SECHE ENVIRONNEMENT : Aurel à Conserver avant le prochain chiffre | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

SECHE ENVIRONNEMENT : Aurel à Conserver avant le prochain chiffre

Mardi 26 Jan 2010 à 15:13

Selon une source de marché, Aurel a confirmé son opinion Conserver et son objectif de cours de 60 euros sur Séché Environnement. Le spécialiste de l'ENVIRONNEMENT (eau, déchets) publiera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2009 jeudi 28 janvier. Le broker anticipe un chiffre d'affaires en repli de 5% à 98,6 millions d'euros. L'activité des Déchets Dangereux (DD) est attendue en baisse de 9,3% à 68,5 millions d'euros.

Malgré un effet saisonnalité attendu positif en fin d'année (+13.6% en séquentiel) l'activité DD devrait souffrir d'un effet de base fortement défavorable sur le quatrième trimestre, estime l'analyste.

L'an dernier, le groupe avait obtenu de nombreux contrats spots de dépollutions qui ne devraient pas se reproduire cette année.

Sur les activités de Déchets Non Dangereux (DND), la tendance est au raffermissement sur l'ensemble de l'année. Le groupe devrait bénéficier d'un effet de base favorable sur le quatrième trimestre. Aurel attend une croissance de 6.4%, soit un chiffre d'affaires de 30,1 millions d'euros.

La valeur de Séché Environnement "Stand alone" est estimée à 47 euros par action, Aurel ajoute à cette valorisation la quote-part de 33% détenue dans HIME estimée à 13 euros par action Séché Environnement.

AOF - EN SAVOIR PLUS

=/Les points forts de la valeur

- Le groupe évolue sur des segments moins sensibles à la conjoncture que ses concurrents et bénéficie d'une bonne capacité à agir sur les prix.

- Les barrières à l'entrée sont fortes

- La prise de contrôle opérationnel de Saur, 3ème opérateur sur le marché français de l'eau, offre un important potentiel de synergie. Les perspectives de croissance de Saur sont importantes alors que la gestion de l'eau fonctionne encore en régie dans 40% des collectivités locales en France.

- L'entreprise est toujours dirigée par son fondateur, Joêl Séché, et bénéficie d'un actionnariat stable.

=/Les points faibles de la valeur

- Le manque de visibilité tant sur l'activité que sur le plan de marche de l'intégration de Hime Saur, trois fois plus gros que Séché, continue de peser sur le titre.

- Séché n'a pas la taille critique face à ses deux rivaux, Veolia Environnement et Suez Environnement dans les appels d'offres. Ces deux groupes possèdent par ailleurs une incontestable longueur d'avance à l'international.

Comment suivre la valeur

- Dans les métiers de Séché, la croissance se construit sur plusieurs années en fonction des contrats signés en France et en Europe avec d'importants investissements à la clé.

- Les premiers effets positifs de l'intégration de Saur ne pas sont attendus avant 2010.

- Le groupe est exposé aux législations en matière de respect environnemental, dont un durcissement est parfois synonyme de coûts supplémentaires. Mais parallèlement, le durcissement de la réglementation oblige la clientèle de Séché à s'adapter sans cesse.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités

Dans son étude annuelle « l'Observatoire européen des marchés de l'énergie », Capgemini souligne l'impact exceptionnel de la crise économique sur le secteur des utilities. La consommation mondiale d'électricité et de gaz devrait baisser respectivement de 3,5% et 3% cette année. Selon l'étude, les acquisitions successives ont fragilisé la situation financière des dix principaux acteurs du secteur, dont la dette cumulée a bondi de 113% depuis 2006 pour atteindre 213 milliards d'euros en 2008. Les réductions de coût et les cessions d'actifs ont donc succédé à la croissance externe pour restaurer la flexibilité des intervenants. Les investissements ont également été revus à la baisse, au détriment des énergies renouvelables. La politique menée par EDF illustre bien cette tendance : après avoir réalisé une grosse acquisition en 2008, en rachetant British Energy pour plus de 14 milliards d'euros, c'est désormais le désendettement qui prime. Le groupe français espère se désengager au premier trimestre 2010 de son réseau de distribution en Grande-Bretagne, et en retirer 4 milliards d'euros.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
NEXTRADIOTV : Gilbert Dupont relève...
Article Suivant :
SIEMENS : Credit Suisse relève son...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Euros   Prime   Suez environnement   Seche   Aurel   Sa  
Sociétés citées dans cette news : Synergie   Suez (rompus)   Veolia Environnement   Capgemini   EDF   Environnement   Suez Environnement Company  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?