MORNING MEETING AOF FRANCE / EUROPE - Prudence attendue avant le PIB | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

MORNING MEETING AOF FRANCE / EUROPE - Prudence attendue avant le PIB

Vendredi 27 Aoû 2010 à 08:30

Les marchés européens sont attendus en légère hausse malgré la clôture décevante de Wall Street hier soir. Ce matin, les marchés asiatiques ont évolué de part et d'autre de l'équilibre avant de finir en légère hausse. Les investisseurs devraient faire preuve de prudence avant la publication à 14h30 de la nouvelle estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre. Les économistes interrogés par Briefing s'attendent à ce qu'elle soit révisée en baisse de 2,4% à 1,4%. A Paris, les investisseurs réagiront notamment aux résultats de Lagardère et d'Essilor.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau DayByDay note la formation d'un chandelier noir apparenté à un « marteau ». Si l'ombre basse prend bien appui sur le bas du canal descendant initié le 06 août, le chandelier lui-même est peu convaincant car il est inscrit dans le précédent. Tout au plus, on notera que les stochastiques sont à la hausse alors que l'indice CAC40 a perdu plus de 300 points depuis le 6 août. Malgré l'ouverture probable en léger repli, le bureau d'étude DayByDay conserve un biais haussier pour les séances à venir.

Les valeurs à suivre

ATOS

Atos Origin a annoncé l'acquisition de 100% des actions de Venture Infotek, une des toutes premières sociétés opérant sur le marché indien des moyens de paiement. Si la SSII n'indique pas le montant de la transaction, elle précise que l'acquisition a été payée à 100 % en cash à la signature de la transaction et a été financée grâce à des lignes de crédit déjà existantes. « Cette opération sera relutive la première année avec une forte croissance du résultat prévue dans les prochaines années », a ajouté Atos.

ESSILOR

Essilor a confirmé ses objectifs 2010 de croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 5% et 7% hors change et acquisitions stratégiques, et d'un taux de marge de contribution stable hors acquisitions stratégiques et changement IFRS. Le numéro un mondial de l'optique ophtalmique a précisé qu'il enregistrerait une plus value de cession consolidée estimée à environ 27 millions d'euros au second semestre en raison de la cession de sa participation dans Sperian Protection. Essilor entend par ailleurs poursuivre les acquisitions organiques.

LAGARDERE

Lagardère anticipe un résultat opérationnel courant des activités médias pour 2010 qui devrait s'améliorer sensiblement par rapport aux objectifs fixés en mars, passant de l'ordre de - 10% à - 5% environ. Au premier semestre, le groupe a réalisé un résultat net part du groupe ajusté, c'est-à-dire hors contribution EADS et déléments non récurrents, de 97 millions d'euros, en progression de 20%. Le résultat opérationnel courant des activités médias s'est élevé à 183 millions d'euros, en hausse de 0,6%. Le chiffre d'affaires a lui reculé de 2,7% à données comparables à 3,716 milliards d'euros.

LANSON-BCC

Le Groupe Lanson-BCC a enregistré pour le premier semestre un résultat opérationnel courant proche de 9,3 millions d'euros, soit une hausse de 16%. « L'évolution favorable du prix-mix liée à la hausse des volumes export (46 % des expéditions totales contre 33 % au 30 juin 2009) et des ventes de cuvées supérieures (+ 25 % en volume) permet une amélioration de la rentabilité », a expliqué la maison de Champagne. Cette dernière précise cependant que comme c'est le cas chaque année, la rentabilité au 30 juin ne peut être révélatrice des résultats sur une année pleine.

Les chiffres macroéconomiques

8h45

Enquête sur les investissements dans l'industrie pour le mois de juillet / FRANCE

14h30

Nouvelle estimation de la croissance au deuxième trimestre / ETATS-UNIS

15h55

Indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan pour août (définitif) / ETATS-UNIS

Ce matin, l'euro cote 1,2721 face au billet.

Hier à Paris

Les marchés européens ont enfin rebondi, et ce malgré le retournement à la baisse de Wall Street après deux heures de cotation. A l'image de New York hier, Les places européennes ont bénéficié de rachats à bon compte. Les indices ont également bénéficié de la publication de résultats d'entreprise meilleurs que prévu, en particulier en France. Accor, Bureau Veritas, Crédit Agricole et L'Oréal donnent notamment l'exemple. Le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a fait exception. L'indice CAC 40 a gagné 0,72% à 3475,03 points. Le FTSE Eurotop 100 a gagné 0,61% à 2142,82 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains sont repartis en baisse avec un Dow Jones est repassé sous la barre symbolique des 10 000 points pour la première fois depuis début juillet. L'annonce d'inscriptions hebdomadaires inférieures aux attentes n'a pas suffi à rassurer les investisseurs. Ils s'inquiètent de la publication vendredi de la nouvelle estimation de la croissance américaine pour le deuxième trimestre qui devrait être nettement plus basse que la première. L'indice Dow Jones a reculé de 0,74% à 9 985,51 points. Le Nasdaq Composite a perdu 1,07% à 2118,69 points.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

IFRS : Nouveau référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) entré en vigueur le 1er janvier 2005 pour les groupes cotés et les entités entrant dans le périmètre de ces groupes.

Les normes IFRS, élaborées par l'IASB (International Accounting Standards Board) ont été conçues comme un langage unique pour l'élaboration des comptes consolidés des sociétés cotées. Elles sont supposées coller davantage à la réalité.

En normes IFRS, de nombreux éléments de performance affectent directement les capitaux propres. Actifs et passifs sont calculés à leur valeur de marché ("juste valeur") et la réalité des opérations doit prévaloir sur la présentation juridique. Ce qui pourra entraîner une forte volatilité des résultats.

Ce nouveau langage privilégie l'analyse du bilan à celle du compte de résultat, avec à la clé des profits qui seront globalement en hausse et des capitaux propres en baisse.

Directeurs d'achat (indice des) : cette statistique reflète la confiance des directeurs d'achat. Elle est disponible pour le secteur manufacturier et pour celui des services. Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l'activité dans un secteur et un indice inférieur, une contraction. Plus cet indicateur s'éloigne des 50 et plus le rythme d'expansion ou de contraction de l'activité est important.

L'indice composite qui regroupe l'indicateur pour le secteur manufacturier et celui des services est très utile pour prévoir les évolutions du PIB à court terme. Il est considéré comme l'un des indicateurs économiques les plus pertinents.

L'indice manufacturier comprend principalement les composantes production, commande et emploi. La statistique pour les services comprend notamment l'activité en cours, les anticipations d'activité, les prix des intrants et l'emploi.

IFO (indice) : L'institut de recherche et de prévisions économiques allemand IFO publie mensuellement les résultats d'un sondage auprès de plus de 7000 chefs d'entreprises et dirigeants de tous les secteurs, à l'exclusion de la finance. L'indice global est composé d'un volet sur la perception qu'ont les sondés du climat actuel des affaires, et d'un volet sur leurs anticipations à quelques mois. L'IFO détermine à partir de ces réponses le niveau de l'indice, sachant qu'un niveau supérieur à 100 signale qu'une majorité d'entreprises se montre plutôt optimiste, et un indice inférieur à 100 révèle une majorité pessimiste.

Agence de notation : Une agence de notation est une agence spécialisée qui attribue des notes, sous la forme de symboles, pour qualifier le risque de crédit attaché à une entreprise et à sa dette (négociée sous forme d'obligation). Standard & Poor's, Moody's et Fitch Ratings sont les principales agences de notation de crédit.

Commandes de biens durables : cette statistique mesure la valeur des commandes de biens adressés aux entreprises du secteur manufacturier dont la durée de vie est supérieure à trois ans (voitures, ordinateurs, avions...). Elle est réputée comme un bon indicateur de l'activité future dans le secteur manufacturier. Les commandes de biens durables, hors défense et aéronautique, sont considérées comme un bon guide des investissements des entreprises. On notera cependant le caractère volatil de cette statistique.

Demandes hebdomadaires d'allocation chômage : Cette statistique américaine, qui est publiée chaque jeudi à 14h30, donne le nombre de nouvelles demandes d'allocation chômage sur la semaine se terminant le samedi précédent. Elle est un indicateur de la santé du marché de l'emploi aux Etats-Unis, mais est cependant volatile. Il est plus pertinent de surveiller son évolution sur plusieurs semaines. Les économistes surveillent ainsi la moyenne mobile de cette donnée sur quatre semaines.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
ANALYSE CLOTURE AOF FRANCE/EUROPE -...
Article Suivant :
ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE/EUROPE -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Atos   Cac 40   Cac40   Dirigeants   Dow jones   Emploi   Etats unis   Euro   Euros   Lagardere   Nasdaq   New york   Wall street   La  
Sociétés citées dans cette news : Moody's   Crédit Agricole   Atos   Sperian Protection   L'Oréal   Accor   Essilor   Lagardère   CAC 40   Lanson BCC   Bureau Veritas   FINANCIAL   Gemalto  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?