RESULTATS ANNUELS 2016 : Forte amélioration de la rentabilité | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

RESULTATS ANNUELS 2016 : Forte amélioration de la rentabilité

Mercredi 22 Mar 2017 à 07:00

Données en M€ 2016 2015 S2 2016 Var 2016 / 2015 (%)
Chiffre d'affaires 112,5 105,2 59,5 +6,9%
EBITDA (1) 14,6 14,0 9,3 +4,4%
Résultat opérationnel courant 9,3 8,9 6,0 +5,3%
Taux de marge opérationnelle courante 8,3% 8,4% 10,0% -
Résultat opérationnel 14,0 6,0 11,0 x2,3
Impôt (2,0) 0,6 (1,2) -
Résultat net 12,0 6,7 9,8 +79,3%
RNPG 12,0 6,7 9,9 +78,7%

(1) EBITDA : ROC avant dotations nettes aux amortissements et provisions

Les comptes 2016 ont été arrêtés par le Conseil d'administration du 20 mars 2017. Les procédures d'audit par les commissaires aux comptes sont effectuées ; le rapport d'audit relatif à la certification est en cours d'émission.

 

 

En 2016, le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 112,5 M€ contre 105,2 M€ en 2015, en croissance de 6,9%. Les opérations de croissance externe (ELTA et BE Mauric) ne contribuent que marginalement, ces filiales n'étant consolidées qu'à partir de fin novembre.

Le chiffre d'affaires du pôle Simulation est en recul de 4,4%. Le pôle avait réalisé une très bonne année 2015 avec un contrat de simulateurs de véhicules militaires pour le Moyen Orient. Ce contrat s'est achevé au cours de l'année 2016 et a par conséquent moins contribué au chiffre d'affaires qu'en 2015. Un deuxième contrat a été annoncé pour ce même client en février 2017 et contribuera au chiffre d'affaires 2017 (voir communiqué du 21 février 2017).

Les pôles Robotique et Systèmes Intégrés et Aérospatial sont en croissance de 10,2% et 5,3% respectivement.

Le taux de marge opérationnelle courante du Groupe a été meilleur au second semestre 2016 qu'au premier, bien que la répartition de chiffre d'affaires entre le 1er et le 2ème semestre soit moins marquée que les années précédentes en faveur du 2ème semestre.

Le résultat opérationnel est en forte croissance, il s'élève à 14 M€ contre 6 M€ l'exercice précédent. En 2015, le Groupe avait été pénalisé par des coûts de déménagement (plus de 1,6 millions d'euros). En 2016, il bénéficie de l'effet favorable de l'écart d'acquisition négatif (près de 5,5 millions d'euros) constaté du fait de l'acquisition d'ELTA dans des conditions avantageuses.

 

Performances par pôle

Le pôle Robotique et Systèmes Intégrés réalise une très bonne performance avec un résultat opérationnel courant en hausse de 2,4 millions d'euros et un taux de marge opérationnelle courante atteignant 8,7 % contre 5,9 % en 2015. Ce pôle est donc en nette croissance après les dépenses à caractère d'investissement réalisées depuis 2014 en matière commerciale, marketing et R&D.

 

 

Le pôle Aérospatial voit son résultat opérationnel courant reculer de 0,6 million d'euros malgré la hausse du chiffre d'affaires. Ce recul est lié à un effet mix-contrats défavorable. Le taux de marge opérationnelle courante du pôle Aérospatial atteint 5,3 %.

Enfin, le pôle Simulation enregistre un résultat opérationnel courant en retrait de 1,3 millions d'euros. Le taux de marge opérationnelle courante du pôle atteint 10,6% contre 19,1 % en 2015. Le tassement du niveau de marge s'explique essentiellement par un effet de volume et la réalisation de contrats à meilleure marge en 2015. Ce taux de marge opérationnelle courante est néanmoins le meilleur sur l'ensemble du Groupe ECA.

 

Structure financière et dividende

La performance opérationnelle du Groupe est en amélioration mais la situation de trésorerie s'est dégradée.
La dette nette du Groupe corrigée de l'autocontrôle s'élève à 3,4 millions d'euros contre une trésorerie nette de 4,5 millions d'euros au 1er janvier 2016.
L'évolution de la dette nette s'explique notamment par le niveau des investissements de l'exercice, qui reste soutenu avec le maintien d'un niveau élevé d'investissement en R&D et deux opérations de croissance externe en 2016 (ELTA et BE Mauric). Par ailleurs, le besoin en fonds de roulement a augmenté de 10,7 millions d'euros. Cette augmentation est due à la croissance de l'activité pour 7,6 millions d'euros mais aussi à la situation fiscale du Groupe qui dispose désormais de près de 15 millions d'euros de créances fiscales (CIR et CICE).

En juillet 2016, le Groupe ECA a conclu avec le CIC une ligne de crédit renouvelable de 10 millions d'euros confirmée jusqu'en juillet 2021. À fin décembre 2016, la ligne de crédit était utilisée à hauteur de 9 millions d'euros.

Confiant dans la situation et les perspectives, le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale des actionnaires la distribution d'un dividende de 0,30 € par action.

 

 

Perspectives

Le Groupe ECA est sur une tendance positive. Les efforts ont principalement porté, au cours des dernières années, sur une amélioration de la performance commerciale récompensée sur les deux derniers exercices par une croissance significative du chiffre d'affaires et une présence renforcée à l'export.
Le travail de renforcement de ses positions dans ses marchés cœurs, en particulier la robotique mobile et les systèmes de robots se poursuit. Pour cela, le Groupe bénéficie de plusieurs facteurs favorables, en particulier la croissance des marchés de la robotique avancée, les besoins de montée en cadence en aéronautique et le renforcement de la simulation dans les formations et entraînements.

Le pôle Robotique et Systèmes intégrés bénéficie de bonnes perspectives sur l'année. Au 1er janvier 2017, le carnet de commandes était en croissance de 13% et atteignait 79 millions d'euros.
Le pôle continue son plan de développement et de commercialisation de solutions maritimes intégrées à base de drones pour la surveillance maritime, le déminage sous-marin, l'hydrographie ou l'océanographie ; tout comme le développement de systèmes de robots - différents et complémentaires - pour la réalisation d'une même mission.
Le pôle Robotique et Systèmes Intégrés mise également sur l'élargissement de sa gamme d'USV (drones de surface) et sur sa capacité à intégrer ses systèmes de robots sur différents types de navires au travers de sa nouvelle filiale BE Mauric dont le Groupe a acquis 60% du capital en fin d'exercice.
Par ailleurs, le Groupe continue le développement de son offre de mesure magnétique des navires (STERNA®) pour lequel il a reçu le trophée de l'innovation à Euronaval 2016. Une première commande STERNA® a d'ailleurs été annoncée (voir le communiqué du 27 février 2017).

 

 

Le pôle Aérospatial est également dans une bonne dynamique. Il a renforcé ses compétences au cours de l'année 2016 grâce à l'acquisition de la société ELTA, et dispose maintenant d'une forte expérience dans les équipements aéronautiques embarqués mais aussi d'un véritable savoir-faire dans les domaines des radio-fréquences et de la radioûtransmission. Cette acquisition permet au Groupe d'adresser de nouveaux clients. Le Groupe a d'ailleurs récemment annoncé avoir obtenu plus de 3 M€ de contrats pour équiper 680 avions de ses balises de détresse (voir le communiqué du 3 mars 2017). Selon l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI), le trafic aérien devrait doubler dans les 15 prochaines années et plus de 33 000 avions seront produits d'ici 2035, ce qui laisse espérer de bonnes perspectives de croissance pour ce pôle.
Pendant une phase de nécessaire réorganisation au cours de laquelle plusieurs nouveaux produits seront certifiés et finalisés, l'activité d'ELTA pourrait connaître une baisse par rapport à son niveau historique. Le Groupe anticipe à moyen terme un apport stratégique significatif qui contribuera au développement du pôle.

Enfin, le pôle Simulationbénéficie lui aussi de bonnes perspectives sur l'ensemble de ses marchés (Civil et Défense) et notamment sur celui de la Défense (avec le développement croissant des besoins d'entraînement tactique). Le marché de la Simulation d'Entrainement pour la Défense accessible pour le Groupe est estimé au-delà de 50 millions d'euros annuels.
Le pôle continue par ailleurs le développement des ventes de simulateurs de conduite et aéronautiques dans le civil.
Au 1er janvier 2017, le carnet de commandes était en croissance de 46 % et s'élevait à 15 millions d'euros, représentant plus d'une année d'activité. Une deuxième commande de simulateurs tactiques a été enregistrée fin 2016 et annoncée début 2017.

 

 

Pour l'année 2016, le Groupe est positionné sur de nombreux appels d'offres significatifs : drones aériens, systèmes complets de robots, systèmes d'assemblage pour l'aéronautique, systèmes intégrés sous-marins, etc. Le carnet de commandes s'élevait à 121 millions d'euros début 2017.

Le Groupe vise un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros pour 2017.

 

 

Une présentation commentée est disponible sur notre site internet :
http://www.ecagroup.com/en/investors/documents

Ou sur notre chaîne YouTube :
https://youtu.be/gYTHFNmzku8

Prochain rendez-vous :
Publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017, le 25 avril 2017

 

 

Suivez-nous:

http://www.ecagroup.com/en/news-stories

&

 

Avertissement

Ce communiqué peut contenir des déclarations sur des faits passés mais aussi des déclarations prospectives y compris des objectifs ou buts pour le futur. Les déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles concernant les résultats et les événements futurs.
Ces déclarations et objectifs dépendent cependant de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires et d'autres facteurs qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs. Les risques, aléas et autres facteurs qui pourraient faire que les résultats réels diffèrent significativement de NOS déclarations prospectives et objectifs comprennent notamment: les risques et aléas éventuellement rappelés dans le communiqué; la vigueur de la concurrence; le développement du marché ; les variations de devises ; les variations des taux d'intérêt ; les variations des cours des matières premières ; les conflits armés ou l'instabilité politique ; le contrôle des coûts et des dépenses ; des changements en matière de législation fiscale, de lois, de réglementations ou de leur application ; notre capacité à suivre le rythme des avancées technologiques ; notre capacité à attirer et fidéliser le personnel compétent et les hommes-clé ; l'évolution, l'interprétation et l'application uniforme et la mise en œuvre des normes International Financial Reporting Standards (IFRS) auxquelles nous nous conformons pour établir nos états financiers ; les goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement et de fabrication ; la performance de nos partenaires commerciaux (sous-traitants, agents, fournisseurs, etc.).
Certains de ces risques sont repris et présentés de façon détaillée dans notre Document de Référence. Ces risques, aléas et autres facteurs ne sont pas exhaustifs. D'autres facteurs non-anticipés, inconnus ou imprévisibles pourraient également avoir des effets négatifs significatifs sur nos objectifs. Le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations, prospectives ou objectifs éventuellement visés dans ce communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont basées.

 

 


Le Groupe ECA
 
Reconnu pour son expertise dans la robotique, les systèmes automatisés, la simulation et les processus industriels, le Groupe ECA développe depuis 1936 des solutions technologiques innovantes et complètes pour les missions complexes dans des environnements hostiles ou contraints. Son offre s'adresse à une clientèle internationale exigeante en termes de sécurité et d'efficacité, essentiellement dans les secteurs de la défense, du maritime, de l'aérospatial, de la simulation, de l'industrie et de l'énergie.
En 2016, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 112,5 M€ sur ses trois pôles d'activité : Robotique & Systèmes intégrés, Aérospatial et Simulation.
 
Le Groupe ECA est une société du Groupe Gorgé.
 
La société ECA est cotée sur Euronext Paris Compartiment C.
Indices : SBF 250, CAC SMALL 90 et CAC IT- Code ISIN : FR0010099515
Mnémo : ECASA - Code Bloomberg : ECASA:FP  
Contacts
 
Actus Finance
 
Natacha MORANDI
Analysts/Investors
Relations
T : +33 (0)1 53 67 36 94
nmorandi@actus.fr
 
Jean-Michel MARMILLON
Relations Presse
T : +33(0)1 53 67 36 73
jmmarmillon@actus.fr


Groupe ECA
 
Raphaël GORGE
Président
T : +33 (0)1 44 77 94 80
 
 
 
Guenaël GUILLERME
Directeur Général
T : +33 (0)4 94 08 90 00


Partager sur Facebook
Article Précédent :
"Parole de consommateur" :...
Article Suivant :
RÉSULTATS ANNUELS 2016 - Bon 2ème...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Euros   Elta   Mauric   Simulation   Simulateurs   Robotique   Robots   Drones   Ecagroup   Aleas   Gorge  
Sociétés citées dans cette news : CIC   ECA   FINANCIAL   Euronext   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?