DEXIA : Fortis reste à Neutre | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

DEXIA : Fortis reste à Neutre

Mercredi 24 Fév 2010 à 09:36

Fortis a réitéré sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 5 euros sur Dexia avant la publication des résultats du quatrième trimestre 2009. Le broker attend un bénéfice net de 348 millions d'euros.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Performances et stratégie

Chiffre d'affaires

Au 30.09.2009 : 4.712 millions d'euros (+23,8%)

Au 30.06.2009, Revenus : 3.343 millions d'euros (-4,2%) (en tenant compte de la déconsolidation de FSA Insurance au 2nd trimestre 2009)

Au 31.12.2008, Revenus : 3.556 millions d'euros (-48,4%)

Résultats

Au 30.09.2009, Résultat brut d'exploitation : 2.025 millions d'euros (x2.3 par rapport aux neufs premiers mois de 2008) ; Résultat net part du groupe : 808 millions (contre une perte de 723 millions au 30.09.2008)

Au 30.06.2009, Résultat brut d'exploitation : 1.572 millions d'euros (-1,9%) ; Résultat net part du groupe : 534 millions (-35%)

Au 31.12.2008, Résultat brut d'exploitation : -563 millions (contre +3.062 millions en 2007) ; Résultat net part du groupe : -3.326 millions d'euros (contre + 2.533 millions d'euros en 2007).

Prévisions

L'administrateur délégué du groupe, Pierre Mariani, a affirmé que la banque était sur la bonne voie pour sortir du mécanisme de garantie des Etats français, belge et luxembourgeois à fin 2010. Ces garanties ont été récemment renouvelées pour un montant de 100 milliards d'euros, soit 50 milliards de moins que précédemment.

Stratégie

En novembre 2008, Dexia a adopté un plan de transformation qui s'articule autour de trois axes : la réduction du profil de risque du groupe, la priorité donnée aux clients et métiers historiques (le financement des collectivités publiques et la banque commerciale) et l'adaptation de la structure de coûts. Dexia vise à réduire ses coûts de 15% sur trois ans et à supprimer les bonus des dirigeants. Le rehausseur de crédit américain FSA, à l'origine de l'essentiel de ses difficultés, a été vendu. Le groupe franco-belge a fermé plusieurs implantations.

Evènements financiers

Dexia a cédé sa filiale d'assurance-vie, Dexia Epargne Pension, à BNP Paribas Assurance. La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, sera enregistrée dans ses comptes du premier trimestre 2010. Auparavant la Banque avait annoncé la cession des 20% détenus dans le Crédit du Nord à la Société Générale. Ces cessions s'inscrivent dans le programme de restructuration souhaité par la Commission européenne. En incluant tous les désinvestissements, le groupe aurait, selon son dirigeant, réduit la taille de son bilan de 30% et ses risques de plus de 55%. Par contre, la cession de la filiale Dexia Crédit Local, a été démentie.

Forces et faiblesses de la société

Forces

- Leader mondial des prêts aux collectivités locales, un marché qui devrait être porté par les besoins dans les pays émergents;

- Les résultats du troisième trimestre soulignent que le groupe subit un coût du risque moins important que prévu et parvient à maîtriser ses charges;

- La Banque est sur la voie du redressement en affichant des profits durant trois trimestres d'affilée depuis son sauvetage par les Etats à l'automne 2008;

- L'amélioration de la liquidité du groupe s'est poursuivie, avec la réouverture du marché des obligations sécurisées et un accès renouvelé aux autres sources de financement non garanti;

- Le ratio de solvabilité (ratio Tier 1 de 11,8%) a été encore amélioré à fin septembre 2009;

- Le groupe est désormais engagé dans des activités moins risquées;

- Le système de rémunération des dirigeants a été complètement revu de façon à éviter les abus.

Faiblesses

- Le contexte est peu favorable à Dexia. Les collectivités locales sont mécontentes des crédits structurés qui leur ont été accordés et certaines d'entre elles commencent à se retourner contre leurs banques. Sous l'égide de l'Etat, Dexia a donc signé une charte de bonne conduite qui est entrée en vigueur le 1er janvier dernier et qui interdit les prêts complexes aux collectivités locales. Cela pourrait peser sur ses marges;

- L'avenir du groupe est soumis à la décision de la Commission européenne, qui devrait intervenir avant fin février 2010, concernant son plan de restructuration et les aides et les garanties dont elle bénéficie depuis sa recapitalisation d'urgence;

- Dexia ne distribue pas de dividende cette année du fait de ses pertes nettes en 2008;

- En dépit de la cession de sa filiale américaine FSA, Dexia va conserver une exposition à certains actifs;

- Dexia est désormais centré sur des activités à faibles marges et très concurrentielles.

La valeur et son secteur

Principales activités

Deux métiers de base : Financement des collectivités publiques et Banque de détail et commerciale.

Le secteur

D'autres banques que Dexia, qui ont également été renflouées par les Etats, sont soumises aux décisions de la Commission Européenne, qui se prononce sur les projets de restructuration présentés. La banque belge KBC, l'allemande Commerzbank et les britanniques Royal bank of Scotland et Lloyd's sont dans ce cas. Ces acteurs ont déjà cédé des actifs, à l'image de Commerzbank qui s'est désengagé de trois petites banques d'investissement. Les autres établissements, qui cherchent à compléter leur offre, sont intéressés par les actifs mis en vente. Ainsi la Deutsche Bank a décidé de développer sa banque de détail en rachetant deux filiales d'ABN-Amro, ainsi que la banque privée Sal. Oppenheim.

La valeur dans son secteur

Un des leaders mondiaux du financement des collectivités locales. Dans la Banque de détail et commerciale Dexia fait partie des trois principaux acteurs en Belgique et au Luxembourg.

Comment suivre la valeur

- Avec la crise financière, le titre a perdu son statut de valeur refuge : le cours a chuté de 18% sur les six derniers mois;

- La liquidité du groupe, qui constitue l'une de ses principales faiblesses, est également à surveiller, de même que la politique de réduction des coûts;

- Suivre de près la décision de la Commission Européenne : Dexia pourrait devoir céder d'autres actifs pour répondre à ses exigences.

Rémunération des actionnaires

Dernier dividende versé

0

Taux de croissance du dividende par action

-100% (0,91 euro par action sur résultat 2007)

Estimation du prochain dividende par action

0 en 2009

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Finance - Banques

Le Comité de Bâle, qui vise à réformer le secteur bancaire, désire renforcer la qualité et la transparence du capital de base Tier-1 (noyau dur du capital), pour permettre aux banques de mieux absorber d'éventuelles pertes. Si, sous Bâle 2, les banques pouvaient ne détenir que 2% de capital rapportés à leurs actifs pondérés, les régulateurs surveilleront à l'avenir davantage la qualité des fonds propres retenus dans le calcul du Tier-1. Un nouveau ratio, dit d'effet de levier, sera introduit pour éviter un trop fort endettement des banques. Avant même de connaître précisément le niveau des exigences imposées par les régulateurs, un certain nombre de banques françaises ont récemment consolidé leurs fonds propres, à l'image de BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et BPCE. Ailleurs, DnB NOR, BBVA, Intesa, Unicredit, ont également fait appel au marché. Ces décisions font suite à la mise en place du calendrier établi lors du G20 de Pittsburgh, qui prévoit de définir de nouvelles règles sur la qualité et le montant des fonds propres l'an prochain, pour les appliquer d'ici fin 2012.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
AXA : ING passe à la Vente
Article Suivant :
AXA : Credit Suisse reste à...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dirigeants   Euro   Euros   Fonds propres   G20   Dexia   Ra  
Sociétés citées dans cette news : Dexia   Fortis   Crédit Agricole   Société Générale   BNP Paribas   Royal Bank of Scotland  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?