ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE/EUROPE - Repli avant la BCE | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE/EUROPE - Repli avant la BCE

Jeudi 04 Sep 2008 à 12:38

Les marchés actions européens sont mal orientés dans l'attente de la décision de la BCE sur ses taux. Le consensus parie sur un statu quo. L'adoption par la banque centrale d'un biais négatif sur une prochaine baisse des taux serait sans doute mal perçue par les marchés au moment où l'économie européenne montre des signes tangibles de ralentissement. Londres tire son épingle du jeu en raison notamment de BP. La compagnie pétrolière bondi après avoir signé la paix avec les russes. A 12h30, l'indice CAC 40 cède 0,75% à 4413,60 points. le FTSEurofirst 80 recule de 0,81% à 4290,92 point.

Le marché pour la paix des peuples. Pour preuve, BP s'envole de 4,25% à 517 pence ce midi à Londres. BP et les et les actionnaires russes de sa filiale russe TNK-BP ont signé un "protocole d'accord" qui met fin au conflit qui les oppose depuis des mois sur le capital et la direction de la coentreprise. Le texte a été "signé aujourd'hui et ses détails doivent être finalisés au cours des prochains mois", a précisé la compagnie britannique dans un communiqué. Son objectif est de "mieux faire concorder les intérêts" des actionnaires, a expliqué le groupe. L'accord prévoit le départ du directeur général de TNK-BP, Bob Dudley, accusé par les Russes de partialité à l'égard des intérêts de BP.

D'ordinaire assez volatil, le titre Natixis (+5,31% à 6,15 euros) touche connaît aujourd'hui un parcours particulièrement surprenant, à la suite de l'annonce de son augmentation de capital de 2,25 euros. Après avoir ouvert en large baisse, perdant près de 5% dans les premiers échanges, le titre Natixis s'est brusquement retourné à la hausse dans la matinée, avec une hausse atteignant 10,79% à 6,47 euros dans des volumes importants. L'augmentation de capital aboutira à la création de 1,64 milliard d'actions nouvelles.

Après une ouverture quasiment à l'équilibre, Club Méditerranée voit son cours s'effriter, et figure ce midi parmi les valeurs les plus en difficulté du SBF 120. Peu avant 12h30, le titre cède 3,85% à 29,95 euros dans un marché déprimé. Cet affaissement du cours s'explique par la publication de chiffres d'activité trimestriels laissant transparaître un ralentissement de l'activité. Le groupe lui-même évoque un «ralentissement du rythme des réservations à date».

Les chiffres macroéconomiques

Aujourd'hui, les investisseurs s'intéresseront en particulier aux annonces de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne sur leurs taux d'intérêt à respectivement 13 heures et 13h45.

Les commandes à l'industrie ont reculé de 1,7% en juillet en Allemagne. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une croissance de 0,4%. Le chiffre de juin a été révisé à la hausse à -2,6% contre -2,9% lors de la dernière estimation.

Aux Etats-Unis, le rapport ADP sur l'emploi pour le mois d'août sera publié à 14h15 et les inscriptions hebdomadaires au chômage à 14h30 en même temps que la productivité au deuxième trimestre.

L'indice des directeurs d'achat pour le secteur des services pour le mois d'août sera, lui, dévoilé à 16h00 et les statistiques pétrolières hebdomadaires à 16h30.

Ce matin, l'euro cote 1,4488 face au billet vert.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
France : stagnation du taux de...
Article Suivant :
Zone euro : Jean-Claude Trichet reste...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Cac 40   Emploi   Etats unis   Euro   Euros   Apra  
Sociétés citées dans cette news : Natixis   Club Méditerranée   CAC 40   ADP  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?