PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Recul attendu sur les marchés | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Recul attendu sur les marchés

Mardi 12 Oct 2010 à 15:11

Les futures sur indices prédisent une baisse des marchés américains. La prudence des investisseurs pourrait s'expliquer par des informations selon lesquelles la Chine chercherait à limiter les prêts des banques. Le marché sera attentif au compte-rendu de la Réserve fédérale qui sera publié à 20 heures. Les opérateurs sont à l'aff-t d'un signe pointant vers un assouplissement quantitatif de la part de la Fed. Moins d'une demi-heure avant l'ouverture, les futures sur indices nasdaq 100 et S&P 500 reculent respectivement de 0,22% à 2 021,00 points et de 0,34% à 1 158,40 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini à l'équilibre. Après les décevants chiffres de l'emploi de vendredi, les investisseurs sont désormais persuadés que la Fed va mettre en place de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif. Ils ont préféré adopter une attitude attentiste alors que la saison de publication des résultats va monter en puissance cette semaine. Les résultats d'Intel et de General Electric sont notamment attendus. L'indice Dow Jones a grappillé 0,02% à 11 008,59 points et le nasdaq composite a gagné 0,02% à 2402,33 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent le compte-rendu du comité de politique monétaire de la Fed du 21 septembre à 20 heures.

Les valeurs à suivre

APPLE

Barclays a relevé son objectif de cours sur Apple de 340 à 385 dollars par action avec une recommandation inchangée à Surpondérer. Ce nouvel objectif laisse entrevoir un potentiel de hausse de 31% par rapport au cours de clôture d'Apple lundi soir. Barclays estime que même au niveau de capitalisation actuel, qui atteint plus de 294 milliards de dollars, Apple est la meilleure valeur de croissance dans le segment du matériel technologique. Il évoque la possibilité d'une croissance organique à deux chiffres des recettes pendant plusieurs années.

AVON PRODUCTS

Le titre Avon Products devrait ouvrir en nette hausse aujourd'hui à Wall Street sur fond de rumeurs d'acquisition par L'Oréal. Selon les informations du quotidien britannique Daily Mail, le groupe de cosmétiques français pourrait offrir 44 dollars par action pour mettre la main sur son concurrent américain, ce qui représenterait une prime de 33% par rapport au cours lundi à la clôture. L'Oréal n'a pas commenté cette rumeur pour l'instant.

CIENA

Le spécialiste des réseaux Ciena a réaffirmé ses objectifs pour le quatrième trimestre. Le groupe américain table sur une croissance de ses ventes par rapport au troisième trimestre qui pourrait atteindre jusqu'à 5%, soit un chiffre d'affaires situé entre 390 et 409 millions de dollars. Ciena vise par ailleurs une marge brute située entre 40M et 45% (low 40s percent range). Le consensus Thomson Reuters est de 406,40 millions de dollars.

IBM

L'action IBM a atteint hier lundi un plus haut historique à 139,88 dollars avant de clôturer à 139,66 dollars. Il faut remonter, pour trouver de tels niveaux, au 13 juillet 1999. C'est alors, en plein pendant la bulle du secteur Internet, que l'action avait touché 139,19 dollars, son précédent plus haut. Ce pic reflète la hausse continue des résultats de la société. Les résultats du deuxième trimestre ont affiché la trentième hausse consécutive du résultat par action.

PFIZER

Pfizer rachète King Pharmaceuticals pour 3,6 milliards d'euros, annonce le géant pharmaceutique américain dans un communiqué. Les deux groupes ont conclu aujourd'hui un accord définitif de rachat pour un prix de 14,25 dollars par action, soit une prime de 40% environ par rapport au cours de clôture de King's hier et de 46% par rapport à la moyenne du titre le mois dernier.

SARA LEE

La Commission européenne a reporté une deuxième fois sa décision sur le projet de rachat de la branche de produits d'hygiène et de beauté du groupe américain Sara Lee par Unilever. En juin dernier, Bruxelles avait souligné les conséquences de cette fusion sur certains segments comme les déodorants. Unilever a annoncé son projet d'acquisition des produits d'hygiènes et de beauté de Sara Lee pour 1,3 milliard d'euros en septembre 2009.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street finit en hausse,...
Article Suivant :
Wall Street ouvre en baisse avant...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Apple   Dollars   Dow jones   Emploi   Euros   Fusion   Nasdaq   Prime   Wall street   Ama  
Sociétés citées dans cette news : General Electric   IBM   L'Oréal   Unilever   General Electric   IBM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?