Imerys annonce des résultats 2010 en forte progression | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Imerys annonce des résultats 2010 en forte progression

Mardi 15 Fév 2011 à 19:00

PARIS, February 15, 2011 /PRNewswire/ -- Mardi 15 février 2011, le Conseil d'Administration d'Imerys, réuni sous la présidence d'Aimery Langlois-Meurinne a examiné les comptes définitifs de l'exercice 2010, présentés par Gérard Buffière, Directeur Général. Ils seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale le 28 avril 2011.

Résultats consolidés 2010 2009 %variation (en millions d'euros) courante Chiffre d'affaires 3 346,7 2 773,7 +20,7 % Résultat opérationnel courant(2) 419,0 248,9 +68,4 % Marge opérationnelle 12,5% 9,0% +3,5points Résultat courant net, part du Groupe(3) 240,3 119,3 +101,6 % Résultat net, part du Groupe 240,8 41,3 n.s. Financement Cash flow libre opérationnel courant(4) 303,1 450,3 -32,7 % Investissements comptabilisés 169,1 118,7 +42,5 % Capitaux propres 2 196,4 1 855,8 +18,4 % Dette financière nette 872,8 964,3 - 9,5 % Données par action (en euro) Résultat courant net, part du Groupe (3)(5) 3,19EUR 1,66EUR +92,6 % Dividende proposé 1,20EUR 1,00EUR +20,0 %

(1) A périmètre et changes comparables.

(2) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(3) Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.

(4) Cash flow libre opérationnel courant : EBITDA sous déduction de l'impôt notionnel, de la variation de BFR et des investissements payés.

(5) Les nombres moyens pondérés d'actions en circulation (ajustés suite à l'augmentation de capital du 2 juin 2009) étant de 75 405 857 en 2010 contre 72 054 523 en 2009.

Pour Gérard Buffière : "En 2010, les marchés d'Imerys ont crû fortement. Une partie de cette croissance est le résultat du restockage de NOS clients, tout particulièrement dans les activités s'adressant aux marchés de l'équipement industriel. Nos indicateurs opérationnels reflètent ce rebond : résultat opérationnel courant et marge retrouvent leur niveau de 2008. Nous avons repris notre politique de croissance externe comme l'a montré l'acquisition de la société brésilienne Pará Pigmentos S.A. en juillet dernier. La santé financière du Groupe lui permettra de profiter des opportunités qui se présenteront. Le Conseil d'Administration montre cette confiance en l'avenir en proposant à la prochaine Assemblée Générale un dividende de 1,20 EUR par action en ligne avec la politique de distribution historique du Groupe."

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

En 2010, les marchés d'Imerys ont évolué favorablement mais restent significativement en-deçà des volumes d'avant la crise (environ - 15 %). L'euro s'est affaibli par rapport au dollar pendant une partie de l'année : le Groupe en a bénéficié, non seulement par la traduction des ventes dollar en euro mais aussi par l'amélioration de la compétitivité de ses clients européens (équipementiers industriels, papetiers, etc...).

La production d'acier a notablement progressé, grâce au dynamisme des zones émergentes. Elle a été bien orientée aux Etats-Unis et dans une moindre mesure en Europe.

La production mondiale de papier d'impression et d'écriture a augmenté de + 6 % par rapport à l'année précédente.

La demande reste globalement stable dans les produits de consommation courante servis par le Groupe (liquides alimentaires, produits d'hygiène, etc...).

La construction a faiblement repris en Europe, même si de bons indicateurs avancés (ventes de logements, permis de construire) sont publiés en France. Aux Etats-Unis, ce secteur est resté à un niveau très bas au cours des 18 derniers mois.

EVENEMENT POSTERIEUR AU 31 DECEMBRE 2010

Les états financiers annuels au 31 décembre 2010 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration lors de sa réunion du 15 février 2011. Aucun événement significatif postérieur à la clôture n'est à reporter.

PERSPECTIVES

L'environnement économique du Groupe en 2011 s'analyse aujourd'hui comme suit :

- le marché de la construction en France devrait s'améliorer progressivement si les permis de construire se traduisent, comme il serait logique, en mises en chantier, à partir du second semestre ;

- la situation aux Etats-Unis est plus incertaine : la construction individuelle devrait rester à un niveau très bas même si l'activité industrielle paraît globalement mieux orientée, comme le suggère la production d'acier ;

- les marchés européens autres que celui de la construction pourraient évoluer favorablement si l'euro conserve sa compétitivité par rapport au dollar ;

- les pays émergents devraient poursuivre leur croissance ;

- des risques d'inflation des coûts et de volatilité des monnaies existent.

Dans ce contexte, sauf événement macro-économique majeur, Imerys devrait poursuivre sa croissance, aidé par ses efforts de développement des dernières années. Cette croissance s'évaluera néanmoins par rapport à une année 2010 qui a bénéficié d'un phénomène notable et non récurrent de restockage. Le Groupe a en outre les moyens financiers de saisir les opportunités créatrices de valeur qui se présenteront.

DIVIDENDE

Marquant sa confiance dans les perspectives du Groupe, le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale du 28 avril 2011 un dividende en progression de + 20 % à 1,20 euro par action. La mise en paiement interviendrait à compter du 11 mai 2011 pour un montant total d'environ 90,6 millions d'euros, représentant 37,7 % du résultat courant net, part du Groupe.

COMMENTAIRE DETAILLE DES RESULTATS DU GROUPE

CHIFFRE D'AFFAIRES

Chiffre Variation Variation dont dont d'affaires chiffre chiffre effet effet d'affaires d'affaires à Volumes Prix/Mix (en millions (% exercice PCC(1) d'euros) précédent) (% exercice précédent) 2010 3 346,7 + 20,7 % + 15,0 % + 13,1 % + 1,9 % 2009 2 773,7 - 19,6 % - 19,9 % - 23,8 % + 3,9 %

Chiffre Chiffre Variation Variation dont dont d'affaires d'affaires chiffre à PCC(1) effet effet 2010 2009 d'affaires Volume Prix/Mix (en (en (% (% millions millions exercice exercice d'euros) d'euros) précédent) précédent) 1er trimestre(2) 751,6 694,3 + 8,2% + 9,5% + 7,6% + 1,9 % 2ème trimestre(2) 871,4 679,7 + 28,2% + 22,7% + 20,8% + 1,9 % 3ème trimestre(2) 892,2 703,7 + 26,8% + 16,7% + 14,5% + 2,2 % 4ème trimestre(2) 831,5 696,1 + 19,5% + 11,1% + 9,4% + 1,7 %

- Bonne tenue de l'activité tout au long de l'année

- Progression significative des volumes de ventes : + 13 %

- Effet de change très favorable au second semestre

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2010 s'élève à 3 346,7 millions d'euros, soit + 20,7 % par rapport à l'exercice 2009. Cette hausse prend en compte :

- un effet périmètre de + 23,9 millions d'euros, essentiellement lié à l'acquisition de la société brésilienne Pará Pigmentos S.A. (PPSA), consolidée à partir du 1er août 2010 et à la cession de Planchers Fabre (France, mai 2009),

- un effet de change de + 134,0 millions d'euros, qui s'est accentué au 2nd semestre du fait d'un affaiblissement de l'euro par rapport aux autres devises, en moyenne, en 2010 par rapport à 2009.

A périmètre et changes comparables, l'augmentation du chiffre d'affaires (+ 15,0 % par rapport à l'année 2009) marque la reprise globale des volumes de ventes (+ 13,1 %) dans les quatre branches d'activité ; celle-ci a été plus forte pour celles qui avaient été les plus affectées par la crise et le déstockage en 2009. L'effet prix/mix progresse de + 1,9 % sur l'année.

La forte augmentation du chiffre d'affaires au quatrième trimestre (+ 19,5 %) ne doit pas être extrapolée sur le début de l'exercice 2011 : elle inclut un effet de change sensible (+ 5,9 %).

A périmètre et changes comparables, les ventes du dernier trimestre sont légèrement inférieures à celle des deuxième et troisième trimestres, traduisant la fin du restockage ainsi que des conditions météorologiques défavorables, en particulier pour les activités Matériaux de Construction.

Chiffre d'affaires par destination géographique

Chiffre Variation % % du chiffre d'affaires 2010 vs. 2009 d'affaires (en millions consolidé 2010 d'euros) Europe de l'Ouest 1 601,2 + 11,6 % 48 % dont France 561,4 + 0,0 % 17 % Etats-Unis / Canada 685,4 + 25,5 % 21 % Japon / Australie 169,3 + 28,2 % 5 % Pays émergents 890,8 + 34,9 % 26 % Total 3 346,7 + 20,7 % 100 %

Toutes les zones géographiques ont bénéficié de la reprise de l'activité. La progression des ventes en Amérique du Nord traduit notamment la bonne tenue du dollar américain par rapport à l'euro. Dans les pays émergents, les ventes sont en forte croissance en Chine, au Brésil et en Inde, tirant notamment parti des investissements industriels récents.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT(3)(4)

(en millions d'euros) 2010 2009 % Variation % Variation à PCC(5) 1er trimestre 84,1 44,4 + 89,4 % + 101,4 % Marge opérationnelle 11,2 % 6,4 % 2ème trimestre 123,2 65,6 + 87,8 % + 90,0 % Marge opérationnelle 14,1 % 9,6 % 3ème trimestre 115,1 69,8 + 65,0 % + 63,7 % Marge opérationnelle 12,9 % 9,9 % 4ème trimestre 96,6 69,1 + 39,8 % + 35,3 % Marge opérationnelle 11,6 % 9,9 % Année 419,0 248,9 + 68,4 % + 69,5 % Marge opérationnelle 12,5 % 9,0 %

- Bonne contribution des volumes

- Plus de la moitié des économies réalisées en 2009 conservées en 2010

Au delà des effets limités de périmètre et de change (respectivement - 3,0 millions d'euros et + 0,2 million d'euros), le résultat opérationnel courant à périmètre et change comparables augmente de + 172,9 millions d'euros par rapport à 2009. Il tient compte de la forte contribution des volumes de ventes (+ 161,4 millions d'euros). Le prix et le mix de produits sont favorables (+ 27,0 millions d'euros) et le Groupe enregistre une diminution globale des coûts variables (- 22,3 millions d'euros), notamment de la facture énergétique. Les coûts fixes de production et frais généraux demeurent sous contrôle (+ 74,3 millions d'euros). Plus de la moitié des économies réalisées en 2009 (157,8 millions d'euros) ont été conservées au cours de cet exercice, en corrélation avec la reprise des volumes (frais de personnel, maintenance).

Au 4ème trimestre 2010, la marge opérationnelle (11,6 %) a subi l'impact négatif d'une météorologie défavorable en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis qui a perturbé les conditions d'exploitation et pesé sur le mix d'activités (recul des segments liés à la construction principalement).

A 12,5 %, la marge opérationnelle du Groupe gagne 3,5 points en 2010 par rapport à l'exercice 2009.

RESULTAT COURANT NET(6)

En progression de + 101,6 %, à 240,3 millions d'euros, le résultat courant net reflète :

- la forte hausse du résultat opérationnel courant,

- l'amélioration du résultat financier courant à - 74,7 millions d'euros (- 83,4 millions d'euros en 2009) qui inclut en particulier :

­ une charge d'intérêt de - 57,3 millions d'euros (contre - 69,1 millions d'euros en 2009) reflétant la diminution de l'endettement moyen par rapport à l'année précédente,

­ une perte de change de - 4,4 millions d'euros (- 5,8 millions d'euros en 2009),

­ la désactualisation des provisions à long terme (- 3,4 millions d'euros) et la charge financière nette liée aux retraites (- 2,8 millions d'euros),

­ les autres charges financières (- 6,8 millions d'euros), comprenant une charge sur instruments financiers de - 6,4 millions d'euros.

- une charge d'impôts de - 99,5 millions d'euros (- 46,2 millions d'euros en 2009), soit un taux effectif d'imposition de 28,9 % contre 27,9 % en 2009.

RESULTAT NET

La progression de + 199,5 millions d'euros du résultat net, part du Groupe, à 240,8 millions d'euros, tient compte des autres produits et charges nets d'impôts (+ 0,5 millions d'euros) comprenant notamment les éléments suivants, nets d'impôts :

- un produit sur écart d'acquisition de PPSA (badwill), net de coûts d'acquisitions (frais, restructurations) pour un total de 40,2 millions d'euros ;

- un résultat financier non courant issu de l'enregistrement, au 1er semestre 2010, d'un gain de change non récurrent de + 6,7 millions d'euros, suite à une restructuration des financements des filiales américaines du Groupe (soit + 10,2 millions d'euros avant impôts) ;

- des provisions pour restructurations et dépréciations d'actifs pour un montant total de - 30,7 millions d'euros (correspondant notamment à la fermeture du site espagnol d'Imerys Kiln Furniture ; en Chine, désengagement des activités vermiculite et dépréciation de droits miniers) ;

- des dotations aux provisions pour réhabilitation de sites pour - 14,2 millions d'euros : la revue des situations environnementales des sites industriels du Groupe, menée en 2010 a en effet conduit à l'enregistrement de provisions additionnelles à long terme.

CASH FLOW

(en millions d'euros) 2010 2009 EBITDA 621,0 416,6 Variation du BFR opérationnel (45,7) 235,3 Investissements payés (154,9) (138,4) Cash flow libre opérationnel courant* 303,1 450,3 Résultat financier décaissé (net d'impôt) (46,6) (50,4) Autres éléments de BFR 17,7 42,1 Cash flow libre courant 274,2 442,0 * y compris subventions, valeurs des actifs cédés et divers 3,7 6,3

- Maîtrise du besoin en fonds de roulement

- Cash flow libre opérationnel courant supérieur à 300 MEUR

Le besoin en fonds de roulement opérationnel est en hausse de + 45,7 millions d'euros, en liaison avec la hausse du chiffre d'affaires (+ 20,7 %). Le besoin en fonds de roulement représente ainsi 21,8 % des ventes annualisées du dernier trimestre. En excluant l'effet de l'affacturage(7) de créances clients (pour 71 millions d'euros au 31 décembre 2010), ce ratio s'élève à 23,8 % (contre 24,9 % au 31 décembre 2009).

Les investissements industriels comptabilisés s'élèvent à 169,1 millions d'euros contre 118,7 en 2009. Ils représentent 79 % des amortissements (contre 65 % en 2009) et ont été principalement destinés à la maintenance de l'outil industriel ainsi qu'aux opérations de découverture.

STRUCTURE FINANCIERE

(en millions d'euros) 31 décembre 2010 30 juin 2010 31 décembre 2009 Dividendes payés (76,3) (76,0) (63,6) Dette nette 872,8 990,1 964,3 Capitaux propres 2 196,4 2 140,5 1 855,8 EBITDA 621,0 319,2 416,6 Dette nette/ capitaux propres 39,7 % 46,3 % 52,0 % Dette nette/ EBITDA 1,4x 1,9x 2,3x

La dette financière nette consolidée, à 872,8 millions d'euros, a été réduite d'environ 92 millions d'euros en 2010. Cette évolution tient compte des éléments suivants :

- un cash flow libre courant élevé à 274,2 millions d'euros,

- la mise en paiement, le 11 mai dernier, de 75,5 millions d'euros de dividendes, auxquels s'ajoute 0,8 million d'euros de dividendes versés aux actionnaires minoritaires des filiales,

- l'acquisition de Pará Pigmentos S.A. (PPSA)(8) et de droits miniers dans l'Etat de Pará (Brésil), pour un montant total de 54,1 millions d'euros.

A la clôture de l'exercice 2010, les ressources financières totales d'Imerys s'élèvent à près de 2,2 milliards d'euros, sans qu'aucun remboursement significatif ne doive intervenir avant la fin de l'année 2012. La maturité moyenne des ressources financières est de 3,8 ans.

COMMENTAIRE PAR BRANCHE D'ACTIVITE

Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(32 % du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros) 2010 2009 Variation Variation courante à PCC(9) Chiffre d'affaires 1 105,0 794,5 + 39,1 % + 35,2 % Résultat opérationnel courant(10) 134,6 44,0 + 206,4 % + 213,3 % Marge opérationnelle 12,2 % 5,5 % Investissements industriels comptabilisés 63,0 46,0 + 37,0 %

- Activité soutenue sur la plupart des marchés finaux

- Ventes des 2ème et 3ème trimestres bénéficiant d'un fort effet de restockage

Les marchés des Minéraux pour Réfractaires et Abrasifs (sidérurgie, automobile, équipements industriels) et du Graphite (énergie mobile, ...) avaient été très affectés par la crise économique mondiale en 2009. Ils ont bénéficié cette année à la fois du net rebond de la demande finale et d'un effet de restockage qui s'est terminé à la fin du 3ème trimestre.

Pour répondre à l'augmentation de la demande mondiale en minéraux réfractaires de qualité, les investissements de développement ont repris dans l'andalousite (minéral réfractaire dédié à la production d'acier, d'aluminium, de ciment et de verre). En Chine, la branche a ouvert une nouvelle unité de transformation à proximité de sa réserve. En Afrique du Sud, les capacités de production ont été augmentées.

La reprise de la demande est plus modérée sur les marchés des Minéraux pour Céramiques, la construction dans les pays développés n'ayant que faiblement progressé. L'activité se développe cependant sur de nouveaux segments (électro-porcelaine, fibre de verre) et s'étend dans les économies émergentes.

Le chiffre d'affaires, à 1 105,0 millions d'euros pour l'exercice 2010, est en hausse de + 39,1 % par rapport à celui de l'exercice 2009 (qui avait lui-même été en baisse de - 31,5 % par rapport à 2008). L'analyse de sa variance met en évidence :

- un effet de périmètre de - 0,9 million d'euros,

- un important effet de change de + 31,9 millions d'euros.

Entraînée par la forte hausse des volumes de ventes, la progression du chiffre d'affaires a également bénéficié d'une plus forte croissance relative en produits à valeur ajoutée.

Multiplié par trois par rapport à l'exercice 2009, le résultat opérationnel courant, à 134,6 millions d'euros, intègre un effet périmètre de + 0,1 million d'euros et un effet de change de - 3,2 millions d'euros.

A périmètre et changes comparables, la hausse des volumes de ventes a eu un effet très positif malgré une remontée des coûts fixes de production. Le prix et le mix de produits ont évolué positivement et les coûts variables sont en très légère baisse par rapport à l'année précédente.

Minéraux de Performance & Filtration

(17 % du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros) 2010 2009 Variation Variation courante à PCC(11) Chiffre d'affaires 594,7 500,7 + 18,8 % + 11,7 % Résultat opérationnel courant(12) 64,8 26,9 + 141,1 % + 117,3 % Marge opérationnelle 10,9 % 5,4 % Investissements industriels comptabilisés 26,8 10,7 + 150,5 %

- Marchés sous-jacents contrastés avec un restockage notable

- Amélioration de la productivité aux Etats-Unis

En 2010, la plupart des marchés finaux de la branche ont enregistré une amélioration de la demande et, jusqu'au 3ème trimestre, un certain restockage chez les clients et distributeurs. La progression a été plus sensible dans les produits de consommation courante (boissons, huiles alimentaires, produits d'hygiène, ...) et les produits de spécialité pour l'industrie (plastiques, caoutchouc, filtration, catalyse, ...). En revanche, si la construction a progressé lentement en Europe, aucune amélioration n'a été perceptible aux Etats-Unis.

Le plan industriel d'optimisation de l'activité Minéraux pour Filtration aux Etats-Unis, en particulier la rénovation de l'usine de diatomite de Lompoc (Californie), a permis de servir efficacement la demande en 2010. Les opérations d'extraction ont repris normalement.

Le chiffre d'affaires est de 594,7 millions d'euros sur l'année 2010 (+ 18,8 %). Cette augmentation intègre un impact de change de + 35,5 millions d'euros et un impact périmètre de - 0,3 million d'euros. A périmètre et changes comparables, la hausse des ventes traduit le rebond significatif des volumes, partiellement lié au restockage.

A 64,8 millions d'euros, le résultat opérationnel courant progresse de + 37,9 millions d'euros. Il comprend un effet de change favorable de + 6,4 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, la hausse est de + 31,5 millions d'euros. La forte reprise des volumes s'est accompagnée d'une augmentation contrôlée des coûts fixes de production et frais généraux. Le résultat reflète également la baisse des coûts variables et la bonne tenue du prix/mix.

Pigments pour Papier

(23 % du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros) 2010 2009 Variation Variation courante à PCC(11) Chiffre d'affaires 767,1 631,9 + 21,4% + 9,8 % Résultat opérationnel courant(12) 76,0 41,6 + 82,8% + 101,0% Marge opérationnelle 9,9 % 6,6 % Investissements industriels comptabilisés 60,6 32,5 + 86,5 %

- Fort rebond de la production papetière dans les pays matures

- Démarrage de nouvelles unités en Chine et en Inde, et acquisition de PPSA au Brésil

La production mondiale de papier d'impression et d'écriture, qui avait subi un fort recul en 2009, s'est progressivement redressée cette année (+ 6,1 %), avec une reconstitution des stocks de papier chez les imprimeurs et distributeurs.

La demande a été solide dans les pays émergents (+ 5,7 %) et la reprise forte dans les pays matures (+ 6,5 %). Les papetiers européens ont en outre bénéficié d'une meilleure compétitivité grâce à l'affaiblissement de l'euro par rapport au dollar. La consolidation des papetiers se poursuit en Europe.

Le développement stratégique de la branche s'est poursuivi en 2010 : l'usine de carbonate de calcium précipité (PCC) de Yueyang (province de Hunan, Chine), mise en service au 2ème trimestre dans le cadre d'une joint-venture, est désormais totalement opérationnelle.

Au 2nd semestre, la branche a par ailleurs acquis la société brésilienne Pará Pigmentos S.A. (PPSA) ainsi que des droits miniers dans l'état de Pará. Imerys a ainsi augmenté ses réserves de kaolin pour le papier et l'emballage et complété son dispositif industriel et logistique (pipeline et terminal portuaire). Depuis le 1er août, l'intégration se déroule conformément au plan d'acquisition.

Le chiffre d'affaires, à 767,1 millions d'euros en 2010, est en hausse de + 21,4 %. Il intègre en particulier :

- un effet de change très favorable de + 42,0 millions d'euros,

- un effet de périmètre de + 31,4 millions d'euros (acquisition de PPSA, consolidée à partir du 1er août 2010)

A périmètre et changes comparables, la progression reflète essentiellement la hausse substantielle des volumes de ventes liée à :

- un renforcement du dollar vis-à-vis de l'euro, dont ont tiré parti les producteurs de papier européens,

- le succès de nouveaux produits destinés au segment de l'emballage (kaolins extra-plats des gammes "Barrisurf(TM)", et "E-Type(TM)"),

- l'ouverture de nouvelles capacités de production en Inde et en Chine.

Le résultat opérationnel courant s'élève à 76,0 millions d'euros en 2010 (+ 34,4 millions d'euros) incluant un effet de change de - 5,3 millions d'euros et un impact de périmètre de - 2,2 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, la performance opérationnelle de la branche a bénéficié de la hausse des volumes de ventes et des efforts de productivité. Le prix/mix et les coûts variables ont également été bien orientés.

Matériaux et Monolithiques

(28 % du chiffre d'affaires consolidé)

(en millions d'euros) 2010 2009 Variation Variation courante à PCC(13) Chiffre d'affaires 922,6 875,6 + 5,4% + 3,1% Résultat opérationnel courant(14) 187,5 168,0 + 11,6% + 10,7% Marge opérationnelle 20,3 % 19,2 % Investissements industriels comptabilisés 14,0 27,3 - 48,7%

- Indicateurs avancés bien orientés dans la construction neuve en France

- Conditions météorologiques défavorables au 1er trimestre et en décembre

- Bonne activité dans les Réfractaires Monolithiques

En France, l'amélioration des permis de construire, observée depuis plusieurs trimestres, ne s'est traduite qu'en fin d'année 2010 sur les mises en chantier de logements individuels neufs, en hausse de + 1,7 %(15) en 2010.

Particulièrement pénalisée par des conditions météorologiques défavorables en janvier, février et décembre, la rénovation est en très léger repli sur l'année.

Dans ce contexte, le marché des produits en terre cuite a enregistré, par rapport à l'année précédente, une variation des volumes de - 2 %(16) pour les éléments de couverture. La croissance a en revanche été forte dans le segment de la structure (+ 11 %(16)), grâce au mouvement continu de substitution du béton par la terre cuite.

Les marchés des Réfractaires Monolithiques ont bénéficié de la reprise de la sidérurgie et, plus généralement, de l'activité industrielle qui s'est bien tenue tout au long de l'année. Les segments du ciment, de l'incinération et de la pétrochimie, qui avaient mieux résisté en 2009, sont en légère progression. Les nouveaux projets de construction de fours restent en nombre limité.

En 2010, les investissements ont été limités à la maintenance, l'outil industriel ayant été modernisé au cours des dernières années. Par ailleurs, l'usine espagnole de Supports de Cuisson de Cuntis a été fermée.

En progrès de + 5,4 % par rapport à l'exercice 2009, le chiffre d'affaires 2010 de la branche (922,6 millions d'euros) comprend :

- un impact de périmètre de - 6,4 millions d'euros (cession de Planchers Fabre - France, mai 2009),

- un effet de change de + 26,4 millions d'euros.

A périmètre et changes comparables, la bonne tenue des Réfractaires Monolithiques compense la baisse des volumes de ventes dans les Matériaux de Construction.

Le résultat opérationnel courant est de 187,5 millions d'euros (+ 19,5 millions d'euros par rapport à l'exercice 2009). Il comprend un effet périmètre de - 0,8 million d'euros et un effet de change de + 2,3 millions d'euros. A périmètre et change comparables, la stricte gestion des coûts compense la moindre contribution relative des Matériaux de Construction.

GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

Comme annoncé le 9 juin dernier, Monsieur Gilles Michel a rejoint le groupe Imerys fin septembre 2010. Il a été désigné comme Administrateur et Directeur Général Délégué le 3 novembre 2010. A l'issue de l'Assemblée Générale du 28 avril prochain, et sous réserve de l'approbation de la ratification de son mandat d'Administrateur, le Conseil d'Administration entend modifier le mode de gouvernance de la Société. Les fonctions de Président-Directeur Général seraient confiées à Monsieur Gilles Michel. Le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale de reconduire les mandats d'Administrateur de Messieurs Aimery Langlois-Meurinne et Gérard Buffière. Dans le cadre des recommandations de l'Autorité des Marchés Financiers et suivant les bonnes pratiques de place, le Conseil d'Administration proposerait à Monsieur Langlois-Meurinne d'occuper les fonctions de Vice-Président en qualité d'"Administrateur Référent".

Le Conseil d'Administration proposera également à la prochaine Assemblée Générale de renouveler les mandats de Messieurs Aldo Cardoso, Maximilien de Limburg Stirum et Jacques Veyrat, qui arrivaient à expiration, et de désigner Madame Arielle Malard de Rothschild comme nouvel Administrateur en vue notamment de poursuivre la féminisation de sa composition après la nomination de Madame Fatine Layt en 2010.

Réunion d'analystes

Le communiqué de presse est disponible sur le site internet du Groupe http://www.imerys.com, et accessible depuis la home page, dans la rubrique "Communiqués de presse".

Imerys tient aujourd'hui une réunion de présentation à 18h30 à la Maison des Arts & Métiers (9 bis avenue d'Iéna, 75116 Paris) au cours de laquelle seront commentés les résultats de l'exercice 2010. Cette conférence sera retransmise en direct sur le site internet du Groupe http://www.imerys.com.

Prochains rendez-vous de communication financière

- Résultats du 1er trimestre 2011 et Assemblée Générale des actionnaires : le 28 avril 2011 ;

- Résultats du 1er semestre 2011 : le 29 juillet 2011 ;

- Résultats du 3ème trimestre 2011 : le 3 novembre 2011.

Ces dates sont données à titre d'information et sont susceptibles d'être mises à jour sur le site internet du Groupe à l'adresse http://www.imerys.com, sous la rubrique Investisseurs & Analystes / Agenda financier.

Leader mondial de la Valorisation des Minéraux, Imerys est présent dans 47 pays avec plus de 240 implantations et a réalisé plus de 3,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010. Le Groupe développe pour ses clients industriels des solutions qui améliorent leurs produits ou leurs processus de production, à partir de minéraux qu'il extrait et transforme depuis ses réserves de qualité rare. Ses produits trouvent de très nombreuses applications dans la vie quotidienne : bâtiment, produits d'hygiène, papiers, peintures, plastiques, céramiques, télécommunications, filtration de liquides alimentaires,...

Des informations plus complètes sur Imerys peuvent être obtenues sur son site internet (http://www.imerys.com), rubrique Information Réglementée, notamment dans son Document de Référence déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 1er avril 2010 sous le numéro D.10-0205 (également disponible sur le site Internet de l'Autorité des marchés financiers, http://www.amf-france.org). Imerys attire l'attention des investisseurs sur le chapitre 4 "Facteurs de risques" de son Document de Référence.

Avertissement sur les prévisions et les informations prospectives : Les déclarations présentées dans ce document contiennent des prévisions et des informations prospectives. Les investisseurs sont alertés sur le fait que ces prévisions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes (difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'Imerys), qui peuvent impliquer que les résultats et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou induits.

---------------------------------

(1) A périmètre et changes comparables.

(2) Données trimestrielles non auditées.

(3) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(4) Données trimestrielles non auditées.

(5) A périmètre et changes comparables.

(6) Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.

(7) Contrat d'affacturage signé le 23 juillet 2009, par lequel les créances cédées sont déconsolidées, les risques et avantages associés aux créances ayant été transférés à la banque "factor". 83 millions d'euros de créances étaient factorisés le 31 décembre 2009.

(8) Acquisition de 100 % des titres de la société en 2010.

(9) A périmètre et changes comparables.

(10) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(11) A périmètre et changes comparables.

(12) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(13) A périmètre et changes comparables.

(14) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(15) Source : Mises en chantier de logements individuels neufs - Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.

(16) Source : Fédération Française des Tuiles et Briques - données provisoires.

RESULTATS 2010 Annexes(1) 1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé Variation du chiffre d'affaires % % % % consolidé variation effet effet variation courante périmètre changes à PCC(2) Groupe Imerys + 20,7 % + 0,8 % + 4,9 % + 15,0 %

Variation trimestrielle à PCC(2) T1 10 T2 10 T3 10 T4 10 2010 vs 2009 + 9,5 % + 22,7 % + 16,7 % + 11,1% Rappel 2009 vs 2008 T1 09 T2 09 T3 09 T4 09 - 23,8 % - 26,0 % - 20,9 % - 7,6%

Evolution T4 T4 Variation Variation 2010 2009 trimestrielle 2010 2009 courante PCC(2) Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie 279,6 215,6 +29,7% +26,3% 1 105,0 794,5 Minéraux de Performance & Filtration 138,3 122,0 + 13,3 % + 4,0% 594,7 500,7 Pigments pour Papier 201,4 160,1 + 25,7 % + 5,4 % 767,1 631,9 Matériaux & Monolithiques 221,2 211,4 + 4,6 % + 1,3 % 922,6 875,6 Chiffre d'affaires apres holdings & eliminations 831,5 696,1 + 19,5 % + 11,1 % 3 346,7 2 773,7

Evolution Variation Variation trimestrielle courante PCC(2) Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie + 39,1% + 35,2% Minéraux de Performance & Filtration + 18,8 % + 11,7 % Pigments pour Papier + 21,4 % + 9,8 % Matériaux & Monolithiques + 5,4 % + 3,1 % Chiffre d'affaires apres holdings & eliminations + 20,7 % + 15,0 %

Evolution T1 10 T2 10 S1 10 T3 10 T4 10 S2 10 2010 trimestrielle Groupe Imerys- variation courante +8,2% +28,2% +18,1% +26,8% +19,5% +23,1% +20,7% Groupe Imerys- variation à PCC(2) dont: +9,5% +22,7% +16,0% +16,8% +11,1% +13,9% +15,0% Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie +28,6% +48,2% +38,4% +38,7% +26,3% +32,2% +35,2% Minéraux de Performance & Filtration +19,9% +17,2% +18,5% +6,4% +4,0% +5,2% +11,7% Pigments pour Papier +7,1% +17,2% +12,0% +9,8% +5,4% +7,6% +9,8% Matériaux & Monolithiques -8,4% +10,2% +0,6% +9,7% +1,3% +5,6% +3,1%

Répartition du chiffre d'affaires par branche 2010 2009 Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, 32 % 28 % Abrasifs & Fonderie Minéraux de Performance & Filtration 17 % 18 % Pigments pour Papier 23 % 23 % Matériaux & Monolithiques 28 % 31 % Total 100 % 100 %

Répartition du chiffre d'affaires par destination géographique

(en millions Chiffre % Variation % du chiffre % du chiffre d'euros) d'affaires courante d'affaires d'affaires 2010 2010 vs. 2009 consolidé consolidé 2010 2009 Europe de 1 601,2 + 11,6 % 48 % 52 % l'Ouest Etats-Unis / Canada 685,4 + 25,5 % 21 % 19 % Japon / Australie 169,3 + 28,2 % 5 % 5 % Pays émergents 890,8 + 34,9 % 26 % 24 % Total 3 346,7 + 20,7 % 100 % 100 %

2. Indicateurs clés de résultat

(en millions d'euros) T4 2010 T4 2009 Variation S2 2010 S2 2009 Chiffre d'affaires 831,5 696,1 + 19,5 % 1 723 ,7 1 399,7 Résultat opérationnel courant(3) 96,6 69,1 + 39,8 % 211,7 138,9 Résultat financier courant (22,8) (24,3) (42,5) (38,5) Impôts courants (21,6) (12,4) (48,7) (27,5) Minoritaires (0,7) (0,4) (2,2) (0,3) Résultat courant 51,4 32,0 + 60,8 % 118,3 72,6 net(4) Autres produits et 3,1 (24,4) 3,4 (43,0) charges, nets Résultat net(4) 54,5 7,6 n.a. 121,7 29,6

(en millions d'euros) Variation Chiffre d'affaires + 23,1% Résultat opérationnel + 52,5% courant(3) Résultat financier courant Impôts courants Minoritaires Résultat courant + 63,0% net(4) Autres produits et charges, nets Résultat net(4) n.a.

(1) Information trimestrielle non auditée.

(2) Variation à périmètre et changes comparables.

(3) Résultat opérationnel avant autres produits et charges opérationnels.

(4) Part du Groupe.

ANNEXE Imerys - Etats financiers résumés 31 décembre 2010

Le Conseil d'Administration s'est réuni le 15 février 2011 pour arrêter les comptes de l'exercice 2010. Les procédures d'audit ont été effectuées et les rapports d'audit sont en cours d'émission.

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

(en millions d'euros) 2010 2009 Produits des activités ordinaires 3 346,7 2 773,7 Produits et charges courants (2 927,7) (2 524,8) Matières premières et achats consommés (1 178,6) (1 026,1) Charges externes (849,5) (674,9) Charges de personnel (635,6) (587,1) Impôts et taxes (41,6) (42,6) Amortissements et pertes de valeur (213,0) (181,4) Autres produits et charges courants (15,1) (12,6) Quote-part des résultats nets des entreprises associées 5,7 (0,1) Résultat opérationnel courant 419,0 248,9 Autres produits et charges opérationnels (12,4) (87,1) Résultat des prises ou pertes de contrôle 40,9 4,3 Autres éléments non récurrents (53,3) (91,4) Résultat opérationnel 406,6 161,8 Charge d'endettement financier net (57,3) (69,1) Résultat des placements 2,7 2,2 Charge d'endettement financier brut (60,0) (71,3) Autres produits et charges financiers (7,2) (14,3) Autres produits financiers 212,1 121,1 Autres charges financières (219,3) (135,4) Résultat financier(1) (64,5) (83,4) Impôts sur le résultat (96,8) (37,1) Résultat net 245,3 41,3 Résultat net, part du Groupe (2) 240,8 41,3 Résultat net, part des intérêts sans contrôe 4,5 -

(1) Un gain de change de + 10,2 millions d'euros réalisé au premier semestre 2010 suite à une restructuration de financements d'activités en dollar présente un caractère non récurrent et significatif. Ce gain de change est classé en "Autres produits et charges opérationnels nets, part du Groupe", afin d'en souligner le caractère non récurrent et significatif. Ainsi, le résultat financier courant inclus dans le "Résultat courant net, part du Groupe", qui mesure la performance récurrente du Groupe, ressort à - 74,7 millions d'euros.

(2) Résultat net par action (en euros) 2010 2009 Résultat net de base par action 3,19 0,57 Résultat net dilué par action 3,19 0,57

Imerys - Etats financiers résumés 31 décembre 2010

ETAT DE LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

(en millions d'euros) 2010 2009 Actif non courant 2 936,9 2 740,5 Goodwill 950,4 897,5 Immobilisations incorporelles 34,6 43,8 Actifs miniers 453,5 377,2 Immobilisations corporelles 1 287,6 1 224,1 Participations dans les entreprises associées 54,4 50,0 Actifs financiers disponibles à la vente 7,4 7,5 Autres actifs financiers 33,7 23,2 Autres créances 45,0 43,7 Instruments dérivés actif 24,8 17,6 Impôts différés actif 45,5 55,9 Actif courant 1 489,9 1 190,8 Stocks 545,1 440,5 Créances clients 446,5 364,4 Autres créances 128,0 110,7 Instruments dérivés actif 12,2 5,0 Valeurs mobilières de placement et autres actifs financiers 6,0 5,6 Trésorerie et équivalents de trésorerie 352,1 264,6 Actif consolidé 4 426,8 3 931,3 Capitaux propres, part du Groupe 2 169,5 1 836,9 Capital 151,0 150,8 Primes 338,4 339,4 Réserves 1 439,3 1 305,4 Résultat net, part du Groupe 240,8 41,3 Capitaux propres, part des intérêts sans contrôle 26,9 18,9 Capitaux propres 2 196,4 1 855,8 Passif non courant 1 408,4 1 388,9 Provisions pour avantages du personnel 94,7 103,9 Autres provisions 189,6 157,7 Emprunts et dettes financières 1 016,8 1 037,7 Autres dettes 10,2 9,5 Instruments dérivés passif 15,3 16,5 Impôts différés passif 81,8 63,6 Passif courant 822,0 686,6 Autres provisions 14,4 18,6 Dettes fournisseurs 317,1 260,7 Impôts exigibles sur le résultat 25,1 20,6 Autres dettes 239,8 185,7 Instruments dérivés passif 1,4 2,9 Emprunts et dettes financières 219,5 186,0 Concours bancaires 4,7 12,1 Capitaux propres et passifs consolidés 4 426,8 3 931,3

Imerys - Etats financiers résumés 31 décembre 2010

ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

(en millions d'euros) 2010 2009 Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles 406,4 520,5 Flux de trésorerie générés par les opérations courantes 567,4 657,3 Intérêts payés (62,7) (67,2) Impôts sur le résultat, payés sur résultat opérationnel courant et résultat financier (82,6) (26,1) Dividendes reçus des actifs financiers disponibles à la vente 0,1 0,4 Flux de trésorerie générés par les autres produits et charges opérationnels (15,8) (43,9) Flux de trésorerie provenant des activités d'investissement (210,2) (115,5) Acquisitions d'immobilisations incorporelles et corporelles (154,9) (138,4) Acquisitions de titres d'entités consolidées sous déduction de la trésorerie acquise (69,2) (10,9) Acquisitions d'actifs financiers disponibles à la vente 0,4 - Cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles 8,6 18,8 Cessions de titres d'entités consolidées sous déduction de la trésorerie cédée 1,8 14,2 Cessions d'actifs financiers disponibles à la vente 0,1 Variation nette des immobilisations financières 1,0 (1,2) Intérêts encaissés 2,1 1,9 Flux de trésorerie provenant des activités de financement (118,0) (365,7) Augmentations de capital 8,5 249,0 Réductions de capital (7,1) - Cessions (acquisitions) d'actions propres (5,9) - Dividendes versés aux actionnaires (75,5) (62,8) Dividendes versés aux intérêts sans contrôle (0,8) (0,8) Emissions d'emprunts 67,0 8,2 Remboursements d'emprunts (32,0) (402,4) Variation nette des autres dettes (72,2) (156,9) Variation de la trésorerie et équivalents de trésorerie 78,2 39,3

(en millions d'euros) 2010 2009 Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture 252,6 211,2 Variation de la trésorerie et équivalents de trésorerie 78,2 39,3 Incidence des variations de périmètre (0,1) (2,3) Incidence de la variation des taux de change 17,5 4,5 Incidence des changements de principes comptables (0,8) (0,1) Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture 347,4 252,6 Trésorerie et équivalents de trésorerie 352,1 264,6 Concours bancaires (4,7) (12,1)

Relations Analystes/Investisseurs: Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91 actionnaires@imerys.com Contacts Presse: Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91 Matthieu Roquet-Montégon - +33(0)6-16-92-80-65

Partager sur Facebook
Article Précédent :
COMMUNIQUE CHIFFRE D'AFFAIRES 3EME...
Article Suivant :
My-Ditto from DANE-ELEC goes on sale...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Consommation   Crise   Dollar   Etats unis   Euro   Euros   Inflation   Logement   Placement   Placements   Resultat financier   Deduction   Ecriture   Ppsa   Fabre   Chine   Abrasifs   Cuite   Mandats   Messieurs   Rubrique   Holdings   Cessions   Incidence   Pascale  
Sociétés citées dans cette news : Imerys   Environnement   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?