Résultats du premier semestre 2011 du Groupe La Poste | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Résultats du premier semestre 2011 du Groupe La Poste

Vendredi 26 Aoû 2011 à 19:15

Un chiffre d’affaires consolidé en progression

de 1,9 %

 

Un résultat d’exploitation de 504 millions d’euros

représentant 4,7% de marge opérationnelle

 

Une progression des investissements

et une amélioration de la structure financière

 

Le Groupe La Poste confirme ses objectifs 2011

 

Réuni ce jour sous la présidence de Jean-Paul Bailly, le Conseil d’administration de La Poste a arrêté les comptes consolidés du Groupe pour le premier semestre 2011. A cette occasion, Jean-Paul Bailly a salué la bonne tenue du métier Courrier, la très belle croissance du Colis-Express et les résultats intrinsèques de La Banque, meilleurs que prévu.  « Ce premier semestre confirme la solidité de notre modèle économique et stratégique fondé sur un groupe multi-métier » a par ailleurs précisé le Président Directeur Général du Groupe La Poste.

 

 

En millions d’euros 30 juin 2011 30 juin 2010 Variation
publiée
Variation comparable (1)
Chiffre d’Affaires 10 789 10 590 + 1,9 % + 1,1%
Résultat d’Exploitation 504 678 - 25,7 % - 2,6 %
Résultat Net part du Groupe 377 478 - 21,2 % - 2,1 %

(1) hors effets périmètre, change, provision Epargne Logement et risque souverain grec

 

 

UNE ACTIVITE GLOBALE EN PROGRESSION DE + 1,9 %

 

Le Groupe La Poste a enregistré un chiffre d’affaires de 10 789 millions d’euros au 30 juin 2011, en progression de 1,9 % par rapport au 30 juin 2010 (1,1 % sur base comparable).

 

• Le chiffre d’affaires du Courrier et de ses filiales s’est établi à 5 939 millions d’euros, en diminution de 0,1% (-0,4 % à périmètre et change constants). La poursuite de la baisse des volumes (-3,4%) a été globalement compensée par des effets calendaires, un effet prix favorable et la progression de l’activité de Sofipost (+ 8,8% au cours de la période).

 

• Le Colis/Express a affiché un chiffre d’affaires de 2 505 millions d’euros, en progression de 7,5% (+6,5 % à périmètre et change constants). Cette croissance est principalement générée par GeoPost dont le chiffre d’affaires a atteint 1 771 millions d’euros en progression de 8,5% en raison principalement du bon développement des volumes à 6,5%. Le chiffre d’affaires de ColiPoste a atteint 734 millions d’euros, en progression de 5,3% par rapport au premier semestre 2010.

 

• Le Produit Net Bancaire consolidé de La Banque Postale s’élève à 2 671 millions d’euros en hausse de 1,2%. La marge d’intérêts et produits assimilés est quasiment stable par rapport au 30 juin 2010 et les commissions (assurance, OPCVM, titres, clientèle) progressent de 2,8%, principalement en provenance des services à la clientèle et des revenus des filiales (Gestion d’actifs et Assurances).

Les encours totaux de crédits sont en augmentation de 19,7% par rapport au 30 juin 2010 (+ 6,8 milliards d’euros) grâce à une croissance soutenue des crédits immobiliers et des crédits à la consommation.

Les encours d’épargne et de dépôts à vue ont, quant à eux, progressé de 2,1% par rapport au premier semestre 2010 (+6 milliards d’euros), les clients privilégiant principalement les dépôts à vue ainsi que l’épargne liquide au détriment des produits d’épargne longue.

 

• L’Enseigne (bureaux de poste et partenariats) a réalisé 1 260 millions d’euros de ventes pour le Courrier et le Colis/Express, en légère baisse de 0,3 %. L’ensemble des flux collectés (épargne et crédits) pour le compte de La Banque Postale s’est élevé à 5,2 milliards d’euros en progression de 38% par rapport au 30 juin 2010.

 

UN RESULTAT D’EXPLOITATION STABLE HORS IMPACT DU PLAN DE SOUTIEN A LA GRECE

 

Les charges opérationnelles ont progressé de 1,4% à périmètre et change constants par rapport au premier semestre 2010, évolution cohérente avec celle du chiffre d’affaires. Les charges de fonctionnement ont augmenté de 4,8 % à périmètre et change constants. Cette progression traduit notamment l’évolution du niveau d’activité du Colis/Express. Les charges de personnel sont, quant à elles, stables. Le résultat d’exploitation consolidé du Groupe s’élève ainsi à 504 millions d’euros, représentant 4,7% du chiffre d’affaires.

 

Le résultat d’exploitation consolidé du Courrier s’établit à 489 millions d’euros, stable par rapport au premier semestre 2010 (marge opérationnelle de 8,2%, en progression de 0,1 point). La rénovation de la gamme et les services innovants permettent de limiter l’impact de la baisse structurelle du courrier. L’optimisation des processus et la rationalisation des charges ont permis de maintenir la marge, tout en atteignant des résultats record en matière de qualité de service.

 

 

Le résultat d’exploitation consolidé du Colis/Express s’établit à 206 millions d’euros au 30 juin 2011, la marge opérationnelle est en progression de 0,9 point à 8,2% grâce notamment à une bonne maîtrise des charges d’exploitation.

 

La contribution des Activités Bancaires au résultat d’exploitation du Groupe atteint 245 millions d’euros, impactée par la provision pour dépréciation des titres grecs (158 millions d’euros) correspondant à une décote de 21% du nominal des titres détenus par La Banque Postale arrivant à échéance entre mi 2011 et 2020, conformément aux positions prises par l’ensemble des institutions financières participant au plan de soutien à la Grèce. Le coefficient d’exploitation du semestre s’établit à 83,6%.

 

Aux résultats des métiers s’ajoutent les charges du siège ainsi que les coûts liés aux obligations de présence postale.

 

Après prise en compte du résultat financier et de la contribution des entreprises mises en équivalence, le résultat net part du Groupe s’établit à 377 millions d’euros, en baisse de 101 millions d’euros correspondant à l’impact net d’impôt de la provision pour risque souverain grec (-104 millions d’euros).

 

 

PROGRESSION DES INVESTISSEMENTS ET AMELIORATION DE LA STRUCTURE FINANCIERE

 

A la suite de l’augmentation de capital de La Poste de 2,7 milliards d’euros à laquelle ont souscrit l’Etat et la Caisse des Dépôts en avril dernier, le Groupe La Poste a pu mettre en œuvre sa stratégie de développement plus dynamique sur des bases plus solides. D’une part, les investissements du premier semestre 2011 ont atteint 572 millions d’euros, contre 447 millions d’euros au premier semestre 2010. D’autre part, conformément au Plan stratégique « Ambition 2015 » et à la décision de principe du conseil d’administration du 7 juillet dernier, le conseil d’administration de ce jour a décidé de souscrire à une augmentation de capital de La Banque Postale (860 millions d’euros) afin de favoriser son développement commercial.

 

Les investissements dans les domaines industriels et commerciaux ont représenté
470 millions d’euros et ont été principalement consacrés à la finalisation de Cap Qualité Courrier, la construction de dépôts et de hubs pour GeoPost et ColiPoste et la transformation de 181 bureaux au nouveau format Espace Service Client. La croissance externe s’est élevée à 55 millions d’euros au cours du semestre, réalisée dans les métiers du Courrier (acquisition de Mediaprism dans le marketing relationnel), de l’Express avec la prise de contrôle de DPD Laser (Afrique du Sud) et de l’Enseigne avec l’acquisition de Debitel dans le domaine de la téléphonie mobile. La Banque Postale a réalisé de son côté 102 millions d’euros d’investissements, consacrés en très grande partie à ses systèmes d’information.

 

 

PERSPECTIVES

 

Après un premier semestre marqué par des performances en ligne avec les objectifs, le Groupe poursuit la mise en œuvre de son plan Ambition 2015. Le ralentissement conjoncturel en Europe et les mouvements qui affectent les marchés financiers créent néanmoins des incertitudes sur l’activité du second semestre. Le Groupe confirme l’objectif d’une marge opérationnelle supérieure à 3% pour l’année 2011.

 

 


Partager sur Facebook
Article Précédent :
Bleecker : levée de fonds de 10,7...
Article Suivant :
Ingenico acquiert TNET pour...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »





Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?