'investissement).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
CREDIT AGRICOLE : Société...
Article Suivant :
PLASTIC OMNIUM : CM-CIC place sa...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Dollars   Euros   Fonds propres   Socia  
Sociétés citées dans cette news : Horizon   Natixis   Société Générale   BNP Paribas   Environnement  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?