Résultats du 3ème trimestre 2010 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Résultats du 3ème trimestre 2010

Mardi 09 Nov 2010 à 17:45

Résultats du 3ème trimestre 2010

Boulogne-Billancourt, le 9 novembre 2010 - Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium, annonce aujourd'hui ses résultats pour le troisième trimestre 2010. Les comptes consolidés ont été présentés ce jour par le Directoire au Conseil de Surveillance.

Chiffres-clés du 3ème trimestre 2010

Production expédiée : 507 milliers de tonnes, + 5% par rapport au T2 2010 et + 61% par rapport au T3 2009

Chiffre d'affaires : 1 189 millions d'euros, + 6% par rapport au T2 2010 et

+ 21% par rapport au T3 2009

Résultat Brut d'Exploitation : 251 millions d'euros, soit 21,1% du chiffre d'affaires

Résultat net part du Groupe : 115 millions d'euros

Faits marquants

Forte demande aux États-Unis générée par le forage non conventionnel

Intégration de Serimax, leader mondial des solutions de soudage offshore

Plusieurs initiatives stratégiques visant à renforcer la présence de Vallourec sur les marchés chinois du pétrole et gaz et de l'énergie électrique

Déploiement réussi de nouvelles solutions premium innovantes

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

" Après le fort rebond de l'activité enregistré au deuxième trimestre, nous avons connu une poursuite de la croissance au cours du troisième trimestre en particulier sur le marché dynamique du pétrole et du gaz. Nous avons notamment constaté une forte croissance de l'activité aux États-Unis, tirée par la demande de forage non conventionnel pour les schistes riches en hydrocarbure liquide. La plupart de nos usines ont opéré à pleine capacité ou à un niveau proche. Nous avons également bénéficié au cours du trimestre de l'intégration de Serimax.

Au Brésil, le laminoir de VSB est en voie d'achèvement. Il sera prêt pour une mise en service d'ici la fin de l'année. Aux États-Unis, le travail de préparation du terrain est terminé et la construction de notre nouveau laminoir a débuté. En Chine, nous avons récemment annoncé une série d'initiatives visant à renforcer notre positionnement concurrentiel à long terme pour servir les marchés locaux de l'Énergie. Ces investissements stratégiques permettront à Vallourec d'accompagner la croissance du marché et de consolider ses positions de leader. "

ENVIRONNEMENT DE Marché

Marchés de l'Énergie

Pétrole et gaz

Dans son dernier rapport, l'AIE a une fois de plus révisé à la hausse les estimations de la demande mondiale de pétrole, avec une croissance prévue de 1,8 mb / j en 2010, tirée par la Chine, le Moyen-Orient, l'Amérique latine et l'Asie. En 2011, la demande mondiale de pétrole devrait encore augmenter de 1,4 mb / j.

Aux États-Unis, le marché a continué de croître au cours du troisième trimestre et le nombre d'appareils de forage en activité a progressé de 7%. Avec les faibles prix du gaz naturel, le nombre d'appareils de forage de gaz en activité est resté relativement stable, tandis que la proportion de forages de gaz horizontaux a continué d'augmenter. Les cours soutenus du pétrole ont conduit à une augmentation marquée du nombre d'appareils de forage de pétrole qui a progressé de 17% au cours du trimestre. Les technologies de forage non conventionnel et l'application de ces technologies à des schistes riches en hydrocarbure liquide continuent de stimuler la demande de tubes OCTG premium. Les stocks des distributeurs demeurent à un niveau normal, inférieur à 6 mois.

L'activité de forage offshore dans le golfe du Mexique est restée à un faible niveau. Malgré la récente levée du moratoire sur les forages en mer, il faudra probablement un certain temps avant de constater une reprise significative des forages en eau profonde dans cette région. Cependant, le forage en eau profonde continue à croître dans d'autres régions, notamment au Brésil et dans le golfe de Guinée.

L'industrie du pétrole et du gaz dans son ensemble a connu une forte croissance tout au long de l'année 2010. Le nombre d'appareils de forages internationaux en activité (hors Amérique du Nord) a atteint 1 120 unités fin septembre, en hausse de 2% par rapport à fin juin et de 9% par rapport au début de l'année. Sur ce total, le nombre de puits offshore atteint 317 unités, en hausse de 13% par rapport à fin 2009, avec une forte croissance en Afrique, au Brésil et en Asie du Sud-Est. En outre, des projets significatifs de conduites sous-marines sont apparus. Les appels d'offres se sont poursuivis à un niveau soutenu en dépit de fréquentes et longues négociations contractuelles. Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

Énergie électrique

Aux États-Unis et en Europe, la demande de tubes pour centrales électriques provient principalement de distributeurs pour servir le marché de la maintenance. Les projets de nouvelles centrales au charbon sont encore en suspens. Aux Etats-Unis, les ressources abondantes de gaz et le faible prix du gaz jouent en faveur des centrales au gaz à cycle combiné.

Dans le reste du monde, les fabricants chinois et indiens de centrales électriques bénéficient d'un bon niveau d'activité. La demande pour les chaudières et générateurs de vapeur destinés aux centrales supercritiques au charbon est forte en Chine, en Inde, en Asie et au Moyen-Orient, reflétant une réorientation du marché des centrales thermiques vers l'Asie où la concurrence est rude et les conditions de prix tendues.

La demande de tubes pour centrales nucléaires continue d'être forte dans le monde entier.

Pétrochimie

Le marché de la pétrochimie s'est amélioré tout au long de 2010, en particulier au Moyen-Orient et en Europe, avec un niveau élevé de l'activité intermédiaire et en aval. Une nouvelle activité aval est aussi en train d'émerger en Asie-Pacifique (Corée du Sud, Japon et Taiwan), conduisant à un niveau élevé de commandes à livrer au cours des prochains trimestres.

Marchés hors Énergie

L'activité s'est améliorée pour un grand nombre d'applications industrielles, notamment dans les secteurs de la mécanique et de l'automobile. La dépréciation de l'euro au cours du premier semestre 2010, la reconstitution des stocks par les distributeurs et une reprise plus forte que prévu de la demande mondiale, tirée par la Chine, ont contribué à stimuler la reprise et permis un bon niveau d'exportations depuis l'Europe. Dans l'ensemble, les niveaux de stocks apparaissent comme équilibrés par rapport aux conditions actuelles du marché.

Matières premières

Faisant suite à neuf mois de forte volatilité, les prix des matières premières semblent se stabiliser.

Chiffre d'affaires par marché

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a enregistré une forte croissance, à la fois en séquentiel (+6% par rapport au deuxième trimestre 2010) et par rapport à la même période l'an passé (+21%). Depuis le troisième trimestre 2009, qui a constitué un point bas en termes d'activité en raison de la crise économique, tous les marchés du Groupe, à l'exception de l'Énergie électrique, ont enregistré un rebond de leur chiffre d'affaires.

Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

(Comparaison par rapport à T2 2010, T3 2009 et 9 mois 2009)

 
T3  
T2  
Variation  
T3  
Variation  
9M  
9M  
Variation  
En millions d'euros  2010  2010    2009    2010  2009    
Pétrole et gaz  634  553  +15%  453  +40%  1 634  1 667  -2%  
Énergie électrique  163  222  -26%  296  -45%  576  879  -35%  
Pétrochimie  93  89  +4%  70  +33%  252  299  -16%  
Total Énergie  890  864  +3%  819  +9%  2 462  2 845  -13%  
% du CA total  75%  77%    84%    77%  84%    
                 
Mécanique  116  105  +10%  61  +90%  298  263  +13%  
Automobile  88  79  +11%  49  +80%  231  131  +76%  
Construction et autres  95  74  +28%  50  +90%  197  135  +46%  
Total hors-Énergie  299  258  +16%  160  +87%  726  529  +37%  
% du CA total  25%  23%    16%    23%  16%    
                 
Total  1 189  1 122  +6%  979  +21%  3 188  3 374  -6%  

Énergie

Pétrole et gaz

Dans le secteur du Pétrole et du Gaz, le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2010 s'est élevé à 634 millions d'euros, en hausse de 15% par rapport au deuxième trimestre, (+8% à périmètre comparable). Par rapport au point bas du troisième trimestre 2009, le chiffre d'affaires a progressé de 40%.

Aux États-Unis, les ventes de tubes et de connexions premium ont continué de progresser au cours du troisième trimestre, bénéficiant de l'activité de forage soutenue et des hausses de prix mises en oeuvre en juillet. Les usines de Vallourec aux États-Unis ont fonctionné à pleine capacité et les ventes ont été complétées par les importations en provenance des usines européennes du Groupe.

Dans le reste du monde, les ventes ont bénéficié d'un bon niveau d'activité en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et au Brésil. Les ventes ont également bénéficié au troisième trimestre de l'intégration de Serimax. Les clients répondent très favorablement à la nouvelle offre totalement intégrée, combinant la fourniture de tubes et de solutions de soudage, développée avec Serimax pour servir le marché des conduites sous-marines.

Vallourec a fait activement la promotion commerciale de produits nouvellement développés, notamment des alliages résistants à la corrosion (CRA) développés avec Tubacex, ainsi que des nouvelles connexions premium VAM : le VAM 21 sera utilisé par Petrobras pour le projet Baleia Azul et a été référencé avec succès pour le projet Aramco Arabiah ; le VAM SG, spécialement mis au point aux États-Unis pour le forage de schistes non conventionnel, a été lancé ce mois-ci et reçoit un accueil très favorable de la part de nos principaux clients.

Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

Énergie électrique

Comme prévu, dans le secteur de l'énergie électrique, les ventes ont diminué de manière significative au troisième trimestre 2010 pour atteindre 163 millions d'euros (-26% par rapport au deuxième trimestre 2010 et -45% par rapport au troisième trimestre 2009), reflétant la réorientation des projets vers les marchés concurrentiels d'Asie et des livraisons pour les marchés de la maintenance en Europe et aux États-Unis.

Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

Le chiffre d'affaires devrait s'améliorer au quatrième trimestre en raison de livraisons importantes pour le marché des centrales nucléaires. Le marché de l'Énergie électrique conventionnelle devrait atteindre un point bas d'ici la fin de l'année en termes de prix et de mix produits, puis se stabiliser.

Pétrochimie

Dans la Pétrochimie, le chiffre d'affaires s'est établi à 93 millions d'euros, en hausse de 4% par rapport au deuxième trimestre 2010 et de 33% par rapport au troisième trimestre 2009. Le marché des projets pétrochimiques s'améliore, stimulant la demande pour plus grande offre de services, ainsi que pour des aciers alliés premium capables de résister à la corrosion. Un bon niveau de commandes a été enregistré pour de nouveaux projets notamment au Moyen-Orient.

Au total, le chiffre d'affaires Énergie a augmenté de 3% au troisième trimestre 2010 pour atteindre 890 millions d'euros, soit 75% du chiffre d'affaires du Groupe.

Hors Énergie

Après le fort rebond du deuxième trimestre 2010, le groupe a enregistré au troisième trimestre une nouvelle bonne performance sur les marchés hors Énergie (Mécanique, Automobile, Construction et autres). Le chiffre d'affaires a augmenté de 16% par rapport au deuxième trimestre 2010 et de 87% par rapport au troisième trimestre 2009 pour atteindre 299 millions d'euros. Les ventes ont continué à être entraînées par une forte croissance au Brésil et par les exportations industrielles européennes.

Au troisième trimestre 2010, le total des ventes hors Énergie représente 25% du chiffre d'affaires du Groupe, contre 23% au deuxième trimestre 2010 et 16% au troisième trimestre 2009.

RESULTATS

Compte de résultat résumé

(Comparaison par rapport à T2 2010, T3 2009 et 9 mois 2009)

 
T3  
T2  
variation  
T3  
variation  
9M  
9M  
variation  
En millions d'euros  2010  2010    2009    2010  2009    
Production expédiée                  
(en milliers de tonnes)  507  484  +5%  315  +61%  1 335  1 173  +14%  
Chiffre d'affaires  1 189,2  1 121,8  +6%  979,5  +21%  3 188,4  3 374,5  -6%  
Coûts industriels des produits vendus[1]  -805,6  -720,4  +12%  -709,8  +14%  -2 139,6  -2 276,7  -6%  
Coûts administratifs, commerciaux et de recherche1  -128,0  -127,0  +1%  -95,3  +34%  -363,4  -330,1  +10%  
Autres1  -4,6  -10,0    -0,4    -21,6  -15,9    
Résultat brut d'exploitation  251,0  264,4  -5%  174,0  +44%  663,8  751,8  -12%  
En % du CA  21,1%  23,6%    17,8%    20,8%  22,3%    
Résultat net part du Groupe  115,2  125,9  -9%  105,7  +9%  301,9  416,8  -28%  

La production expédiée de tubes laminés du troisième trimestre 2010 a totalisé 507 milliers de tonnes, en hausse de 5% par rapport aux 484 milliers de tonnes du deuxième trimestre 2010 et en hausse de 61% par rapport au point bas du troisième trimestre 2009.

Le chiffre d'affaires consolidé du troisième trimestre 2010 atteint 1 189 millions d'euros, en hausse de 6% par rapport au deuxième trimestre 2010. L'augmentation du chiffre d'affaires se décompose en un effet périmètre positif[2] suite à l'intégration de Serimax (+3,5%), des effets volume (+4,8%) et change (+2,1%) positifs, compensés par un effet prix / mix négatif

(- 4,3%). Le chiffre d'affaires a progressé de 21% par rapport au troisième trimestre 2009, l'effet périmètre (+3,8%), l'effet change (+4,7%) et le rebond des volumes (+61,2%) étant partiellement compensés par un effet prix /mix négatif (-30,7%).

Le résultat brut d'exploitation au troisième trimestre 2010 s'est élevé à 251 millions d'euros représentant 21,1% du chiffre d'affaires, contre 23,6% au deuxième trimestre 2010 et 17,8% au troisième trimestre 2009. Les charges liées aux opérations de maintenance intervenues pendant l'été en Europe et la hausse du coût des matières premières expliquent l'augmentation des coûts industriels des produits vendus au cours du trimestre, qui atteignent 67,7% du chiffre d'affaires contre 64,2% au deuxième trimestre 2010. Les frais généraux et administratifs ont été quasiment stables, représentant 10,8% du chiffre d'affaires contre 11,3% au deuxième trimestre 2010.

Les amortissements industriels s'élèvent à 47,5 millions d'euros au troisième trimestre 2010, dont 2 millions d'euros relatifs à l'intégration de Serimax. Le poste amortissements, dépréciation d'actifs et restructuration comprend des charges correspondant aux projets menés dans le cadre de la spécialisation des usines européennes.

Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

Le taux d'imposition effectif s'établit à 27,1% au troisième trimestre 2010 par rapport à 35,2% au deuxième trimestre qui avait subi l'effet d'éléments non récurrents. Il s'élève à 31,3% sur les neuf premiers mois de 2010.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 115,2 millions d'euros au troisième trimestre, contre 125,9 millions d'euros au deuxième trimestre 2010 et 105,7 millions d'euros au troisième trimestre 2009.

Flux de trésorerie

La trésorerie générée par l'activité a atteint 105,7 millions d'euros au troisième trimestre 2010, malgré une augmentation de 108,0 millions d'euros du besoin en fonds de roulement due à la poursuite de la croissance de l'activité.

Les investissement industriels bruts se sont élevés à 226,8 millions d'euros au troisième trimestre 2010. Sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'année, les investissements industriels bruts s'élèvent à 530,2 millions d'euros, dont 273,5 millions d'euros pour les dépenses relatives à VSB au Brésil.

La consommation de trésorerie nette sur les neuf premiers mois de 2010 s'est élevée à 546,0 millions d'euros, l'endettement net atteignant 139,4 millions d'euros au 30 Septembre 2010 par rapport à un solde de trésorerie nette positif de 406,7 millions d'euros à la fin de 2009. Les capitaux propres s'élèvent à 4 513 millions d'euros.

Au 30 Septembre 2010, la trésorerie du Groupe excédait les découverts et les emprunts à court terme de 498 millions d'euros. Sur un total de 883 millions d'euros de crédits bancaires et autres emprunts non-courants, 40% avaient une échéance de plus de 2 ans. Vallourec conserve ses lignes de crédit confirmées non tirées pour un montant d'environ 1,2 milliard d'euros avec des échéances s'étalant entre 2012 et 2013.Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire

INVESTISSEMENTS EN CHINE

Au cours du troisième trimestre, Vallourec a annoncé trois initiatives stratégiques visant à renforcer son positionnement concurrentiel à long terme pour servir les marchés en croissance de l'Énergie en Chine.

Dans le domaine du Pétrole et gaz, Vallourec a conclu un accord pour acquérir 19,5% de Tianda Oil Pipe Company, un fabricant chinois de tubes sans soudure coté à la bourse de Hong Kong. L'opération s'élève à environ 100 millions de dollars et devrait être finalisée début 2011. Dans le cadre d'un accord de coopération avec Tianda Oil Pipe, VAM Changzhou, une société du groupe Vallourec, sera chargée localement du filetage premium des tubes fabriqués par Tianda afin de proposer une offre intégrée pour le marché OCTG premium chinois.

Dans le domaine de l'énergie électrique, Vallourec va accroître les capacités de son usine existante V & M Changzhou en Chine, afin de permettre la production locale de tubes premium de gros diamètre, conçus pour répondre à la demande locale croissante de centrales électriques supercritiques et ultra-supercritiques. L'investissement s'élève à 160 millions d'euros et la production devrait démarrer mi-2012.

Enfin, pour accompagner la croissance rapide du programme d'énergie nucléaire chinois, Vallourec va construire une nouvelle usine de production de tubes pour générateurs de vapeur à Nansha, au sud-est de la Chine. Ce développement représente un investissement de 55 millions d'euros et la production devrait démarrer au cours du deuxième semestre de 2012.

PERSPECTIVES

La progression du chiffre d'affaires devrait se poursuivre au cours du quatrième trimestre avec une nouvelle hausse des volumes, entraînant une utilisation élevée de la capacité des usines de Vallourec, tandis que l'effet prix / mix moins favorable dans l'Énergie électrique continuera à affecter les marges. Comme indiqué précédemment, le Brésil engagera des dépenses de fonctionnement avec la mise en service du nouveau laminoir de VSB. En conséquence, Vallourec prévoit que sa marge brute d'exploitation (résultat brut d'exploitation / chiffre d'affaires) du second semestre 2010 devrait se situer à un niveau proche de celui du premier semestre 2010.

Concernant le début de l'année 2011, Vallourec estime que dans l'ensemble les conditions de marché devraient se maintenir, permettant à ses usines de fonctionner à un niveau élevé. Les conditions d'exploitation au début de l'année 2011 devraient donc être relativement similaires à celles observées à la fin de 2010 en termes de volumes, de chiffre d'affaires et de marges.

Les nouvelles installations, qui seront mises en service ou construites en 2011 au Brésil, aux États-Unis et en Chine, apporteront des résultats positifs une fois ces unités arrivées à un niveau de production soutenu et contribueront à la croissance de Vallourec sur ses marchés premium.

Annexes

Pièces jointes à ce communiqué :

- Données sur la production expédiée

- Comptes de résultats consolidés résumés

- Bilans consolidés résumés

- Tableau de financement résumé

PRESENTATION DES RESULTATS du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2010

- Mardi 9 novembre

Conférence téléphonique analystes en anglais à 18h30.

Pour participer à la conférence, merci de composer le :

0805 102 743 (depuis la France), 0800 073 0483 (depuis le Royaume-Uni),

1877 328 4999 (depuis les États-Unis), +44 1452 561 488 (autres pays)

Code d'accès à la conférence: 20269149

La présentation (en anglais) sera disponible à partir 17h45 sur www.vallourec.com

CALENDRIER 2011

- 22 février : publication des résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2010

- 11 mai : publication des résultats du premier trimestre 2011

- 7 juin: Assemblée générale des actionnaires

A PROPOS DE VALLOUREC

Vallourec est leader mondial des solutions tubulaires premium destinées principalement aux marchés de l'énergie ainsi qu'à d'autres applications industrielles.

Avec 18 600 collaborateurs, des unités de production intégrées, une R&D de pointe et une présence dans plus de 20 pays, Vallourec propose à ses clients des solutions globales innovantes adaptées aux enjeux énergétiques du XXIe siècle.

Coté sur NYSE Euronext à Paris (code ISIN : FR0000120354), éligible au Service de Règlement Différé (SRD), Vallourec fait partie des indices MSCI World Index, Euronext 100 et CAC 40.

Le 4 octobre 2010, Vallourec a mis en place aux États-Unis un programme sponsorisé d'American Depositary Receipt (ADR) de niveau 1 (ISIN code: US92023R2094). La parité entre l'ADR et l'action ordinaire Vallourec est de 5 pour 1.

www.vallourec.com

POUR TOUTE INFORMATION, CONTACTER

Relations investisseurs

Etienne BERTRAND

Vallourec

Tel : +33 (0)1 49 09 35 58

E-mail: etienne.bertrand@vallourec.fr

Communication

Stéphanie TESSIER

Vallourec

Tel : +33 (0)1 49 09 35 08

E-mail: stephanie.tessier@vallourec.fr

ANNEXES

Production expédiée

La production expédiée correspond aux volumes produits dans les laminoirs de Vallourec, exprimés en tonnes de tubes laminés à chaud, et livrés aux clients.

En milliers de tonnes  
2010  
2009  
∆ 10 / 09  
T1  344,0  488,3  - 29,6%  
T2  484,2  370,5  +30,7%  
T3  507,2  314,6  +61,2%  
T4    329,6    
Total    1 503,0    

Comptes de résultats consolidés résumés

 
 
 
 
 
 
VALLOUREC  T3 2010  T2 2010  T3 2009  Variation  Variation  
       T3'10 /  T3'10 /  
(en millions d'euros)        T2'10  T3'09  
           
Chiffre d'affaires  1 189,2  1 121,8  979,5  +6,0%  +21,4%  
           
           
Coûts industriels des produits vendus[3]  -805,6  -720,4  -709,8  +11,8%  +13,5%  
Coûts administratifs, commerciaux et de recherche1  -128,0  -127,0  -95,3  +0,8%  +34,3%  
Autres1  -4,6  -10,0  -0,4      
           
RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION  251,0  264,4  174,0  -5,1%  +44,3%  
RBE / Chiffre d'affaires en %  21,1%  23,6%  17,8%      
           
Amortissements  -47,5  -43,4  -38,5  +9,4%  +23,4%  
Autres (autres amortissements, dépréciation d'actifs et restructuration)  -19,9  -12,6  17,8      
RESULTAT D'EXPLOITATION  183,6  208,4  153,3  -11,9%  +19,8%  
RESULTAT FINANCIER  -5,6  -3,7  -2,0      
RESULTAT AVANT IMPOT  178,0  204,7  151,3  -13,0%  +17,6%  
Impôts sur les bénéfices  -48,3  -72,0  -48,1      
Sociétés mises en équivalence  0,2  3,4  1,9      
RESULTAT NET TOTAL  129,9  136,1  105,1  -4,6%  +23,6%  
RESULTAT NET PART DU GROUPE  115,2  125,9  105,7  -8,5%  +9,0%  

Comptes de résultats consolidés résumés

(

 
 
 
 
 
 
VALLOUREC  9 mois 2010  en %  9 mois 2009  en %  2010 /  
   du CA    du CA  2009  
en millions d'euros)            
           
Chiffre d'affaires  3 188,4    3 374,5    -5,5%  
           
           
Coûts industriels des produits vendus[4]  -2 139,6  67,1%  -2 276,7  
Partager sur Facebook
Article Précédent :
RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2010
Article Suivant :
+15,3% de croissance organique au 3e...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Cac 40   Consommation   Crise   Dollars   Etats unis   Euro   Euros   Hong kong   Petrole   Resultat financier   Premium   Riches   Chine   Octg   Afrique   Charbon   Vapeur   Petrochimie   Mecanique   Lamines   Tianda   Pipe   Euronext  
Sociétés citées dans cette news : Vallourec   CAC 40   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?