Les Bourses saluent le vote allemand | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Les Bourses saluent le vote allemand

Jeudi 29 Sep 2011 à 23:50

La plupart des indices boursiers ont terminé dans le vert jeudi, saluant une série de bons indicateurs économiques aux Etats-Unis ainsi que l'adoption à une confortable majorité par le parlement allemand du renforcement du fonds de secours de la zone euro (FESF).

Hésitants dans la matinée, les marchés ont véritablement décollé après l'annonce d'une chute des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, à leur plus bas niveau depuis début avril. Cette amélioration "significative et inattendue" constitue "un pas bienvenu dans la bonne direction", s'est réjouie Lindsey Piegza, analyste de FTN Financial.

Toujours aux Etats-Unis, la croissance américaine au deuxième trimestre a été révisée à la hausse, à +1,3% en rythme annualisé, soit 0,3 point de plus que précédemment estimé.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,07%. Francfort a gagné 1,10%, Milan 2,07%, Amsterdam 2,04%, Madrid 1,32% et la Bourse suisse 0,80%.

A contre-courant en Europe, la Bourse de Londres a terminé légèrement dans le rouge. L'indice Footsie-100 a cédé 0,40%.

A New York, au terme d'une séance volatile, l'indice Dow Jones a gagné 1,30%. Mais la faiblesse du secteur technologique a pesé sur le Nasdaq (-0,43%).

Une fois de plus, les valeurs bancaires ont mené la danse.

En France, Société Générale a bondi de 5,82%, BNP Paribas de 5,00%. En Allemagne, Commerzbank a pris 4,69%. En Italie, UniCredit a grimpé de 6,04% et Intesa Sanpaolo de 5,88%. Le groupe financier néerlandais ING a flambé de 7,39%.

A Wall Street, Bank of America a bondi de 3,08%, JPMorgan Chase de 3,02% et Citigroup de 3,78%.

"Le gros de la hausse se fait sur les bons chiffres venus des Etats-Unis", a confirmé Dov Adjedj, vendeur d'actions chez le courtier Aurel.

L'adoption à une large majorité par le Bundestag allemand de l'élargissement du FESF décidé par la zone euro le 21 juillet n'avait pas suffi, en matinée, à donner des couleurs aux marchés.

"Cette adoption était largement attendue", ont reconnu les analystes de Barclays Capital. Pour autant, elle constitue "une étape clé en vue de mettre en oeuvre les pouvoirs étendus du FESF", ont-ils ajouté.

L'issue du vote ne faisait pas de doute, deux des trois partis d'opposition, les sociaux-démocrates (SPD) et les Verts, ayant promis leurs voix. Mais la question était de savoir si la chancelière Angela Merkel ferait le plein au sein de sa coalition. Mme Merkel a finalement obtenu le soutien de 315 députés sur les 330 de la majorité.

En Grèce, la troïka des créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) est revenue jeudi à Athènes pour inspecter les comptes du pays.

Le président français Nicolas Sarkozy rencontrera par ailleurs vendredi le Premier ministre grec Georges Papandréou pour "faire le point avec lui de la situation que connaît actuellement la Grèce", a annoncé l'Elysée.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La Bourse de Paris repart de l'avant,...
Article Suivant :
Nouvelle-Zélande: Standard and...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Bourse de paris   Cac 40   Chomage   Dow jones   Etats unis   Euro   Nasdaq   New york   Nicolas sarkozy   Sarkozy   Societe generale   Wall street   Zone euro   Bourses   Fesf   Bourse  
Sociétés citées dans cette news : Société Générale   BNP Paribas   CAC 40   FINANCIAL  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?