PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Pas de rebond en perspective | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Pas de rebond en perspective

Vendredi 27 Jun 2008 à 15:11

Les marchés actions américains sont attendus sur une note légèrement négative après la journée noire d'hier. Le Dow Jones a clôturé à son plus bas depuis 21 mois. Alors que les doutes sur l'état de santé du secteur financier et sur les perspectives des entreprises s'intensifient, les dépenses et revenus des ménages ont rebondi en mai. La flambée du pétrole se poursuit : le baril de brut a dépassé la barre historique des 142 dollars, encouragé par la baisse continue du dollar. A 15H10, Les futures sur S&P 500 et nasdaq 100 cèdent respectivement 0,5 et 6,25 points à 1284 et 1860,25 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont décroché, plombés par le nouveau record du pétrole qui a passé la barre des 140 dollars le baril à New York et Londres. Les secteurs bancaires et automobiles ont souffert à la suite d'une étude alarmiste de Goldman Sachs. Les nombreuses révisions à la baisse des prévisions de résultats des entreprises ont suscité l'inquiétude des marchés. Sur le front des valeurs, Research in Motion a chuté de plus de 13%, et GM de plus de 10% pour toucher son plus bas depuis 53 ans. Le Dow Jones a perdu 3,03% à 11453,42 pts. Le nasdaq composite a reculé de 3,33% à 2321,37 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les dépenses des ménages en mai ont progressé de 0,8% après 0,4% en avril, chiffre révisé de +0,2%. Le consensus tablait sur une progression de 0,7%. Dans le même temps, les revenus des ménages ont augmenté de 1,9% contre 0,3% en avril, chiffre révisé de 0,2%. Le consensus était de +0,4%. Enfin, l'indice d'inflation PCE "core" a augmenté de 0,1% en mai comme en avril. Les économistes attendaient une hausse de 0,2%.

L'indice de confiance de l'Université du Michigan sera publié à 16h.

Les valeurs à suivre

ACCENTURE

Accenture a largement battu le consensus au troisième trimestre. Le groupe de conseil aux entreprises a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 36% à 469,1 millions de dollars, ou 0,74 dollar par action. Les analystes interrogés par Thomson Financial tablaient sur un bénéfice net par action de 0,69 dollar. Le chiffre d'affaires du groupe américain a progressé de 20% à 6,1 milliards de dollars, au dessus du consensus de 5,91 milliards. Accenture s'est félicité de ces bons résultats malgré la crise financière actuelle.

ANHEUSER-BUSCH

Anheuser-Busch a rejeté "à l'unanimité" l'offre de rachat de son concurrent belge Inbev hier. "La proposition d'Inbev sous-évalue de manière significative les actifs uniques et les perspectives d'Anheuseur-Busch", a expliqué le brasseur américain. Inbev proposait 65 dollars en numéraire par titre, ce qui valorisait le propriétaire de Budweiser à 46 milliards de dollars. Selon la presse, Inbev devrait lancer une OPA hostile et s'adresser directement aux actionnaires du groupe.

MERRILL LYNCH

Selon Lehman Brothers, Merrill Lynch devra inscrire au deuxième trimestre 5,4 milliards de dollars de dépréciations d'actifs liées à des produits structurés. Le broker prévoit également que la banque d'investissement enregistre une perte annuelle par action de 2,99 dollars contre une perte de 0,53 dollar estimée auparavant. Il a réduit son objectif de cours de 47 à 44 dollars.

YAHOO!

Le milliardaire Carl Icahn a réitéré son appel en faveur du rapprochement de Yahoo avec Microsoft et du remplacement de Jerry Yang à la tête du portail internet. Hier, Yahoo a annoncé la troisième phase de sa réorganisation interne, destinée "à améliorer les produits, les technologies et l'exécution" du groupe afin d'accroître l'audience. Yahoo a notamment conclu un partenariat avec Google dans le domaine de la publicité sur internet.

EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

AMF (Autorité des marchés financiers) : L'autorité des marchés financiers est née du rapprochement de la COB, du CMF et du CDGF (conseil de discipline de la gestion financière). Créée par la loi de sécurité financière du 1er août 2003, cette nouvelle structure a pour objectif de renforcer l'efficacité et la visibilité de la régulation des marchés. L'AMF a quatre missions principales, réglementer, autoriser, surveiller et sanctionner. Ses compétences s'étendent aux opérations et informations financières, aux produits d'épargne collective, aux marchés, aux professionnels, sur lesquels elle peut exercer des contrôles ou lancer des enquêtes.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
USA - Rebond surprise des dépenses...
Article Suivant :
USA - Recul plus prononcé qu'attendu...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dollar   Dollars   Dow jones   Etats unis   Inflation   Lehman brothers   Merrill lynch   Nasdaq   New york   Opa   Wall street   Ama  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?