STORE ELECTRONIC SYSTEMS : RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2015 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

€ 9.66  +0.1%
AJOUTER À : Mon Portefeuille | Ma Liste | Mes alertes

STORE ELECTRONIC SYSTEMS : RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2015

Vendredi 04 Sep 2015 à 18:00

  • Chiffre d'affaires S1 2015 stable à 40 M€
  • Prises de commandes record à 101 M€
  • Rentabilité en baisse transitoire comme annoncé (EBITDA courant à 3,2 M€)
  • Amélioration substantielle du BFR d'exploitation et du cash flow


Store Electronic Systems (NYSE Euronext : SESL, FR0010282822), leader des systèmes d'Étiquetage Électronique de Gondole (EEG) pour la grande distribution, annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier semestre 2015.

P&L IFRS en M€ S1 2015 S1 2014 FY 2014 retraité[1] FY 2014 publié
Chiffre d'affaires 40,0 40,4 81,2 81,2
EBIT Courant 0,8 3,6 6,5 6,5
en % CA 1,9% 8,9% 8,1% 8,0%
EBITDA Courant 3,2 6,1 11,2 11,1
en % CA 7,9% 15,0% 13,7% 13,6%
EBIT 0,2 3,0 4,1 4,2
en % CA 0,4% 7,5% 5,3% 5,2%
EBITDA 2,9 5,4 8,8 8,7
en % CA 7,1% 13,5% 10,8% 10,8%
Résultat Net 0,3 2,1 3,1 3,2
en % CA 0,8% 5,2% 3,9% 4,0%


1. Activité stable au premier semestre

Sur le semestre, SES réalise un chiffre d'affaires de 40 M€ stable par rapport au S1 2014, la croissance du T2 ayant compensé le faible niveau de ventes enregistré au T1. La contribution d'Imagotag s'élève à 3,3 M€.

En France, les ventes s'élèvent à 19,4 M€, en recul de -8% sur un an. SES a cependant enregistré un niveau record de prises de commandes au S1 et démarré des projets avec plusieurs nouvelles enseignes, notamment non-alimentaires. L'impact positif de ces signatures sur la croissance en France ne sera sensible qu'à partir du second semestre 2015.

Les ventes à l'international s'élèvent à 20,6 M€, en croissance de +7% par rapport au S1 2014, principalement tirées par la croissance des ventes d'Imagotag. Un nombre important de nouveaux contrats de déploiement ont été conclus en Scandinavie, Espagne et Europe de l'Est. Un contrat majeur a également été signé par Imagotag en Allemagne, pour un déploiement paneuropéen opérationnel depuis le mois de juin.

De nombreux nouveaux pilotes ont démarré sur la période, portant le nombre total de pilotes opérationnels en cours dans le monde à plus de 60, un niveau jamais atteint auparavant. Le portefeuille d'opportunités commerciales est en forte croissance par rapport à l'année précédente.

Les prises de commande s'élèvent à un niveau record de 101 M€ pour le premier semestre. Les perspectives ouvertes grâce aux signatures du premier semestre tant en France qu'à l'international confortent les anticipations de croissance du chiffre d'affaires au S2 et pour l'année 2015 dans son ensemble.


2. Rentabilité du S1 2015 pénalisée par un démarrage lent au 1er trimestre

La rentabilité du S1 2015 accuse un fort repli par rapport au S1 2014, principalement en raison d'un chiffre d'affaires consolidé stable tandis que dans le même temps, le Groupe a intégré dans son périmètre la société Imagotag acquise en juin 2014, ce qui entraine un accroissement de charges (+1,5 M€) qui sera absorbé par la croissance attendue sur le S2 2015.

A cette modification de périmètre, s'ajoutent des effets de change euro/dollar, un mix plus fort en produits nouveaux (ne bénéficiant pas encore d'effet d'échelle industrielle), des charges non récurrentes liées aux projets de transformation en cours ainsi que l'allocation à la technologie d'une partie de l'écart d'acquisition Imagotag.

Compte d'exploitation IFRS en M€ S1 2015 S1 2014 Var. S2 2014 FY 2014
Chiffre d'affaires 40,0 40,4 -0,4 40,8 81,2
Marge sur coûts variables[2] 14,6 15,5 -0,9 15,3 30,8
 % CA 36,4% 38,4%   37,4% 37,9%
Charges d'exploitation -13,8 -11,9 -1,9 -12,3 -24,3
EBIT Courant 0,8 3,6 -2,8 2,9 6,5
% CA 1,9% 8,9%   7,2% 8,1%
Autres produits et charges d'exploitation -0,6 -0,6  0,0 -1,9 -2,4
EBIT 0,2 3,0 -2,9 1,1 4,1
% CA 0,4% 7,5%   2,7% 5,3%
EBITDA 2,9 5,4 -2,6 3,4 8,8
% CA 7,1% 13,5%   8,2% 10,8%


La marge sur coûts variables (MCV) s'établit à 14,6 M€ en recul de -6% par rapport au S1 2014, soit -0,9 M€ principalement en raison d'un taux de marge 2015 inférieur de 2 points par rapport à S1 2014 sous l'effet conjugué de :

  • l'évolution de la parité euro/dollar dont l'impact a néanmoins été largement atténué au S1 par l'efficacité des couvertures mises en place en 2014 ;
  • un mix plus élevé en nouveaux produits, notamment la gamme E-paper couleur d'Imagotag, qui ne bénéficient pas encore d'économies d'échelle industrielles.

Les charges d'exploitation courantes s'élèvent à 13,8 M€ au 1er semestre 2015, en hausse de +1,9 M€ par rapport au S1 2014, essentiellement liées à Imagotag :

  • intégration au périmètre de 1,5 M€ de charges semestrielles (la filiale n'a été consolidée que sur 1 mois d'activité au S1 2014 vs. 6 mois pleins au S1 2015) ;
  • hausse des charges du périmètre strict SES de +3,2% (+0,4 M€).


Résultat opérationnel

Conséquence d'une moindre marge sur coûts variables (-0,9 M€) et d'un surcroît de charges (+1,9 M€), le résultat opérationnel courant avant amortissement de la survaleur Imagotag s'établit à 0,8 M€ en recul de -2,8 M€ par rapport au S1 2014.

L'excédent brut d'exploitation courant (EBITDA courant) s'établit à 3,2 M€ soit 7,9% du chiffre d'affaires, en recul de -2,9 M€ par rapport au S1 2014.

Les autres produits et charges d'exploitation s'élèvent à 0,6 M€ et comprennent notamment des charges de réorganisation (-0,2 M€) et l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'allocation du prix d'acquisition d'Imagotag à la technologie (-0,2 M€).

Après prise en compte des autres produits et charges d'exploitation, le résultat opérationnel (EBIT) ressort à 0,2 M€, en recul de -2,9 M€ par rapport au S1 2014.

Résultat net

Compte tenu du résultat financier (+0,4 M€) et de la charge d'IS (-0,2 M€), le résultat net pour le 1er semestre 2015 s'établit à 0,3 M€.


3. Amélioration de la trésorerie nette

SES dispose au 30 juin 2015, d'une trésorerie disponible de 20,9 M€ (contre 14,3 M€ à fin 2014) et d'une trésorerie nette[3] de 6,8 M€ (contre 4,8 M€ à fin 2014), soit une génération nette de trésorerie de +2,0 M€ sur le semestre qui s'explique notamment par l'amélioration du BFR

En M€ S1 2015 S1 2014 FY2014
EBITDA 2,9 5,4 8,8
Variation de BFR d'activité 3,3 -8,7 -11,0
Investissements -4,7 -3,3 -8,6
Intérêts, IS et autres 0,5 -0,8 2,4
Free Cash Flow 2,0 -7,3 -8,4
Flux liés aux Acquisitions 0,0 -6,7 -7,7
Flux liés aux opérations de financement 4,6 4,7 8,2
Flux total de trésorerie 6,6 -9,2 -7,9
Trésorerie disponible ouverture 14,3 22,2 22,2
Trésorerie disponible clôture 20,9 12,9 14,3
Emprunts LT -14,1 -6,0 -9,5
Trésorerie nette clôture 6,8 7,0 4,8


Besoin en fonds de roulement

Après la dégradation du BFR en 2014 liée au démarrage du nouvel ERP, le BFR opérationnel s'améliore comme prévu au S1 2015 (+3,3 M€) notamment grâce à une forte diminution des stocks (-4,5 M€ vs fin 2014) liée aux efforts de transformation de la supply chain. Le poste client reste élevé en raison d'un pic de facturation en fin de T2. Le poste fournisseurs est en hausse du fait des approvisionnements destinés aux livraisons du T3.

Le S2 devrait être porteur d'améliorations plus significatives, grâce à la poursuite des efforts sur l'amélioration du poste client et de la supply chain.

Investissements

Les investissements R&D et industriels s'élèvent à 4,5 M€[4] au premier semestre :

  • 2,1 M€ en R&D consacrés à la convergence des plateformes radio multi-protocoles (Multicom) et à la finalisation de la nouvelle plateforme logicielle Jeegy-S issue de la fusion des solutions SES et Imagotag, intégrant une architecture cloud ainsi que les nouvelles fonctionnalités de business analytics, d'interactivité NFC, de géolocalisation et de planogrammes. Cette nouvelle plateforme logicielle & communication a été mise en place dans une première série de nouveaux magasins ;
  • 1,4 M€ d'industrialisation de la gamme E-paper couleur dans les unités de production en Chine ainsi que la mise en place d'une nouvelle unité d'assemblage de produits premium en Europe de l'Est dans le cadre de la construction de notre supply chain globale ;
  • 1,0 M€ consacrés à la poursuite du projet ERP et systèmes d'information.


4. Perspectives : croissance substantielle du chiffre d'affaires et net rebond de la rentabilité au second semestre

Thierry Gadou, Président-directeur général de Store Electronic Systems, commente :

« Après une année 2014 en demi-teinte marquée par une conjoncture difficile et un coup de frein de la grande distribution sur les investissements, les projets ralentis ou reportés se sont dénoués favorablement pour SES qui franchit le cap des 100 M€ de prise de commandes, doublant son record précédent du 1er semestre 2013. De nouveaux déploiements significatifs ont été conclus en France, Allemagne, Scandinavie, Espagne et Russie, témoignant du mouvement croissant de la distribution européenne vers le digital. Le chiffre d'affaires du 1er semestre ne reflète pas encore cette forte dynamique : en particulier les livraisons faibles au premier trimestre, conjuguées aux impacts défavorables de taux de change, expliquent en grande partie la baisse substantielle de la rentabilité opérationnelle au S1.

Grâce à la dynamique commerciale du 1er semestre, SES anticipe une croissance substantielle de son chiffre d'affaires au second semestre tant en France qu'à l'international, notamment en Allemagne. Cette croissance devrait se traduire par un net rebond de notre rentabilité, de telle sorte que sur l'ensemble de l'exercice 2015, malgré un impact négatif de change encore plus sensible qu'au S1, SES devrait enregistrer un résultat opérationnel proche de l'année précédente. »

Le rapport semestriel 2015 est disponible en ligne sur le site internet de Store Electronic Systems.


A propos de Store Electronic Systems

Store Electronic Systems est leader des systèmes d'Étiquetage Électronique de Gondole (EEG) destinés à la grande distribution alimentaire et non alimentaire. Le Groupe conçoit, commercialise et installe chacun des composants du système (infrastructure logicielle et transmission, affichages, fixations), offrant ainsi une solution clé en main à ses clients. La gamme des produits et services proposés par SES permet aux distributeurs de dynamiser la gestion des prix de vente, d'améliorer la productivité en magasin et de développer de nouveaux usages sans contact pour les consommateurs.

Store Electronic Systems est cotée au compartiment C d'Euronext™ Paris.

www.store-electronic-systems.com


Contact

NewCap

Florent Alba, Relations Investisseurs & Communication Financière - Tél. : 01 44 71 98 55

falba@newcap.fr




[1] Les chiffres FY 2014 des tableaux présentés ont été retraités de l'amortissement de la part du goodwill affectée à la technologie Imagotag.

[2] MCV = marge brute après déduction des frais variables sur ventes : transports, commissions, prestations externes d'installation

[3] Trésorerie disponible diminuée des emprunts financiers (hors complément de prix Imagotag de 2,4 M€ à payer en 2016)

[4] Les immobilisations totales du 1er semestre incluent également 0,2 de créances rattachées à des participations (filiale USA non consolidée), soit un total de 4,7 M€ indiqué dans le tableau de flux de trésorerie


Partager sur Facebook
Article Précédent :
Déclaration des droits de vote au 31...
Article Suivant :
Mise à disposition du rapport...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Dollar   Euro   Fusion   Resultat financier   Retraite   Usa   Electronic   Systems   Euronext   Etiquetage   Electronique   Ifrs   Imagotag   Pilotes   Technologie   Logicielle  
Sociétés citées dans cette news : Store Electronic Systems   Euronext   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?