LA MI-SEANCE A WALL STREET - Lourdes pertes | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

LA MI-SEANCE A WALL STREET - Lourdes pertes

Vendredi 11 Jul 2008 à 17:40

Les marchés actions américains creusent leurs pertes après deux heures de cotation. Les valeurs financières plombent les indices dans le sillage des spécialistes du refinancement hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, qui s'écroulent. Selon le «New York Times», le gouvernement américain envisagerait de les placer sous tutelle en raison de leur situation financière difficile. General Electric fait partie des rares valeurs à échapper à la baisse après avoir réitéré ses objectifs annuels. Vers 17h30, l'indice Dow Jones cède 2,12% à 10990,87 points et le Nasdaq Composite 1,98% à 2213,19 points

Fannie Mae et Freddie Mac, les deux sociétés américaines spécialisées dans le refinancement hypothécaire, connaissent un véritable effondrement à l'ouverture de Wall Street, avec des pertes respectives de 29,17% à 9,35 dollars et 29,37% à 5,65 dollars. La rumeur d'une mise sous tutelle gouvernementale, dévoilée aujourd'hui par le «New York Times», prend de l'ampleur, tandis que les marchés observent la situation avec toujours plus d'anxiété.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont fini en hausse au terme d'une nouvelle séance volatile. Les indices ont notamment bénéficié de l'annonce de l'acquisition par Dow Chemical de son rival américain Rohm and Haas pour 18,8 milliards de dollars, dettes comprises. La progression de plus de cinq dollars du cours du pétrole à près de 142 dollars a pourtant bien failli étouffer dans l'oeuf le rebond de Wall Street. Freddie Mac et Fannie Mae ont encore terminé en forte baisse. Le Dow Jones a clôturé en hausse de 0,73% à 11229,02 points et le Nasdaq sur un gain de 1,03% à 2257,85 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix des importations, hors pétrole, pour le mois de juin ont augmenté de 0,9% après une hausse de 0,7% en mai.

Le déficit commercial américain s'est établi à 59,8 milliards de dollars en mai, contre 60,5 milliards en avril, chiffre révisé de 60,9 milliards. Le consensus tablait sur un déficit de 62,2 milliards.

L'indice de confiance du consommateur compilé par l'université du Michigan pour le mois de juillet est ressorti en en légère hausse à 56,6 points, contre 56,4 en juin. Le consensus visait 55,5.

Les valeurs à suivre

APPLE

La nouvelle version de l'iPhone d'Apple est en vente dans une dizaine de pays à partir d'aujourd'hui : Etats-Unis, Grande Bretagne, Allemagne, Hong Kong… Doté d'une puce 3G (téléphonie mobile de troisième génération), le nouveau téléphone de la firme à la pomme permet de surfer sur Internet à une vitesse plus deux fois plus importante que le modèle précédent. Plus performant, l'appareil sera également moins cher. Avec un contrat de deux ans, la version de base de l'iPhone disposant d'une mémoire de 8 giga coûtera 199 dollars aux Etats-Unis.

CHEVRON

Chevron a annoncé jeudi soir qu'il s'attendait à une perte dans sa branche raffinage-distribution au deuxième trimestre. Dans l'aval, la compagnie pétrolière américaine table en effet sur une perte de 250 millions de dollars en raison des coûts de maintenance et des dépenses opérationnelles. Cette perte risque de reléguer au second plan les profits attendus de la branche exploration et production. La major américaine n'a pas communiqué de prévisions chiffrées sur le bénéfice par action.

FANNIE MAE/FREDDIE MAC

Anxiété sur les marchés financiers autour des deux spécialistes de refinancement immobilier américains, Fannie Mae et Freddie Mac. Selon le "New York Times", le gouvernement américain réfléchirait à une mise sous tutelle nationale des deux sociétés. Une telle opération pourrait prendre place dans le cas où la situation financière de celles-ci ne s'améliorait pas.

George W. Bush aurait récemment demandé à des experts de déterminer quelle attitude adopter face au problème Fannie Mae et Freddie Mac en cas de faillite.

GENERAL ELECTRIC

General Electric a publié vendredi des résultats en net repli conformément aux attentes. Le conglomérat industriel et financier a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net en baisse de 6% à 5,07 milliards de dollars, ou 0,51 dollar par action. Le bénéfice des activités maintenues est stable à 0,54 dollar par action, en ligne avec le consensus établi par Thomson-Reuters. Le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 46,9 milliards de dollars. Les profits de la branche infrastructures ont augmenté de 24% à 3,17 milliards. A l'inverse, ceux de GE Money ont reculé de 9% à 1,05 milliard.

YAHOO!

Le fondateur et principal actionnaire de News Corp, Rupert Murdoch juge peu vraisemblable que sa société participe à une transaction concernant Yahoo!. Le magnat des médias ne croit pas non plus que Microsoft réussira à s'emparer du portail Internet. «Il n'y aura pas d'accord. Dans six mois, Microsoft jettera l'éponge», a-t-il déclaré. Rupert Murdoch a également révélé que Gordon Crawford, l'un des plus importants actionnaires de Yahoo!, était furieux que le management du groupe refuse l'offre de rachat de 33 dollars par action de Microsoft.

EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Demandes hebdomadaires d'allocation chômage : Cette statistique américaine, qui est publiée chaque jeudi à 14h30, donne le nombre de nouvelles demandes d'allocation chômage sur la semaine se terminant le samedi précédent. Elle est un indicateur de la santé du marché de l'emploi aux Etats-Unis, mais est cependant volatile. Il est plus pertinent de surveiller son évolution sur plusieurs semaines. Les économistes surveillent ainsi la moyenne mobile de cette donnée sur quatre semaines.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
USA : confiance des consommateurs...
Article Suivant :
LA CLOTURE A WALL STREET - En baisse...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Apple   Chevron   Dollar   Dollars   Dow jones   Emploi   Etats unis   Freddie mac   Hong kong   Immobilier   Iphone   Nasdaq   New york   Wall street   Ama  
Sociétés citées dans cette news : General Electric   Chevron Corporation   Dow Chemical   General Electric  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?