Le rapport de Thomson Reuters sur les marques de commerce dévoile de nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour les marques pharmaceutiques | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Le rapport de Thomson Reuters sur les marques de commerce dévoile de nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour les marques pharmaceutiques

Jeudi 09 Jun 2011 à 21:00

NEW YORK, June 9, 2011 /PRNewswire/ --

- Les demandes de marque pharmaceutique sont en hausse, pour compenser le taux croissant de refus de la FDA et de l'EMA. Les pratiques d'excellence de l'industrie relatives à la création sécurisée de noms de marques gagnent du terrain

Selon un rapport publié aujourd'hui par Thomson CompuMark, une branche de Thomson Reuters, l'industrie pharmaceutique a commencé à s'adapter aux normes gouvernementales plus strictes à l'échelle internationale concernant les noms de marque en multipliant le nombre de marques de commerces déposées pour chaque nouveau médicament. Ces normes plus récentes édictées par la FDA et l'EMA contribuent à un effort visant à éviter la coexistence de marques pharmaceutiques d'aspect ou d'appellation analogues, et ont conduit à une hausse du taux de refus des nouveaux noms de médicaments.

Le rapport spécial, intitulé << Marques de commerce pharmaceutiques : Comment survivre au jeu des appellations - De nouveaux défis et opportunités pour les établissements pharmaceutiques >>, retrace les tendances de l'activité des marques pharmaceutiques ces 30 dernières années, inclut les contributions de juristes de premier plan spécialisés dans le domaine et de responsables de l'industrie pharmaceutique, et analyse les initiatives de la FDA et de l'EMA pour jeter la lumière sur ce problème critique. Voici quelques-unes des observations clés de l'analyse :

- Hausse du taux de refus de la FDA et de l'EMA : historiquement, le taux de refus de la FDA pour les nouvelles marques est de 30 %, mais ce dernier a augmenté pour atteindre 36 % environ ces dernières années avec l'adoption d'une approche plus rigoureuse de la FDA pour l'approbation de marques. À elles deux, la FDA et l'EMA rejettent entre 40 et 50 % de marques pharmaceutiques chaque année. - Augmentation de plus de 300 % des demandes de marque pharmaceutique à l'échelle mondiale : entre 1980 et 2010, le nombre de demandes de marque pharmaceutique a augmenté de plus de 300 %. Un total de 238 010 demandes ont été déposées dans le monde en 2010. - La Chine, principal demandeur de marques pharmaceutiques en 2010 : les entreprises chinoises ont déposé 36 105 demandes de marque pharmaceutique en 2010, davantage que n'importe quelle autre région du monde. Elle est suivie par les États-Unis (27 545) et l'Inde (26 123). Fait remarquable, certains marchés émergents tels que le Vietnam, le Venezuela et la Turquie figurent également parmi les 10 pays ayant déposé le plus de demandes de marque de médicament en 2010. - Le programme pilote de la FDA prépare le terrain aux pratiques d'excellence de l'industrie : la FDA a lancé un programme pilote à destination de l'ensemble de l'industrie visant à renforcer la sécurité des consommateurs, à rationaliser le processus de contrôle et à garantir une plus grande transparence des décisions réglementaires. En promouvant la collaboration avec l'industrie pharmaceutique, ce programme a conduit au développement de pratiques d'excellence qui contribueront à la standardisation du processus de création de nouvelles marques.

<< Le processus de commercialisation d'une nouvelle marque n'a jamais été autant semé d'embûches pour les établissements pharmaceutiques, mais à plus long terme, les mesures qu'elles prennent maintenant pour s'adapter à la nouvelle réalité réglementaire amélioreront la sécurité et l'efficacité du marché >>, explique Martin Burke, directeur général de Thomson CompuMark. << La clé vers cette transition autorisera l'accès des parties prenantes à l'information dont elles ont besoin pour prendre des décisions averties. Nous continuerons d'appuyer le processus en développant des analytiques permettant aux propriétaires de marques de réduire le risque en contrôlant convenablement les nouveaux noms de marque à l'échelle mondiale >>.

Ce rapport a été compilé à partir des informations de Thomson CompuMark pour identifier les tendances des demandes de marques pharmaceutiques, et les principaux demandeurs par entreprises et par pays. Le rapport Thomson CompuMark offre aux propriétaires de marques pharmaceutiques et à leurs équipes juridiques la possibilité d'examiner les noms de marque à l'échelle mondiale, en croisant les sources afin d'obtenir des informations critiques de manière plus rapide et efficace, en identifiant les constructions d'appellation potentiellement problématiques avant même que cela ne risque d'entraver le processus d'approbation du nouveau médicament.

Pour consulter le rapport << Marques de commerce pharmaceutiques : Comment survivre au jeu des appellations - De nouveaux défis et opportunités pour les établissements pharmaceutiques >> dans son intégralité, rendez-vous sur http://compumark.thomson.com/do/pharma_special_report

Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d'informations intelligentes pour les entreprises et les professionnels. Nous associons l'expertise du secteur et une technologie innovante afin de fournir des informations critiques aux principaux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux, comptables, scientifiques, de soins de santé et des médias, grâce à l'agence de presse la plus fiable au monde. Le siège social de la société se trouve à New York, et ses bureaux principaux à Londres et à Eagan, dans le Minnesota. Thomson Reuters emploie plus de 55 000 personnes dans plus de 100 pays. Pour en savoir, veuillez consulter http://thomsonreuters.com.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Saint-Gobain: Assemblee Generale du 9...
Article Suivant :
Nouvel investissement dans des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Etats unis   New york   Thomson   Appellation   Pilote  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?