PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Léger recul attendu | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Léger recul attendu

Lundi 16 Aoû 2010 à 15:16

Les futures sur indices prédisent une nouvelle ouverture en recul des marchés américains. La publication de chiffres moins bons que prévu pour l'indice Empire State, qui mesure l'activité manufacturière dans l'Etat de New York, pèse sur le moral des investisseurs. Par ailleurs, la chaîne de magasins de bricolage Lowe's a dévoilé des résultats inférieurs aux attentes du marché. Peu avant l'ouverture, les futures sur indices nasdaq 100 et S&P 500 reculaient respectivement de 0,17% à 1 812,25 points et de 0,27% à 1 073,20 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont enregistré leur quatrième séance consécutive de baisse. Les statistiques économiques (inflation, ventes au détail et confiance des consommateurs) sont pourtant peu ou prou ressorties en ligne avec les attentes. L'annonce d'opérations de fusions & acquisitions (celle d'Unica par IBM, mais surtout de Dynegy par Blackstone) n'ont pas non plus permis une reprises de indices. L'indice Dow Jones a finalement cédé 0,16% à 10 303,15 points et a perdu 3,3% sur la semaine. Le nasdaq composite a perdu 0,77% et 5% à 2173,48 points.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice Empire State qui mesure l'évolution de l'activité manufacturière dans l'Etat de New York a atteint 7,10 au mois d'août contre 5,08 en juillet selon les chiffres publiés par la Réserve fédérale régionale. C'est toutefois moins qu'attendu par les analystes, qui tablaient sur un chiffre de 8,00.

Les valeurs à suivre

AIG

Un important consortium chinois serait intéressé par la reprise de 30% du capital d'AIA, la filiale d'assurance vie asiatique d'American International Group (AIG) selon le journal chinois 21st Century Business Herald. Parmi les acquéreurs potentiels figureraient Bank of China, China Life Insurance Co, Cinda Asset Management Fosun Group, Hony Capital et Alibaba.

DELL

Dell a annoncé l'acquisition d'un spécialiste du stockage informatique 3PAR pour 1,15 milliard de dollars, hors trésorerie de la cible. Le fabricant d'informatique propose 18 dollars par action en cash, ce qui représente une prime de 86%. Les termes de l'opération ont été approuvés par les conseils d'administration des deux sociétés. Sa finalisation devrait avoir lieu avant la fin de l'année. Cette acquisition devrait avoir un impact positif sur les résultats, hors éléments exceptionnels, de Dell au cours de l'année fiscale 2012.

LOWE'S

Lowe's a publié un bénéfice net de 832 millions de dollars, soit 58 cents par action, au titre du deuxième trimestre. Ce chiffre représente une hausse de 9,6% par rapport aux 759 millions de dollars, ou 51 cents par action, enregistrés sur la même période l'an passé. C'est inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice de 59 cents par action. Le chiffre d'affaires est ressorti à 14,36 milliards de dollars, en hausse de 4%. Là encore, le marché attendait mieux, avec un consensus à 14,52 milliards de dollars.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan : très surveillé par les investisseurs, cet indicateur est le résultat d'une enquête mensuelle réalisée par l'université du Michigan auprès de plusieurs centaines de personnes au sujet de leur situation financière et de l'économie américaine en général. Une hausse (baisse) prolongée de cette statistique est considérée comme le signe avant-coureur d'une accélération (ralentissement) de la croissance économique.

inflation : L'inflation est la hausse du niveau général des prix, entraînant une baisse durable du pouvoir d'achat de la monnaie. Elle est généralement évaluée au moyen de l'Indice des prix à la consommation (IPC).

D'une manière générale, une forte inflation profite au débiteur, tandis que le créditeur en pâtit. Pour jauger l'inflation, les banques centrales s'intéressent à l'indice des prix à la consommation sous-jacent, c'est-à-dire hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation. On parle alors d'indice des prix à la consommation «core». La Fed privilégie l'indice PCE «core» qui mesure l'évolution des prix liés à la consommation des ménages. Le niveau d'inflation considéré comme acceptable par la BCE est de 2 % l'an.

ventes de maisons existantes : cet indicateur mesure les ventes de maisons individuelles existantes et donne une bonne idée de l'évolution du marché immobilier. Il est communiqué sur une base annualisée et corrigé des variations saisonnières. L'évolution du prix de vente médian ainsi que les stocks sont également publiés. Le chiffre des stocks indique le nombre de mois nécessaire pour les écouler au rythme actuel de ventes.

Cette statistique est également un bon indicateur de la santé de l'économie car l'achat d'une maison implique des dépenses pour l'équiper (meubles, électroménager....). Par ailleurs, la hausse (baisse) des prix de l'immobilier se traduit par un effet de richesse positif (négatif) pour les ménages, ce qui est un soutien (frein) à la consommation.

Ventes au détail : Ces chiffres sont très suivis par les économistes car les ventes au détail constituent une part importante de la consommation des ménages. Aux Etats-Unis, elles représentent ainsi le tiers de la consommation qui est la principale composante du PIB. Ils permettent également de valider ou relativiser les indications de l'indice de confiance des ménages du Conference Board.

Outre Atlantique ce rapport est publié par le département américain du commerce qui donne une estimation du total des ventes au détail (y compris celles des produits alimentaires) réalisées sur un mois, d'après un échantillon de 5000 établissements détaillants.

Prix importés : les économistes utilisent cette donnée comme mesure de l'inflation importée. Ils surveillent les prix importés, hors pétrole, car ce dernier est un élément volatil.

Indice de la Fed de l'Etat de New York (New York Empire State Index) : cet indicateur de faible importance pour les marchés est établi sur la base d'une enquête réalisée auprès d'une centaine de cadres dirigeants du secteur manufacturier de la région de New York. Ils sont interrogés sur leur situation actuelle et sur leurs perspectives à six mois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
USA - hausse de l'indice Empire State...
Article Suivant :
Wall Street se stabilise après...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Dirigeants   Dollars   Dow jones   Etats unis   Immobilier   Inflation   Nasdaq   New york   Pouvoir d achat   Prime   Wall street   Ama  
Sociétés citées dans cette news : IBM   IBM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?