Résultats annuels de PagesJaunes Groupe : performance 2008 en ligne avec les objectifs, grâce à une forte croissance sur Internet | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

PagesJaunes (LOCAL) FR0010096354


€ 3.039  +0.9%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

Résultats annuels de PagesJaunes Groupe : performance 2008 en ligne avec les objectifs, grâce à une forte croissance sur Internet

Jeudi 26 Fév 2009 à 07:20

À l'occasion de la présentation des résultats annuels 2008 de PagesJaunes Groupe, son Directeur général, Michel Datchary a déclaré :

" Avec 40% de son chiffre d'affaires sur internet, PagesJaunes Groupe a mené à bien ses objectifs 2008 consistant à transformer la structure tarifaire imprimé/internet en conservant un niveau élevé de fidélité de ses clients et à conquérir un nombre record de nouveaux annonceurs. Le Groupe a enregistré 1,1 milliard de visites sur ses sites en France en 2008, en progression de 7,5% par rapport à 2007. L'innovation est restée au coeur de notre stratégie, et en quelques mois, PagesJaunes a commercialisé plus de 10 000 vidéos, confirmant ainsi son rôle moteur dans le mouvement de "webification" des entreprises françaises. Face au ralentissement du marché publicitaire, le Groupe bénéficie de nombreux atouts, notamment le nombre et la diversité sectorielle de ses clients, leur fidélité aux supports imprimés, leur intérêt pour son offre Internet, et de façon générale leur perception de l'efficacité de leur présence dans ses supports. "

Ghislaine Mattlinger, son directeur financier, a déclaré :

" Avec une croissance de 3,0% du chiffre d'affaires, la croissance de 8,4% de la marge brute opérationnelle[1] de PagesJaunes Groupe est le fruit d'une maîtrise des coûts éditoriaux, de communication et de marketing ainsi que de la progression de la contribution du 118008. Le taux de marge brute opérationnelle de PagesJaunes en France atteint ainsi plus de 50% en 2008. En parallèle, le Groupe a également divisé par 3 les pertes opérationnelles de son segment International & Filiales. Le Groupe bénéficie aujourd'hui d'une réelle flexibilité financière, avec un endettement net représentant 3,4 fois sa marge brute opérationnelle et une marge de 30% par rapport à ses covenants bancaires, ce qui lui permet de respecter son plan de développement tout en maintenant sa politique de distribution. "

I. Une croissance tirée par le chiffre d'affaires Internet

Le chiffre d'affaires du segment PagesJaunes en France a progressé de 3,2% à 1 106,6 millions d'euros en 2008 sous l'effet de la progression du nombre de clients sur chacun de ses supports, de la croissance soutenue du chiffre d'affaires Internet[2] (+23,6%) et des revenus des renseignements téléphoniques (+29,5%).

- Le nombre total de clients annonceurs de PagesJaunes a augmenté de 4,4% à 696 100 en 2008 (666 800 en 2007), grâce à un nouveau record dans la conquête de nouveaux clients annonceurs (+131 300). Cette performance résulte principalement de la stratégie de croissance du parc clients menée par PagesJaunes depuis plusieurs années (élargissement de la base de prospection, renforcement du canal de commercialisation), favorisée par l'accroissement tendanciel du nombre d'entreprises évoluant dans les secteurs commerce et services en France.

- Chacun des supports de PagesJaunes (annuaires imprimés, Internet et 118008) a bénéficié de cette progression du nombre de clients. Le nombre d'annonceurs sur les annuaires imprimés a ainsi augmenté de 3,2%, celui des annuaires Internet de 2,3% et du 118008 de 22% illustrant le fait que la moitié des nouveaux annonceurs sont multi supports. En 2008, plus de 90% des nouveaux clients ont investi sur les supports imprimés et plus de 70% sur les supports Internet.

- Le taux de fidélisation des annonceurs a été maintenu à un niveau élevé de 84,7% en nombre de clients et 92,7% du chiffre d'affaires, contre respectivement 85,6% et 93,2% en 2007, incluant l'impact limité de la mise en place d'une nouvelle structure tarifaire en 2008 et la dégradation de la situation des PME.

- Le revenu moyen par annonceur a baissé de 1,1% à 1 564 euros en 2008 (1 581 euros en 2007). Le revenu moyen par annonceur sur les annuaires imprimés a enregistré un recul de 8,3% à 984 euros (1 073 euros en 2007) sous l'effet conjugué d'une baisse des tarifs et de l'introduction d'un dégressif multi emplacements qui a conduit à une baisse de 26% sur les annuaires imprimés d'Ile-de-France, de Lyon et de Marseille, de l'introduction de dégressifs multi emplacements sur l'ensemble des annuaires PagesJaunes, et du nombre important de nouveaux annonceurs qui se caractérisent par un revenu généralement plus faible que la moyenne (550 euros en moyenne) et qui, dans leur grande majorité, investissent sur les annuaires imprimés. Le revenu moyen par annonceur sur les services Internet a progressé de 13,7% à 907 euros (798 euros en 2007), sous l'effet notamment des hausses tarifaires et de l'introduction de la vidéo, et se rapproche ainsi du revenu moyen des annuaires imprimés.

- Le chiffre d'affaires Internet[3] a représenté 40% du chiffre d'affaires du segment PagesJaunes en France en 2008 (33,2% en 2007). Cette répartition du chiffre d'affaires entre les supports Internet et annuaires imprimés de PagesJaunes en France a sensiblement évolué sous l'effet de la nouvelle structure tarifaire, et est désormais en phase avec la répartition de l'audience constatée en 2008.

- Le site pagesjaunes.fr a enregistré 849 millions de visites[4] sur Internet fixe en 2008, en hausse de 3,6% par rapport à 2007 (+9,9% en décembre), et 14 millions de visites sur Internet mobile, en hausse de 31,9% par rapport à 2007 (+48% en décembre), soit une hausse globale de l'audience des services PagesJaunes sur Internet de 4%. Le site a notamment bénéficié des améliorations fonctionnelles apportées, des actions en vue d'améliorer sa visibilité et, sur Internet mobile, du développement de versions adaptées aux téléphones " touch ".

Le chiffre d'affaires du segment International & Filiales s'est élevé à 94,8 millions d'euros en 2008, en hausse de 1,1%. Le repli du chiffre d'affaires de QDQ Media (-11,6%) a été compensé par la progression des revenus des activités d'Horyzon Média (régie publicitaire Internet), consolidée depuis octobre 2007, et de PagesJaunes Petites Annonces, lancée en janvier 2007.

- Le chiffre d'affaires de QDQ Media a baissé de 11,6% en 2008, dont un recul de 21,8% au quatrième trimestre, en raison de la forte dégradation de la conjoncture économique et de la baisse du marché publicitaire espagnol. Dans ce contexte difficile, le nombre d'annonceurs Internet a progressé de 20% à 44 775 et le chiffre d'affaires Internet de 12,8%. Fin 2008, face à la profondeur de la crise, QDQ Media a décidé de redéployer son organisation commerciale et son activité, afin de concentrer ses investissements sur les zones à plus fort potentiel, sur le développement national de sa présence sur Internet, et tirer les pleins bénéfices du partenariat signé avec Google mi 2008.

- L'activité de petites annonces en ligne a dégagé des revenus de 3,6 millions d'euros en 2008. Le site annoncesjaunes.fr a enregistré 23,7 millions de visites[5] en 2008. Dans un contexte de difficultés croissantes des clients agences immobilières et garages, l'offre de petites annonces en ligne sera intégrée dans celle de PagesJaunes à compter du printemps 2009, permettant ainsi de proposer une offre attractive à un parc annonceurs élargi. Compte tenu de cette inflexion stratégique, PagesJaunes Groupe et M6 ont décidé d'un commun accord de mettre fin à leur partenariat. PagesJaunes Groupe a donc racheté la participation de 34% détenue par M6 dans le capital de PagesJaunes Petites Annonces.

- Le pôle de régie publicitaire Internet Horyzon Média a réalisé un chiffre d'affaires facturé de 18,6 millions d'euros, correspondant à un chiffre d'affaires contributif net, constitué des commissions de régie, de 5,3 millions d'euros en 2008.

- Le chiffre d'affaires du marketing direct et des services géographiques s'est maintenu à 29,1 millions d'euros en 2008. PagesJaunes Marketing Services, dont la clientèle est en partie constituée de grands donneurs d'ordre, a souffert de la conjoncture au second semestre. Mappy a poursuivi une croissance de 7% notamment tirée par la publicité sur mappy.com qui a enregistré près de 222 millions de visites en 2008 soit une hausse de 22,1% par rapport à 2007.

II. Une progression de la marge brute opérationnelle

Deux faits marquants sont à souligner :

- Une amélioration de 1,8 point du taux de MBO du segment PagesJaunes en France

- Une division par 3 de la perte de MBO du segment International et Filiales

La MBO du segment PagesJaunes en France a augmenté de 7,1% en 2008.

- La contribution des services de renseignements téléphoniques à la MBO du segment a fortement progressé sous l'effet de la croissance de 57% du chiffre d'affaires publicitaire du 118008, qui se caractérise par des coûts marginaux faibles (commercialisation mutualisée avec les supports imprimés et Internet).

- Les coûts éditoriaux, qui comprennent notamment les achats de papier, l'impression, le portage, les achats de contenus, sont restés stables et les coûts de communication et de marketing ont été légèrement revus à la baisse.

- Le coût commercial représente 14,9% du chiffre d'affaires en 2008 contre 14,5% en 2007, parallèlement à la poursuite de l'augmentation de l'effectif commercial qui atteint 2 116 personnes fin 2008 contre 2 022 fin 2007, mouvement qui s'inscrit dans la volonté de PagesJaunes de renforcer ses moyens commerciaux dédiés à la conquête de nouveaux clients.

Le déficit du segment International & Filiales a été divisé par 3 à 2,9 millions d'euros au cours de l'exercice 2008 du fait, notamment, de la réduction d'un tiers des pertes de PagesJaunes Petites Annonces et de l'intégration en année pleine des bénéfices d'Horyzon Média.

- La baisse des achats externes provient essentiellement de la baisse des coûts de communication et de marketing de PagesJaunes Petites Annonces, après une année 2007 qui avait supporté les coûts de lancement de l'activité, et dans une moindre mesure de QDQ Media en Espagne, qui fait face à un marché difficile.

- La progression des salaires et charges provient essentiellement de l'entrée d'Horyzon Média dans le périmètre du Groupe au quatrième trimestre 2007, et du renforcement des effectifs de PagesJaunes Petites Annonces.

- QDQ Media enregistre une MBO négative de 2,8 millions d'euros en 2008, compte tenu du retrait marqué de son chiffre d'affaires.

Le résultat d'exploitation hors éléments non récurrents progresse de 8,1% en 2008, après retraitement de la dépréciation de l'écart d'acquisition de QDQ Media constatée en 2008 et du profit de dilution constaté en 2007. En 2008, face aux perspectives économiques dégradées du marché espagnol, qui ont conduit QDQ Media à lancer une réorganisation profonde de ses activités, PagesJaunes Groupe a décidé de déprécier intégralement l'écart d'acquisition de QDQ Media pour un montant 68,9 millions d'euros. Le résultat d'exploitation supporte également des coûts de restructuration de QDQ Media d'un montant de 2,5 millions d'euros. En 2007, dans le cadre de l'augmentation de capital de PagesJaunes Petites Annonces réservée à M6, le Groupe avait enregistré dans le résultat d'exploitation un profit de dilution de 14,6 millions d'euros.

Le résultat financier déficitaire de 134,8 millions d'euros en 2008 contre 128,0 millions d'euros en 2007, tient compte notamment de l'évolution défavorable de la juste valeur des instruments de couverture de taux. Hors variation de la juste valeur des instruments de couverture de taux, qui n'impacte pas la trésorerie du Groupe en 2008, le résultat financier s'améliorerait de 3,3% à 118,3 millions d'euros : le taux moyen de la dette, y compris flux sur instruments de couverture, passe de 5,89% en 2007 à 5,64% en 2008.

Le résultat net des activités poursuivies progresse de 10,7%, après retraitement des éléments exceptionnels constatés en 2008 et en 2007, à 243,0 millions d'euros en 2008.

PagesJaunes Groupe confirme qu'il proposera à l'Assemblée générale qui sera réunie le 11 juin 2009 d'approuver le versement d'un dividende de 0,96 euro, d'un niveau égal à celui versé au titre de l'exercice 2007. Le Conseil d'administration propose une mise en paiement de ce dividende le 23 juin 2009, sous réserve de l'approbation de l'Assemblée générale qui sera convoquée pour le 11 juin 2009.

III. Une maîtrise de l'endettement net

Trois éléments importants sont à souligner :

- Une amélioration du levier financier

- Des marges élevées par rapport aux covenants bancaires

- Aucun remboursement de la dette bancaire avant fin 2013

L'endettement financier net[6] de PagesJaunes Groupe s'est élevé à 1 881,9 millions d'euros au 31 décembre 2008 contre 1 862,7 millions d'euros au 31 décembre 2007. Cet endettement net comprend la juste valeur des instruments de couverture de taux qui représentait un passif de 25,3 millions d'euros au 31 décembre 2008 contre un actif de 30,0 millions d'euros au 31 décembre 2007. Hors juste valeur des instruments de couverture, l'endettement net de PagesJaunes Groupe est ainsi passé de 1 892,7 millions d'euros au 31 décembre 2007 à 1 856,6 millions d'euros au 31 décembre 2008, grâce à un cash flow net de 310,6 millions d'euros en hausse de 15,8%.

- La dette nette de PagesJaunes Groupe est couverte à hauteur d'environ 80% contre la hausse des taux d'intérêt, par un portefeuille de swaps de taux et de collars, venant à échéance fin 2011.

- La dette bancaire de PagesJaunes Groupe, d'un montant de 1 950 millions d'euros, est remboursable dans son intégralité fin 2013. PagesJaunes Groupe bénéficie par ailleurs, auprès d'un syndicat bancaire diversifié, d'une ligne de crédit d'un montant d'environ 400 millions d'euros, venant à échéance fin 2013. Cette ligne de crédit n'était pas tirée au 31 décembre 2008.

- Le Groupe a poursuivi l'amélioration de son ratio de levier financier (dette nette, hors juste valeur des instruments de couverture, rapportée à la MBO) qui est passé de 3,80x au 31 décembre 2007 à 3,43x au 31 décembre 2008 sous l'effet combiné de la diminution de son endettement net et de la croissance de la MBO. PagesJaunes Groupe dispose ainsi d'une marge importante par rapport à ses covenants bancaires, tant sur le ratio de levier financier (3,43x contre 4,85x au maximum) que sur le ratio de couverture financière (MBO rapportée aux intérêts financiers nets, hors variation de la juste valeur des instruments de couverture, 5,08x contre 3,25x au minimum). Cette amélioration lui permet par ailleurs de bénéficier d'une réduction de la marge sur sa dette, à 150 points de base sur une partie de l'année 2008 contre 175 points de base en 2007.

IV. Perspectives

- PagesJaunes Groupe continuera à améliorer sa part de marché sur le marché de la publicité.

- PagesJaunes Groupe vise une marge brute opérationnelle comprise entre 500 et 540 millions d'euros, en maintenant ses investissements en cours sur les activités Internet fixe et mobile tout en renforçant encore la maîtrise de ses coûts.

- PagesJaunes Groupe continuera à avoir une politique de distribution de dividende élevée[7], révisable en cas de détérioration plus profonde de l'économie.

A propos de PagesJaunes Groupe

PagesJaunes Groupe est le 1er éditeur européen d'annuaires sur Internet (pagesjaunes.fr, qdq.com) et le 1er éditeur français d'annuaires imprimés (l'annuaire PagesJaunes et l'Annuaire).

PagesJaunes Groupe édite également des annuaires grand public en Espagne, au Maroc et au Luxembourg, des services de renseignements par téléphone (118008) et par SMS en France, et offre des services complémentaires tels que les services géographiques de Mappy, et est aussi présent dans le domaine du marketing direct avec PagesJaunes Marketing Services, dans le secteur des petites annonces en ligne avec PagesJaunes Petites Annonces (annoncesjaunes.fr) et dans le domaine de la régie publicitaire Internet avec Horyzon Média.

PagesJaunes Groupe comptait 788 000 annonceurs en France, en Espagne, au Luxembourg et au Maroc en 2008. PagesJaunes Groupe est la deuxième entreprise française par le chiffre d'affaires publicitaire.

PagesJaunes Groupe est cotée sur NYSE Euronext Paris - compartiment A (PAJ).

Les informations disponibles sur PagesJaunes Groupe sont accessibles sur http://www.pagesjaunesgroupe.com.

[1] MBO.

[2] Revenus de pagesjaunes.fr, des sites Internet et de pagespro.com.

[3] Revenus de pagesjaunes.fr, des sites Internet et de pagespro.com.

[4] Source : Cybermétrie - Médiamétrie / eStat.

[5] Source : Xiti.

[6] L'endettement financier net correspond au total de l'endettement financier brut, diminué ou augmenté des instruments dérivés actifs et passifs de couverture de flux de trésorerie, et diminué de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

[7] L'objectif de distribution ne constitue en aucun cas un engagement de PagesJaunes Groupe et les dividendes futurs dépendront des résultats du Groupe, de sa situation financière et de tout autre élément que le Conseil d'administration et les actionnaires de PagesJaunes Groupe jugeront pertinent.

Copyright Hugin

The appendixes relating to the press release are available on:

http://www.hugingroup.com/documents_ir/PJ/CO/2009/150025_ réglementée :

Type : Nouvelle information

Thème(s):

Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente - Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires

Ce communiqué de presse est diffusé par Hugin. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[CN#150025]

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Résultats financiers pour l'année...
Article Suivant :
RESULTATS AU 31 DECEMBRE 2008

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Sociétés citées dans cette news : Canal Plus   Solocal Group   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?