Groupe Gaussin : Publication des comptes consolidés 2015 audités* | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

GAUSSIN (ALGAU) FR0010342329


€ 7.92  +1.28%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

Groupe Gaussin : Publication des comptes consolidés 2015 audités*

Jeudi 28 Avr 2016 à 18:30

INFORMATION PRESSE

Héricourt, le 28 avril 2016

Groupe Gaussin : Publication des comptes consolidés 2015 audités*

Chiffre d'affaires consolidé 2015 de 6,5 M€

Résultat net part du Groupe : -10,3 M€

Carnet de commandes au 31 décembre 2015 : 122 M€ (+153 %)

Capitaux propres + 25 % à 12,2 M€

Perspectives commerciales et de partenariats

GAUSSIN SA (ALTERNEXT FR0010342329) - Le conseil d'administration du Groupe GAUSSIN qui s'est tenu le 26 avril 2016 a arrêté les comptes annuels consolidés clos au 31 décembre 2015.

  1. Le chiffre d'affaires 2015 à 6,5 M€ accuse une baisse de 66 % par rapport aux 19,4 M€ de l'année 2014.
  1. Le résultat opérationnel ressort à – 11,5 M€ au 31 décembre 2015, à comparer à – 8,0 M€ au 31 décembre 2014.
  1. Le résultat net part du groupe ressort à -10,3 M€ au 31 décembre 2015, à comparer à -7,6 M€ au 31 décembre 2014. Les capitaux propres Groupe sont en croissance de 25 % à 12,2 M€ au 31 décembre 2015, complétés par une augmentation de capital de 7,5 M€ réalisée début 2016.
  1. Le carnet de commandes enregistre une forte progression de 153% à 122,0 M€ au 31 décembre 2015, à comparer à 48,2 M€ au 31 décembre 2014.
  1. Les perspectives pour 2016
  1. Le point sur les développements R&D
  1. Les facteurs de risques et litiges

* Le rapport d'audit des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 2015 contient les réserves et observations détaillées en note 4.

  1. Le chiffre d'affaires

Après de fortes croissances en 2013 (+ 185 %) et en 2014 (+ 58 %), le chiffre d'affaires consolidé accuse un repli de 66 % en 2015 à 6,5 millions d'euros.

Le périmètre de consolidation regroupe les sociétés Gaussin, Event, Leaderlease, Dock It Port Equipment et 5 SCI, consolidées par intégration globale, la société Métalliance, consolidée par mise en équivalence et les sociétés Batterie Mobile et Port Automation System (PAS), consolidées par intégration proportionnelle.

Le chiffre d'affaires du 1er janvier au 31 décembre 2015 se décompose ainsi :

ACTIVITE PORTUAIRE : Gamme ATT
 

L'activité portuaire est fortement impactée par le retard pris dans le programme POWER PACK FULL ELEC. La société a cependant pu livrer en 2015 des véhicules équipés de POWER PACK HYBRID à Mayotte et à Sines au Portugal. Le programme de POWER PACK FULL ELEC connaitra son aboutissement en 2016 avec la poursuite du partenariat avec le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) début novembre 2015. La société a déjà pris toutes les dispositions nécessaires à la fabrication en série de ces équipements.

ACTIVITE MTO : Make To Order
L'activité MTO correspond à l'activité historique de la société et est dédiée à la conception de remorques industrielles et de machines spéciales. Elle intègrera aussi la vente des nouveaux véhicules ATM qui permettent de déplacer des semi-remorques routières et dont la commercialisation a été confiée à la société BLYYD. Le chiffre d'affaires 2015 s'élève à 998 K€ et concerne notamment des remorques industrielles et des automoteurs très spécifiques pour les clients ISP AQUITAINE, MANULOC ou MITSUI.

  1. Le Résultat Opérationnel

L'activité produite est définie comme l'addition du chiffre d'affaires, de la production stockée et de la production immobilisée.

Le résultat opérationnel est constitué du résultat d'exploitation et du résultat exceptionnel, hors les éléments inhabituels, anormaux et peu fréquents.

Marge opérationnelle
 

Le Groupe a dégagé une marge opérationnelle de près de 3,6 millions d'euros en 2015, contre 7,5 millions en 2014, soit une réduction de moitié, compte tenu de l'évolution du chiffre d'affaires. Le pourcentage de taux de marge opérationnelle sur chiffre d'affaires progresse passant de 36,5 % à 54,9 %.

Résultat opérationnel
 

Le résultat opérationnel est fortement impacté par la baisse du montant de marge opérationnelle : 3,9 M€ induite par une baisse des ventes de 12,9 M€ et malgré l'amélioration des taux de marge.

Cependant, grâce à une réduction des autres charges de 3,2 M€, le résultat opérationnel enregistre au final une diminution limitée à 3,5 M€.

Le montant des autres charges à 17,5 M€ est impacté par des coûts liés :

  • L'avant-vente et la réponse à des appels d'offre (Qingdao, Shanghai, Singapour)
  • La participation à des salons nationaux et internationaux (TOC d'Amsterdam, SITL, CEMAG à Hanovre, TOC ASIA à Singapour, PTT PORT & TERMINAL TECHNOLOGY à Charleston…)
  • La structure de l'organisation (DG, Qualiticiens, Etudes)
  • Les frais liés à la recherche de nouveaux investisseurs

La société mène depuis le second semestre 2015 un programme de contrôle strict et de réduction des coûts. Elle travaille aussi sur la capitalisation d'expériences en marketing et en appel d'offres.

Les dépenses de personnel atteignent 4,9 millions d'euros entre 2014 et 2015, soit une augmentation de 9,2 %, alors que l'effectif est passé de 46 à 60 employés à fin 2015 (soit une augmentation de 30 %). L'organisation est capable de gérer la prise en charge d'importants marchés.

La société a constitué des provisions pour risques fiscaux et pour dépréciation des stocks, à hauteur de 853 K€.

Les commissions versées sur les ventes et les honoraires des prestataires externes (avocats, Alternext et conseils) s'élèvent à plus de 3 millions d'euros.

La société a organisé des portes ouvertes en juin 2015 au cours desquelles plus de 300 clients, investisseurs, personnalités et fournisseurs stratégiques ont été invités à découvrir les produits GAUSSIN.

La société continue ses efforts dans les opérations marketing afin de faire connaitre ses produits. Les frais de salons et de publicité s'élèvent à plus de 600 K€ en 2015.

  1. Résultat Net et Bilan

Les capitaux propres Groupe sont en croissance de +25 % à 12,2 M€ au 31 décembre 2015.

Les capitaux propres (part du groupe) s'élevaient à 9,7 M€ au 31 décembre 2014, et ont été impactés par :

  • une augmentation du capital et de la prime d'émission net des frais de 12,0 M€,
  • une vente des titres en autocontrôle, impactant positivement les capitaux propres à hauteur de 780 k€ 
  • la souscription de 35.135 BSAR (Bons de Souscription d'Actions Remboursables),
  • en diminution, le résultat net de l'exercice de -10,3 M€.

De nouveaux capitaux propres ont été levés au début de l'exercice 2016 par placement privé pour un montant de 7,5 M€.

Par ailleurs, des opérations sont en cours sur Leaderlease. L'assemblée générale du 15 mars 2016 a autorisé des augmentations de capital à une valeur minimale de 2,50 euros l'action.

Le rapport d'audit des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés contient les réserves et observations suivantes :

« Dans notre rapport sur les comptes consolidés annuels de l'exercice 2014 en date du 15 octobre 2015, nous avions formulé des réserves sur l'évaluation des actifs suivants :

-les actifs d'impôt différé d'un montant de 4,1 millions d'euros ne sont plus justifiés au 31 décembre 2014, compte tenu des pertes importantes réalisées sur l'exercice 2014 alors qu'un retour aux bénéfices était anticipé, et des incertitudes sur la possibilité de récupérer ces actifs d'impôt différé à court terme.

-Les écarts d'acquisition comprennent un montant de 1,3 millions d'euros résultant d'une acquisition complémentaire de titres de la filiale Leaderlease en 2014. Sur la base de l'évaluation de la société Leaderlease mentionnée au paragraphe « V. Ecarts d'acquisition » de l'annexe, cet écart d'acquisition aurait dû faire l'objet d'un amortissement exceptionnel d'un minimum de 0,9 millions d'euros au 31 décembre 2014.

Ces actifs restent surévalués pour les mêmes montants au 31 décembre 2015. En conséquence, les capitaux propres consolidés sont surévalués d'un montant minimum global de 5 millions d'euros au 31 décembre 2014 et au 31 décembre 2015.

Sous ces réserves, nous certifions que les comptes consolidés de l'exercice sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière, ainsi que du résultat de l'ensemble constitué par les personnes et entités comprises dans la consolidation.

Sans remettre en cause l'opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur les points suivants :

-L'incertitude relative à la continuité d'exploitation de la société en cas d'absence d'entrée au capital de nouveaux partenaires industriels, telle qu'exposée dans la Note I.1. « Risque de liquidité et critères de continuité d'exploitation »,
 

-La Note I.2. « Risques fiscaux » relative aux contrôles fiscaux en cours,
 

-Les Note X. « Créances clients et comptes rattachés » et Note XVI « Dettes » explicitant l'accord de licence d'un montant de 10 millions d'euros non reconnu en chiffres d'affaires,
 

-La Note XXVII « Correction d'erreur » sur l'ajustement apporté aux comptes consolidés 2014. »
 

  1. Le Carnet de Commandes

Le carnet de commandes consolidé au 31 décembre 2015 s'élève à 122 M€, soit une hausse de 153 % par rapport au 31 décembre 2014, avec une part exportation à 98 %.

ACTIVITE PORTUAIRE : Gamme ATT et DOCKING STATION
La décomposition des 117 M€ de carnet de commandes au 31 décembre 2015 intègre:

  • 40 ATT FULL ELEC et 40 POWER PACK FULL ELEC signé le 24 juin 2013 avec AKANSEL, un opérateur logistique et portuaire turc pour un montant de plus de 15 millions d'euros.
  • 75 ATT-et 150 DOCKING STATION, à livrer sur 5 ans, ainsi que 100 POWER PACK et 25 CHARGEURS à livrer sur 5 ans et pris en location pendant 5 ans avec le distributeur allemand CES CONTAINER HANDLING.
  • 30 ATT –V4 et 30 POWER PACK HYBRID signés le 05 juin 2014 avec CONSORZIO ASTERIX en location pour 5 ans.
  • 1 LICENCE signée le 29 décembre 2014 avec PT TERMINAL TELUK LAMONG
  • 9 DOCKING STATIONS pour PELINDO dont 8 ont été livrés en février 2016 et réglés.

ACTIVITE MTO : Make To Order

Le carnet de commandes au 31 décembre 2015 s'élève à 4 598 K€ et représente plus de quatre fois le chiffre d'affaires 2015. Il intègre notamment une commande en cours d'un automoteur totalement automatisé d'une valeur de plus de 1 M€ fruit de la coopération de GAUSSIN avec la société BA SYSTEMES. Le carnet de commandes intègre 5 autres automoteurs et des remorques industrielles pour des clients des secteurs de l'énergie et du transport, ainsi que 25 ATM FULL ELEC signés le 05 juin 2014 avec D.G. MACHINERY pour une location de 5 ans.

  1. Perspectives pour 2016
  •  
  • Suite au dépôt de leur offre le 9 novembre 2015, le groupe GAUSSIN et son partenaire, la société industrielle chinoise CIMC, ont été short-listés pour un appel d'offre portant sur 20 AGV (Automated guided vehicles) LIFT et 25 POWER PACK FULL ELEC dans le cadre de l'automatisation du port de Singapour. La direction générale de GAUSSIN ainsi que les représentants de CIMC se sont rendus en janvier 2016 à Singapour à l'invitation de Port Singapour Authority (PSA), l'opérateur du port, dans le cadre des négociations commerciales qui se poursuivent de manière active depuis lors. 

Indonésie

  • Une réunion de directions entre les sociétés TTL, filiale de PELINDO, et GAUSSIN a eu lieu le 22 Janvier 2016 dans le cadre des négociations sur la licence contractée en 2015 et de la structuration du partenariat entre les deux sociétés. Ce dernier pourrait prendre la forme d'une joint-venture et/ou d'une participation capitalistique.

Shanghai

  • Le groupe GAUSSIN a été short-listé début septembre 2015 dans le cadre de l'appel d'offre lancé par Yangshan Container Terminal, l'opérateur du terminal conteneurs en eau profonde du port de Shanghai. L'opération porte sur 50 véhicules automatisés dans le cadre de la stratégie d'automatisation du port. L'appel d'offre a été attribué à ZPMC mais ce dernier envisage une sous-traitance et/ou une participation avec GAUSSIN.

Partenariat industriel, commercial ou capitalistique
 

  • Le Conseil d'Administration de la société a exprimé son souhait de s'adosser à un groupe international mondial de préférence asiatique (industriel, logistique ou financier) et a engagé des démarches avancées en ce sens, dans le but principal d'accélérer le développement du groupe et de répondre conjointement aux appels d'offres en cours ou à venir dont les montants excèdent souvent 5 à 10 fois le chiffre d'affaire actuel de la société par appel d'offre. Il est envisagé que le partenaire entre en renforçant les fonds propres de la société GAUSSIN (voir délégations de l'assemblée générale du 30 octobre 2015 et du 15 mars 2016).
  •  Par adossement, le Conseil entend le fait de nouer un partenariat industriel et commercial avec un grand groupe qui serait accompagné d'une proposition de prise de participation au capital du Groupe GAUSSIN. Il a autorisé la société à effectuer des levées de fonds (cf. continuité d'exploitation).
  • Le groupe GAUSSIN travaille à son adossement avec un groupe industriel mondial avec la collaboration du département Corporate Finance de BNP PARIBAS.
  • La société entend toujours mettre en œuvre les accords signés pour la création de la joint-venture et l'accord de licence de 10 millions € avec Terminal Teluk Lamong (Pelindo).
  1. Le point sur la R&D
  • La société va finaliser les recherches entreprises avec le CEA sur les Power Packs Full Elec.
  • La société a sélectionné plusieurs fournisseurs qualifiés pour l'étude d'industrialisation des Power Packs Electriques et pour éviter la dépendance envers un grand groupe.
  • La société a obtenu un financement de 5,8 M€ de BPI France par le biais d'une combinaison subvention/avance remboursable, en s'engageant aux côtés de BA Systèmes, du CEA List, du laboratoire Christal (CNRS/PolyTech Lille) et de l'YRRCyN (Ecole Centrale Nantes) et avec la labélisation des pôles de compétitivité Itrans, Images et Réseaux et Pole Véhicule du Futur. Ce projet dénommé VASCO, vise à lever des verrous technologiques dans les domaines suivants :
    • Démontrer le guidage autonome sans infrastructure, précis et sécurisé de l'AIV,
    • Assurer des performances améliorées du système AIV guidé et en charge,
    • Superviser automatiquement et optimiser le trafic de la flotte d'AIV
    • Assurer une communication robuste entre le superviseur et les AIV
    • Accroitre la disponibilité des véhicules avec la station de changement de Power Pack
    • Réduire les gaz à effet de serre et la pollution sonore au travers de Power Pack full-électrique et hybride

Les versements sont intervenus à hauteur de 0,4 M€ suite à la levée des conditions suspensives le 20 avril 2016, et devraient intervenir à hauteur de 2,3 M€ dans les 12 mois à venir, 2,2 M€ dans les 24 mois, 0,9 M€ dans les 36 mois. Le coût total estimatif du projet est de 9,1 M€ H.T.

Toutes ces innovations doivent propulser GAUSSIN à la place de leader parmi les quelques cinq opérateurs mondiaux capables d'automatiser le transport horizontal de containers dans un port.

  1. Les facteurs de risques et litiges
  • Risques fiscaux

Sur les sociétés EVENT et GAUSSIN :

Les sociétés GAUSSIN SA et EVENT, intégrées fiscalement, ont fait l'objet d'un contrôle fiscal portant sur les exercices 2009, 2010 et 2011. La proposition de rectification a été reçue le 14 mai 2013. Suite à ce contrôle, la société a constaté une provision de 149 K€ et a déposé une requête introductive d'instance devant le tribunal Administratif de Besançon le 16 avril 2014 pour contester les redressements.

La société EVENT a fait l'objet d'un nouveau contrôle fiscal en 2014 portant sur l'année 2012. La proposition de rectification a été reçue le 24 octobre 2014.

Les rectifications proposées portent essentiellement sur la remise en cause partielle du déficit reportable et sur le crédit d'impôt recherche 2012 qui a été à l'époque restitué à la société.

Cette remise en cause conduit à un rappel d'impôt de 1.187 k€ dont 108 k€ de pénalités.

L'administration fiscale rejette les dotations aux amortissements exceptionnelles constatées en 2012, les amortissements des brevets ainsi qu'une partie des dépenses de personnel.

La société a contesté les principales rectifications apportées au CIR. Suite au recours hiérarchique qui s'est tenu le 13 avril 2015 et à la rencontre avec l'interlocuteur inter régional, l'administration fiscale a réduit le montant du redressement. Elle a adressé un avis de recouvrement le 15 février 2016 de 1.055 k€.

La société a déposé des déclarations rectificatives (acceptées par l'administration fiscale) pour les CIR 2013 et CIR 2014 afin de récupérer les dotations exceptionnelles rejetées sur le CIR 2012. La compensation par ces déclarations ont été acceptées par l'Administration fiscale. La société a comptabilisé une provision de 378 k€ au 31 décembre 2015 afin de tenir compte des motifs de redressement. Seul le redressement de 92 K€ lié au rejet des amortissements des brevets n'est pas provisionné.

Sur la société BATTERIE MOBILE :

Au cours de l'année 2014, la société BATTERIE MOBILE a fait l'objet d'un contrôle fiscal portant sur la période du 12 avril 2012 au 31 décembre 2013.

L'Administration fiscale a constaté que certaines dépenses refacturées par le CEA dans le cadre du projet TECSUP n'étaient pas éligibles au CIR. Il s'agit notamment des prestations de sous-traitants du CEA qui ne disposent pas d'un agrément accordé par le Ministère de l'Education Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche à hauteur de 851 k€, soit un impact en CIR de 568 k€.

De plus, l'Administration a constaté que le CEA avait intégré la fourniture de châssis ATT dans sa facturation, alors que ces dépenses ne sont pas, selon elle, éligibles au CIR, pour 1 111 k€, soit un impact en CIR de 879 k€.

Le redressement porte donc sur une somme de 1.446 k€ majorées des pénalités de retard de 1.157 k€. La société a constaté une provision de 2.281 k€ afin de couvrir les risques fiscaux. Elle entend néanmoins contester ces rectifications.

  • Risques sur les litiges

Avec la capitalisation et l'exploitation d'un savoir-faire historique, le groupe GAUSSIN estime avoir démontré sa capacité à intégrer des technologiques multiples et à proposer de véritables ruptures entre les technologies traditionnelles et celles innovantes.

Pour renforcer sa capacité d'innovation, le groupe GAUSSIN a noué un accord de partenariat en 2012 avec le CEA afin de développer les nouveaux systèmes de motorisation POWER PACKS FULL ELEC et HYDROGEN.

Or, après la réalisation des études de recherche et développement de ce programme, la livraison par le CEA des équipements associés a pris du retard, ce qui nécessitait une évolution du contrat conclu en 2012.

Le Groupe GAUSSIN et le CEA sont parvenus à un accord permettant de finaliser le marché passé en 2012. Le CEA s'engage à livrer les prototypes de powerpacks électriques et le laboratoire de réalisation et de tests fonctionnels pour les batteries ainsi que, sur demande de BATTERIE MOBILE, le prototype de powerpack piles à combustible et une station de recharge hydrogène.

Cet accord défini aussi les modalités de transfert de propriété intellectuelle ainsi que l'accès à la chaîne de montage du CEA pour la fabrication par BATTERIE MOBILE des premiers powerpacks électriques, sur la base d'une convention d'hébergement payante.

La vente des powerpacks électriques par BATTERIE MOBILE est donc décalée de quelque mois.

Le paragraphe traitant de l'activité en matière de R&D complète l'information mentionnée ci-dessus.

  • Risque de liquidité et critères de continuité d'exploitation :

En octobre 2015, au moment de l'arrêté des comptes consolidés pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, nous indiquions que, sur la base d'une situation de trésorerie arrêtée à fin août 2015 s'élevant à 3,6 m€, le groupe n'était pas en capacité de poursuivre les investissements nécessaires à la finalisation des technologies en cours de développement et d'honorer son carnet de commandes sans faire appel à de nouveaux financements externes.

Sur l'exercice 2015, le groupe a réalisé des augmentations de capital pour 12,4 M€ sur Gaussin SA (dont 2,5 M€ postérieurement à l'assemblée générale des actionnaires du 30 octobre 2015 ayant approuvé les comptes 2014) et pour 0,4 M€ sur Leaderlease SA. Elle a également obtenu une avance d'un client de 6 M€. Ces ressources ont permis de :

- financer l'activité,
- poursuivre les investissements dans les prototypes,
- financer des coûts liés au retard pris dans le développement des technologies Hydrogènes et électriques, en partenariat avec le CEA, ce retard ayant conduit à décaler les livraisons des commandes de POWER-PACK,
- aménager la piste d'essai qui permettra d'installer un démonstrateur portuaire automatisé, équipé de l'ensemble des éléments physiques et logiciels d'un port,
- prendre une participation complémentaire dans Leaderlease pour 1,2 M€.

Au 31 décembre 2015, la trésorerie du groupe s'élève désormais à 1,8 M€.

En mars 2016, la société GAUSSIN a réalisé une nouvelle augmentation de capital de 7,5 millions d'euros. La société a aussi encaissé, en avril 2016, 5 millions d'euros sur la vente des 11 Docking station à la société PELINDO.

De plus, lors de l'assemblée Générale extraordinaire de la société Gaussin qui s'est tenue le 15 mars 2016, les actionnaires ont autorisé l'entrée au capital de nouveaux partenaires industriels pour un montant maximal de 50 millions d'euros.

Avec ces nouveaux partenaires, le groupe aura la capacité financière d'honorer son carnet de commandes et de financer les développements technologiques en cours.

Les comptes de la société sont ainsi présentés selon le principe de la continuité d'exploitation.

Dans l'éventualité où l'entrée au capital de nouveaux partenaires industriels ne serait pas réalisée, le principe comptable retenu pour l'établissement des comptes au 31 décembre 2015, basé sur la continuité d'exploitation, pourrait s'avérer inapproprié.

Prochains rendez-vous
 

Journées Portes ouvertes organisées à Héricourt du 11 au 13 mai 2016

Assemblée générale : le 28 juin 2016 à 11 heures et démonstration des dernières technologies développées

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l'audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l'Environnement et les Matières Premières. GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l'obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Contacts

GAUSSIN Ulysse Communication
Christophe Gaussin, invest@gaussin.com Nicolas Daniels, ndaniels@ulysse-communication.com
+33(0)3.84.46.13.45 +33(0)6.63.66.59.22

Retrouver toute l'information GAUSSIN sur www.gaussin.com


Partager sur Facebook
Article Précédent :
Communiqué de mise à disposition du...
Article Suivant :
Rapport financier annuel 2015

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Euros   Fonds propres   Placement   Prime   Port   Elec   Vehicules   Hybrid   Mto  
Sociétés citées dans cette news : Chargeurs   BNP Paribas   Environnement   GAUSSIN   Metalliance   LeaderLease   BPI  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?