Résultats annuels 2007 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Résultats annuels 2007

Mardi 01 Avr 2008 à 17:45

2007 : UNE ANNEE DE TRANSITION - Chiffre d'affaires 2007 en croissance de 2,4% à taux de change constants - Légère amélioration de la marge opérationnelle couranteÛ : 26,1% du chiffre d'affaires (26,0% en 2006) - Nette augmentation du dividende proposé : 3,65 euros par action contre 3,30 euros en 2006INTENSIFICATION DES ACTIONS PREPARANT L'AVENIR - Nombreuses acquisitions, accélération de l'optimisation des structures du Groupe, lancement majeur de produits

Paris, le 1er avril 2008

Neopost, le premier fournisseur européen et le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier, annonce aujourd'hui une légère hausse de sa marge opérationnelle courante à 26,1% du chiffre d'affaires en 2007 contre 26,0% en 2006.

En valeur absolue, le résultat opérationnel courant est quasiment stable à 237,1 millions d'euros (- 0,7% par rapport à 2006). Le résultat net 2007 s'établit à 135,7 millions d'euros, en baisse de 13,7% par rapport à 2006. Hors impact des provisions pour optimisation des structures du Groupe, le résultat net s'établit à 148,4 millions d'euros, en baisse de 5,7% par rapport à 2006.

(en millions d'euros) 
2006 
2007  
Variation 
 
2007  
Variation 
     2007   Hors impact des provisions   2007 
     2006     2006 
           
Chiffre d'affaires  918,5  907,1  -1,3%(1)    907,1  -1,3%(1) 
Excédent brut opérationnel (EBITDA)  296,8  302,6  +1,9%    302,6  +1,9% 
% du chiffre d'affaires  32,3%  33,4%      33,4%   
Résultat opérationnel courant   238,8  237,1  -0,7%    237,1  -0,7% 
% du chiffre d'affaires  26,0%  26,1%      26,1%   
Provision pour optimisation des structures  20,5   
Résultat net   157,3  135,7  -13,7%    148,4  -5,7% 
% du chiffre d'affaires  17,1%  15,0%      16,4%   
Résultat net publié dilué par action (2)  4,91  4,28  -12,8%    4,68  -4,7% 

(1) +2,4% à taux de change constants

(2) En euros

Denis Thiery, Directeur Général de Neopost, a déclaré : " En dépit d'une croissance du chiffre d'affaires 2007 plus faible qu'initialement prévu, nous avons été capables de faire légèrement progresser notre marge opérationnelle courante. Cela prouve clairement la pertinence et la solidité du modèle de développement de Neopost. Nous avons également décidé de mettre en place un plan d'accélération de l'optimisation de nos structures afin de gagner encore en efficacité. Ce plan a pour objectif de générer plus rapidement des gains de productivité tout en améliorant la satisfaction de nos clients. "

2007, une année de transition

Après une année 2006 qui avait enregistré une croissance record du chiffre d'affaires, 2007 apparaît comme une année de transition avec une hausse du chiffre d'affaires à taux de change constants de 2,4% à 907,1 millions d'euros.

Sur le marché nord-américain, le chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice est stable hors effet de change et ce, malgré une situation de marché plus difficile que prévu aux Etats-Unis au second semestre et une base de comparaison particulièrement élevée, 2006 ayant connu deux échéances de décertifications aux Etats-Unis et au Canada.

En France, le taux de croissance atteint 1,2%, ce qui constitue une solide performance.

Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires est en légère baisse (-2,9% hors effet de change). Ceci constitue une performance remarquable compte tenu du niveau exceptionnellement élevé des ventes enregistrées en 2006 liées au changement de mode de calcul de l'affranchissement (Pricing in Proportion).

En Allemagne, le chiffre d'affaires est en croissance de 12,7% par rapport à 2006. Cette forte croissance est liée au dynamisme de Neopost sur ce marché et, dans une moindre mesure, à l'acquisition d'un distributeur.

Dans le reste du Monde, le Groupe affiche une croissance de 18,8% hors effets de change grâce à de nombreux succès remportés à l'export, aux bonnes performances de certaines filiales européennes et à la consolidation de distributeurs acquis en 2007.

Au total, en 2007, hors effets de change, le chiffre d'affaires des systèmes d'affranchissement est quasiment stable (-0,3%) alors que le chiffre d'affaires des systèmes de gestion de documents et logistique affiche un taux de croissance de 10,6%. Le chiffre d'affaires 2007 se répartit à 73% pour les systèmes d'affranchissement et 27% pour les systèmes de gestion de documents et logistique.

Après avoir enregistré d'excellentes performances en 2006 sur les marchés américain et britannique, les ventes d'équipements sont en baisse de 6,6% sur l'ensemble de l'année, hors effets de change. Les revenus récurrents (services financiers, ventes de fournitures, services de maintenance) sont en revanche en hausse de 8,4% et représentent 63% du chiffre d'affaires contre 37% pour les ventes d'équipements.

Poursuite de l'amélioration de la couverture de marché

L'année 2007 a été riche en acquisitions de distributeurs.

En Europe, Neopost a procédé à l'acquisition de 2 distributeurs en Suisse, basés respectivement à Zurich et à Genève. Il a également acquis un distributeur dans le nord de l'Allemagne et deux petits distributeurs en Italie.

Aux Etats-Unis, le Groupe a continué à optimiser sa couverture du marché en faisant l'acquisition de distributeurs dans les états de Californie, Colorado, Floride, Maryland et Wisconsin et en cédant des territoires en Alabama, Minnesota, Nevada et Pennsylvanie. Ainsi, à fin janvier 2008, 56 % du marché américain sont couverts par une seule organisation commerciale contre 40 % un an auparavant et 0% à fin 2004. La part de la base installée couverte par distribution directe s'établit à 44% au 31 janvier 2008 contre 31% à fin 2004.

Renforcement de l'offre

Le Groupe continue de renforcer son offre de produits et de solutions logicielles en réalisant des acquisitions ciblées.

Comme annoncé précédemment, Neopost a racheté en février 2007 la société française Valipost, spécialisée dans les solutions logicielles dans le domaine du courrier industriel. Cette société a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 3 millions d'euros en 2007.

Le Groupe a également finalisé en mars 2008 l'acquisition de PFE groupe privé britannique, acteur mondial des systèmes de mise sous pli. Cette acquisition est la plus importante réalisée par Neopost depuis 2002. Les offres de PFE et de Neopost sont fortement complémentaires, l'offre de PFE étant très largement orientée vers des systèmes à plus forte capacité de traitement que ceux de Neopost. Les activités de PFE acquises par Neopost ont représenté un chiffre d'affaires d'environ 26 millions de livres en 2007. PFE sera consolidée dans les comptes du Groupe à partir de mars 2008.

Par ailleurs, le Groupe a fait le choix stratégique d'investir dans la technologie RFID en rachetant récemment les 76% qu'il ne détenait pas encore dans la société NBG ID. NBG ID est un intégrateur de technologies RFID dans le domaine de la logistique qui possède un portefeuille prometteur dans le suivi de palettes et dans l' " asset tracking ", dont notamment un important contrat signé avec Metro/ DHL et des pilotes en-cours notamment chez Mory et Kuehne & Nagel. Neopost considère que les technologies RFID pourraient se développer dans les domaines du colis et, à plus long terme, du courrier.

Lancement majeur de produits

Le Groupe lance en avril 2008 une nouvelle gamme de machines à affranchir ciblant le segment milieu de gamme, segment qui représente 50% de la base installée mondiale de machines à affranchir. Il s'agit pour Neopost du lancement de produits le plus important depuis 2004.

Cette nouvelle gamme intègre des avancées très significatives en matière de connectivité et de logiciels. Elle dispose de beaucoup d'accessoires, en particulier une balance dynamique qui n'était auparavant pas disponible dans ce segment de gamme. Son ergonomie a été particulièrement soignée et les machines sont très faciles d'utilisation. Cette nouvelle gamme constitue pour Neopost un véritable avantage concurrentiel et devrait lui permettre d'augmenter son revenu par client.

Légère amélioration de la rentabilité opérationnelle courante

Neopost améliore sa marge opérationnelle courante à 26,1% du chiffre d'affaires, soit 0,1 point de plus qu'en 2006 (26,0%). En valeur absolue, le résultat opérationnel courant atteint 237,1 millions d'euros, quasiment stable par rapport aux 238,8 millions d'euros enregistrés en 2006.

Cette progression de la marge opérationnelle courante reflète essentiellement : - la part croissante des revenus récurrents, - l'amélioration de la productivité, - et la maîtrise de l'effet des variations de change EUR/USD et EUR/GBP sur les marges.

Accélération de l'optimisation des structures

Le Groupe a décidé d'accélérer la réalisation d'un certain nombre de programmes d'optimisation en particulier en matière de Recherche et Développement, de chaîne d'approvisionnement et de distribution.

En matière de R&D, en raison de l'évolution technologique et des acquisitions récentes dans le domaine des logiciels, le Groupe décide de regrouper certains de ses centres de R&D pour renforcer leur efficacité.

En matière de chaîne d'approvisionnement, Neopost va améliorer son organisation avec la mise en place de deux plateformes logistiques, l'une en Europe et l'autre en Amérique du Nord, le recours systématique à la livraison directe usine-client ainsi que la rationalisation de ses unités de remise à neuf des anciens modèles de machines à affranchir.

Aux Etats-Unis le Groupe a fortement optimisé sa distribution au cours des dernières années en augmentant la part de distribution directe et en limitant la compétition entre ses 2 réseaux Hasler et Neopost. Tout en poursuivant dans cette voie, le Groupe souhaite désormais réaliser au plus vite l'unification des outils informatiques, en particulier en matière d'ERP (Oracle) et de systèmes de re-crédit des machines à affranchir afin d'améliorer la productivité et la satisfaction client.

Ces programmes d'optimisation ont fait l'objet de provisions d'un montant de 20,5 millions d'euros dans les comptes à fin janvier 2008. Après impôt, l'impact sur le résultat net se limite à 12,7 millions d'euros. Ces provisions se traduiront en grande majorité par des décaissements. Une fois mis en place, ces programmes pourraient générer une économie annuelle de l'ordre de 6 à 7 millions d'euros à HORIZON 2010.

Baisse du résultat net

Comme attendu, les frais financiers sont en progression à 28,8 millions d'euros en 2007 contre 18,8 millions d'euros en 2006. Cette évolution est liée à l'augmentation des taux d'intérêt et de la dette nette ainsi qu'aux pertes de change qui s'établissent à 2,2 millions d'euros en 2007 (contre un gain de change de 1,4 million d'euros en 2006).

Le taux moyen d'imposition est en légère baisse à 28,6% en 2007, contre 29,3% en 2006.

Le résultat net 2007 s'établit à 135,7 millions d'euros soit 15,0% du chiffre d'affaires, en baisse de 13,7% par rapport à 2006.

Hors impact des provisions pour optimisation des structures du Groupe, le résultat net s'établit à 148,4 millions d'euros soit 16,4% du chiffre d'affaires, en baisse de 5,7% par rapport à 2006. Le résultat net dilué par action hors impact des provisions ne baisse que de 4,7%, compte tenu des rachats d'actions effectués sur la période.

Flux de trésorerie et situation financière

L'exercice 2007 a été marqué par un bon niveau de génération de flux de trésorerie. Neopost a ainsi pu financer l'augmentation de ses activités de leasing, l'acquisition de distributeurs, le paiement, au titre de l'exercice 2006, de 102,6 millions d'euros de dividendes, ainsi que le rachat d'actions pour 67,0 millions d'euros.

Le Groupe clôture l'exercice 2007 avec une dette financière nette de 445,8 millions d'euros, soit un ratio d'endettement de 90%. Ce ratio d'endettement reste à un niveau très faible compte tenu de l'importance des activités de location et de financement. Le ratio de couverture des frais financiers par l'EBITDAÜ s'établit à 10,5 et le ratio dette nette sur EBITDA à 1,5.

Nette augmentation du dividende

Le Conseil d'Administration a décidé de soumettre à l'approbation de la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires le versement d'un dividende, au titre de l'exercice 2007, de 3,65 euros par action, en hausse de 10,6% par rapport à 2006 (3,30 euros par action).

Ce dividende de 3,65 euros par action représente un montant de 112,8 millions d'euros et correspond à un rendement supérieur à 5% sur la base du cours de bourse du 31 janvier 2008. En matière de rachats d'actions, hors contrat de liquidité, le Groupe a racheté 724 364 actions (soit 2,3% de son capital) entre le 1er février 2007 et le 31 janvier 2008 pour un montant de 67,0 millions d'euros. Ces actions ont été annulées lors du Conseil d'administration du 1er avril 2008.

Conformément à sa politique, le Groupe va poursuivre en 2008 des rachats d'actions pour un minimum de 2% de son capital.

Impact de la consolidation de PFE

Si PFE avait été consolidé sur 11 mois en 2007, comme il le sera en 2008, le Groupe aurait affiché une marge opérationnelle courante de 25,2%.

Perspectives prometteuses

Pour 2008, le Groupe va bénéficier d'éléments favorables tels que la décertification de la totalité des machines à affranchir non encore digitales aux Etats-Unis et des changements de tarifs postaux sur ses principaux marchés. Dans ces conditions, et malgré un environnement économique moins porteur aux Etats-Unis, le Groupe devrait générer une croissance de son chiffre d'affaires d'au moins 3% en 2008, hors effets de change et hors acquisition de PFE.

PFE devrait apporter au Groupe environ 3 points de croissance supplémentaires à taux de change constants.

En matière de marge opérationnelle courante, le Groupe se fixe pour objectif en 2008 de gagner 50 points de base par rapport aux 25,2% que le Groupe aurait affiché s'il avait consolidé PFE sur 11 mois en 2007.

Au-delà de 2008, Neopost anticipe des conditions de marché favorables, grâce en particulier à la poursuite de l'évolution technologique et à la dérèglementation postale en Europe. Le modèle de développement de Neopost continuera à porter ses fruits tant en matière de croissance de chiffre d'affaires que d'amélioration de la productivité.

Compte tenu de ces éléments, des synergies générées par l'intégration de PFE et de l'accélération des programmes d'optimisation, le Groupe devrait être en mesure de porter sa marge opérationnelle courante au dessus de 26%.

Denis Thiery a conclu : "Nous sommes très confiants dans les perspectives de développement de Neopost pour 2008 et les années suivantes. C'est pour matérialiser cette confiance que nous avons décidé d'augmenter de façon significative le dividende 2007 qui sera versé en juillet 2008."

Agenda

La publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2008 est prévue le 3 juin 2008 après clôture de bourse. A PROPOS DE NEOPOST

Neopost est le premier fournisseur européen et le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier. Aujourd'hui implanté dans 14 pays, avec plus de 5 000 salariés, un chiffre d'affaires annuel de 907,1 millions d'euros en 2007 et une offre commercialisée dans plus de 90 pays, le Groupe est devenu un acteur incontournable du marché de l'équipement des salles de courrier et des solutions logistiques.

Il offre les solutions les plus avancées en matière d'affranchissement, de pliage, d'insertion ou d'adressage de documents, ainsi qu'en matière de traçabilité logistique. Neopost propose aussi une offre de services très complète, intégrant notamment le conseil, la maintenance et les solutions de financement.

Neopost est coté sur le compartiment A d'Euronext Paris. Il a une capitalisation boursière de plus de 2 milliards d'euros.

Pour toute information supplémentaire vous pouvez contacter :

Gaële CHAGNAUD, Directeur Relations Investisseurs 
Fabrice BARON, Gavin Anderson & Company 
Tél : 01 45 36 31 39 Tél : 01 53 32 61 27 
Fax : 01 45 36 30 30  Fax : 01 53 32 61 00 
E-mail : g.chagnaud@neopost.com  E-mail : fbaron@gavinanderson.fr  

Ou consulter notre site Internet : www.neopost.com

Exercice 2007

Compte de résultat consolidé

En millions d'euros 
31 janvier 2008 
 
31 janvier 2008 
 
31 janvier 2007 
 
      Hors impact des provisions pour optimisation       
          
Chiffre d'affaires  907,1  100,0%  907,1  100,0%  918,5  100,0% 
Coûts de production  (199,3)  (22,0)%  (199,3)  (22,0)%  (212,5)  (23,1)% 
Marge brute  707,8  78,0%  707,8  78,0%  706,0  76,9% 
Frais de recherche et développement  (48,3)  (5,3)%  (48,3)  (5,3)%  (42,1)  (4,6)% 
Frais commerciaux   (216,8)  (23,9)%  (216,8)  (23,9)%  (229,8)  (25,0)% 
Frais administratifs et généraux  (122,3)  (13,5)%  (122,3)  (13,5)%  (120,7)  (13,1)% 
Maintenance et autres charges  (72,7)  (8,0)%  (72,7)  (8,0)%  (67,5)  (7,4)% 
Intéressement  (10,6)  (1,2)%  (10,6)  (1,2)%  (7,1)  (0,8)% 
Résultat opérationnel courant  237,1  26,1%  237,1  26,1%  238,8  26,0% 
Résultat des cessions et autres  1,4  0,2%  1,4  0,2%  1,5  0,1% 
Provision pour optimisation  (20,5)  (2,3%)         
Résultat opérationnel  218,0  24,0%  238,5  26,3%  240,3  26,1% 
Résultat financier  (28,8)  (3,2)%  (28,8)  (3,2)%  (18,8)  (2,0)% 
Résultat avant impôts  189,2  20,8%  209,7  23,1%  221,5  24,1% 
Impôts  (54,0)  (5,9)%  (61,8)  (6,8)%  (64,8)  (7,1)% 
Quote-part de résultat des SME  0,5  0,1%  0,5  0,1%  0,6  0,1% 
Intérêts minoritaires 
Résultat net part du Groupe  135,7  15,0%  148,4  16,4%  157,3  17,1% 

Exercice 2007

Bilan consolidé résumé

ACTIF en millions d'euros 
31 janvier 2008 
31 janvier 2007 
Ecarts d'acquisition  575,0  529,5 
Immobilisations incorporelles  47,3  52,8 
Immobilisations corporelles  134,6  144,0 
Immobilisations financières  13,8  15,2 
Autres actifs non courants  5,4  3,8 
Créances de leasing  425,3  398,7 
Impôts différés actifs  44,5  44,3 
Stocks  43,3  50,1 
Créances  156,9  142,8 
Valeurs financières  149,6  157,8 
Autres actifs à court terme  72,0  48,7 
TOTAL ACTIF  1 667,7  1 587,7 
     
PASSIF en millions d'euros  31 janvier 2008  31 janvier 2007 
Capitaux propres  492,7  537,1 
Provisions pour risques et charges  42,1  40,3 
Dette financière long terme  284,8  312,1 
Dette financière court terme  310,6  184,1 
Impôts différés passifs  25,9  22,7 
Produits constatés d'avance  167,0  156,6 
Autres passifs à court terme  344,6  334,8 
TOTAL PASSIF  1 667,7  1 587,7 

Û La marge opérationnelle courante se calcule en divisant le résultat opérationnel courant par le chiffre d'affaires

Ü L'EBITDA (302,5 mE) est la somme du résultat opérationnel courant (237,1 mE) et des amortissements sur immobilisations corporelles (47,2 mE) et incorporelles (18,2 mE).

Copyright Hugin

The appendixes relating to the press release are available on:

http://www.companynewsgroup.com/documents/PJ/CO/2008/1347[CN#134714]

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Service Point Solutions, S.A. :...
Article Suivant :
DASSAULT MONTANT DES HONORAIRES...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Sociétés citées dans cette news : Horizon   Neopost  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?