Résultats du 1er trimestre 2010 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Résultats du 1er trimestre 2010

Mercredi 12 Mai 2010 à 18:00

Communiqué de presse

Résultats du 1er trimestre 2010

- Chiffre d'affaires de 877 millions d'euros (- 33% par rapport au T1 09)

- Résultat brut d'exploitation de 148 millions d'euros soit 16,9% du chiffre d'affaires

- Hausse significative des prises de commandes

Boulogne-Billancourt, 12 mai 2010 - Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium, annonce aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre 2010. Les comptes consolidés ont été présentés ce jour par le Directoire au Conseil de Surveillance.

Synthèse des résultats du premier trimestre 2010

(Comparaison avec T4 2009 et T1 2009)

 
T1 
T4 
T1 10 / 
T1 
T1 10 / 
En millions d'euros  2010  2009  T4 09  2009  T1 09 
Production expédiée (mille tonnes)  344  330  +4%  488  -30% 
Chiffre d'affaires  877,4  1 090,0  -20%  1 313,1  -33% 
Résultat brut d'exploitation  148,4  228,8  -35%  339,3  -56% 
En % du CA  16,9%  21,0%    25,8%   
Résultat d'exploitation  98,7  159,9  -38%  288,2  -66% 
En % du CA  11,2%  14,7%    21,9%   
Résultat net total  66,9  101,6  -34%  202,9  -67% 
En % du CA  7,6%  9,3%    15,5%   
Résultat net part du Groupe  60,8  100,9  -40%  187,2  -68% 

Au premier trimestre 2010, les volumes se sont élevés à 344 mille tonnes, en hausse de 4% par rapport au quatrième trimestre 2009, confirmant le redressement progressif de l'activité depuis le point bas atteint au troisième trimestre 2009 (315 mille tonnes). Le chiffre d'affaires consolidé du trimestre a atteint 877 millions d'euros, contre 1 090 millions d'euros au quatrième trimestre 2009 et 1 313 millions d'euros au premier trimestre 2009, reflétant la baisse des volumes par rapport à l'année précédente ainsi que la baisse séquentielle des prix de vente moyens.

Le résultat brut d'exploitation s'est élevé à 148 millions d'euros au premier trimestre, soit une marge opérationnelle (RBE/chiffre d'affaires) de 16,9%. Le résultat net part du Groupe a atteint 61 millions d'euros au premier trimestre 2010, contre 101 millions d'euros au quatrième trimestre 2009 et 187 millions d'euros au premier trimestre 2009.

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

" Comme attendu, le chiffre d'affaires et le résultat brut d'exploitation sont en baisse au premier trimestre, reflétant le faible niveau des commandes enregistrées au cours des trimestres précédents, notamment dans l'Energie électrique, et le plein effet des baisses de prix consenties en 2009. En revanche, les prises de commandes se sont accrues significativement sur la plupart des marchés au cours du premier trimestre et nous estimons que le point bas est désormais derrière nous. Nous nous adaptons rapidement à la reprise de la demande.

Nos investissements en cours au Brésil, aux États-Unis, en France et au Moyen-Orient, et les acquisitions annoncées, la plus récente étant celle de Serimax dans le domaine des conduites sous-marines, renforcent notre offre au plan mondial. Ils améliorent également notre compétitivité et vont permettre au Groupe de bénéficier de la reprise économique. "

ENVIRONNEMENT DE MARCHE

Marchés de l'énergie

Le niveau des prix du pétrole, situé dans une fourchette de 75 à 85 dollars par baril au cours des six derniers mois, a engendré un regain d'activité sur les marchés du pétrole & gaz et de la pétrochimie. Le nombre d'appels d'offres des sociétés pétrolières nationales (Brésil, Afrique du Nord et Moyen-Orient) a augmenté, comme celui plus récemment des grandes compagnies internationales et les sociétés pétrolières indépendantes.

Aux Etats-Unis, le nombre d'appareils de forage en activité a continué de progresser, s'élevant à 1 465 fin mars 2010, en hausse de 23% par rapport à fin 2009. La forte demande de tubes OCTG, notamment premium, et la réduction des stocks des distributeurs a conduit à une amélioration du taux d'utilisation des capacités des usines locales. Le prix moyen du gaz naturel (5,14 $/Mmbtu) a progressé par rapport au quatrième trimestre 2009, mais a baissé en fin de trimestre.

L'activité Énergie électrique a essentiellement concerné des programmes de maintenance. En Europe et aux États-Unis, de nombreux nouveaux projets de centrales thermiques restent en suspens. En Chine et en Inde, le redémarrage de nouveaux projets de centrales électriques est en cours, mais dans un environnement très concurrentiel. Les chantiers de construction de centrales nucléaires à travers le monde génèrent quant à eux une demande particulièrement soutenue en tubes premium.

Marchés hors énergie

Le déstockage est terminé et les commandes des distributeurs ont fortement rebondi, notamment pour les applications mécaniques. La plupart des segments de marché bénéficient d'une reprise de la demande finale, tirée par l'amélioration des fondamentaux économiques.

ACTIVITE

Comme attendu, les volumes ont légèrement progressé par rapport au trimestre précédent. Ils se sont élevés à 344 mille tonnes au premier trimestre 2010, en hausse de 4% par rapport au quatrième trimestre 2009 et en baisse de 30% par rapport au premier trimestre 2009.

Le chiffre d'affaires consolidé du trimestre s'établit à 877 millions d'euros, contre 1 090 millions d'euros au quatrième trimestre 2009 (-20%) et 1 313 millions d'euros au premier trimestre 2009 (-33%). La baisse des ventes dans l'Énergie électrique, l'effet décalé des ajustements de prix réalisés en 2009 et les volumes de ventes supérieurs dans les marchés hors énergie, expliquent la baisse significative du prix de vente moyen par rapport au quatrième trimestre 2009. Par rapport au premier trimestre 2009, la baisse du chiffre d'affaires se décompose en un effet volume négatif (-29,5%), un effet prix/mix combiné également négatif (-10,4%) et des effets périmètre et devises légèrement positifs (respectivement +3,8% et +1,9%).

Chiffre d'affaires par marché

(Comparaison avec T4 2009 et T1 2009)

 
T1 
T4 
T1 10 / 
T1 
T1 10 / 
En millions d'euros   2010  2009  T4 09  2009  T1 09 
Pétrole et Gaz  447  573  -22%  653  -32% 
Énergie électrique   191  276  -31%  299  -36% 
Pétrochimie  70  67  +4%  140  -50% 
Total Énergie   708  916  -23%  1 092  -35% 
% du CA total  81%  84%    83%   
           
Mécanique   76  62  +23%  129  -41% 
Automobile   65  66  -1%  44  +48% 
Autres   28  46  -39%  48  -42% 
Total hors Énergie  169  174  -3%  221  -24% 
% du CA total  19%  16%    17%   
           
Total   877  1 090  -20%  1 313  -33% 

Dans le domaine du Pétrole et du Gaz, le chiffre d'affaires du premier trimestre a atteint un point bas à 447 millions d'euros, après avoir atteint un niveau élevé au quatrième trimestre 2009 (573 millions d'euros). Aux États-Unis, les ventes de tubes ont poursuivi leur progression par rapport au trimestre précédent, en raison de l'augmentation de l'activité de forage pour les gaz de schiste. Dans le reste du monde, la baisse du chiffre d'affaires reflète le faible nombre d'appels d'offres et les ajustements de prix réalisés au second semestre 2009, ainsi que la livraison anticipée de plusieurs commandes au quatrième trimestre 2009.

Dans le domaine de l'Énergie électrique, le chiffre d'affaires a baissé à 191 millions d'euros au premier trimestre 2010, contre 276 millions d'euros au quatrième trimestre 2009 et 299 millions d'euros au premier trimestre 2009. C'est la conséquence de la forte baisse des commandes enregistrées en 2009, qui se traduit aujourd'hui par une baisse du chiffre d'affaires, liée à des délais de livraisons long inhérents à cette activité.

Dans la Pétrochimie, le chiffre d'affaires a été pratiquement stable d'un trimestre à l'autre, à

70 millions d'euros, un niveau qui reste très inférieur à celui de l'année précédente. Les ventes reflètent le léger redressement des enregistrements de commandes constaté fin 2009. Le rythme d'enregistrement de nouvelles commandes a progressé tout au long du premier trimestre 2010.

Le chiffre d'affaires des marchés Energie s'est élevé à 708 millions d'euros, soit 81% du chiffre d'affaires total.

Le chiffre d'affaires hors énergie (Mécanique, Automobile et Autres activités) a atteint

169 millions d'euros, en ligne avec celui du quatrième trimestre 2009 (174 millions d'euros). Le rythme d'enregistrement des nouvelles commandes s'est fortement accéléré au cours du premier trimestre avec la fin du déstockage. Au Brésil, les projets de construction et d'infrastructures ont été stimulés par le faible niveau des taux d'intérêt et la demande automobile reste soutenue.

RESULTATS

Vallourec présentera dorénavant son compte de résultat par destination, conformément aux pratiques des autres sociétés de son secteur. Les comptes trimestriels de 2009 présentés selon cette nouvelle méthode sont disponibles en annexe.

(Comparaison avec T4 2009 et T1 2009)

 
T1 
T4 
T1 10 / 
T1 
T1 10 / 
En million d'euros  2010  2009  T4 09  2009  T1 09 
Chiffre d'affaires   877,4  1 090,0  -20%  1 313,1  -33% 
           
Coûts industriels des produits vendus1  -613,6  -723,8  -15%  -852,4  -28% 
Coûts administratifs, commerciaux et de recherche 1   -108,4  -128,4  -16%  -120,1  -10% 
Autres  -7,0  -9,0    -1,3   
           
Résultat brut d'exploitation  148,4  228,8  -35%  339,3  -56% 
En % du CA  16,9%  21,0%    25,8%   

1 Avant amortissements

Au premier trimestre 2010, les coûts industriels des produits vendus (614 millions d'euros) ont baissé de 28% par rapport au premier trimestre 2009 et de 15% par rapport au quatrième trimestre 2009, reflétant les mesures de réduction de coûts très importantes mises en oeuvre au cours de l'année 2009. Les coûts administratifs, commerciaux et de recherche se sont élevés à 108 millions d'euros, en baisse de 10% par rapport au premier trimestre 2009 et de 16% par rapport au quatrième trimestre 2009. Ils représentent 12,4% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2010. Les réductions de coûts n'ont cependant pas permis de compenser totalement la baisse du chiffre d'affaires au cours du trimestre. Par conséquent, le Résultat brut d'exploitation du premier trimestre 2010 s'est établi à 148 millions d'euros, soit 16,9% du chiffre d'affaires.

Les amortissements d'actifs industriels immobilisés ont représenté 41 millions d'euros, en ligne avec le quatrième trimestre 2009 et en progression de 15% par rapport au premier trimestre 2009, en raison de l'intégration de PTCT en Indonésie et de VAM Drilling Middle East (ex DPAL) à Dubaï.

Le taux d'impôt effectif s'établit à 30,9%.

Au premier trimestre 2010, le résultat net total s'est élevé à 67 millions d'euros. Le résultat net part du Groupe a atteint 61 millions, contre 187 millions d'euros au premier trimestre 2009.

Tableau de financement

En millions d'euros 
T1 2010 
T4 2009 
T1 2009 
Capacité d'autofinancement  84.3  146.4  296.7 
Variation du BFR brut [+baisse, - hausse]   -1.5  +274.2  +23.4 
Trésorerie générée par l'activité  82.8  420.6  320.1 
Investissements industriels bruts  -136.7  -251.4  -126.8 
Investissements financiers   -16.2  -59.2  -8.5 
Dividendes versés   -3.6  -10.9  -22.6 
Cessions d'actifs et autres éléments   +21.6  +18.4  -9.5 
Variation de la trésorerie nette   -52.1  +117.5  +152.7 

Au cours du trimestre, l'activité du Groupe a généré un flux de trésorerie de 83 millions d'euros. Le besoin en fonds de roulement est resté stable en dépit de l'accroissement des stocks induit par la hausse du carnet de commandes. L'optimisation du besoin en fonds de roulement demeure une priorité de la gestion opérationnelle.

Les investissements industriels se sont portés à 137 millions d'euros au cours du trimestre. Les investissements relatifs au projet majeur d'expansion au Brésil (VSB) ont atteint 87 millions d'euros consacrés essentiellement à l'installation des équipements reçus au quatrième trimestre 2009, notamment le four à sole tournante et le laminoir. Le niveau des investissements industriels sera en hausse au cours des prochains trimestres.

Les investissements financiers intègrent l'acquisition en février 2010 de Protools, le plus important producteur d'accessoires de tiges de forage au Moyen-Orient, ce qui renforce encore la position de VAM Drilling dans la région.

Les " autres éléments " comprennent la participation du partenaire de Vallourec dans la construction d'une nouvelle usine de filetage en Arabie Saoudite, qui sera mise en service au deuxième semestre 2011.

Au 31 mars 2010, le montant de la trésorerie nette a diminué de 52 millions d'euros à

355 millions d'euros. Sur un total de 646 millions d'euros de crédits bancaires et autres emprunts non courants, 53% ont une maturité supérieure à trois ans. Vallourec conserve des lignes de crédit confirmées non tirées pour un montant de 1,2 milliard d'euros, dont les échéances s'étalent sur 2012 et 2013.

En millions d'euros 
31/03/2010 
31/12/2009 
Capitaux propres part du Groupe  4 038,5  3 860,5 
Fonds propres (y compris intérêts minoritaires)  4 300,8  4 102,0 
Endettement net  -354,6  -406,7 
Ratio d'endettement  -8,2%  -9,9% 

PERSPECTIVES

Vallourec estime que le point bas en termes de chiffre d'affaires et de résultat brut d'exploitation a été atteint au cours du 1er trimestre 2010. Les volumes de ventes vont augmenter fortement au deuxième trimestre en raison notamment de l'accroissement de l'activité pétrole & gaz en Amérique du Nord et des marchés hors énergie. Ce rebond de l'activité entraînera une hausse séquentielle du chiffre d'affaires et du résultat brut d'exploitation. Vallourec attend un chiffre d'affaires et une marge opérationnelle (RBE/chiffre d'affaires) au premier semestre 2010 légèrement inférieurs à ceux réalisés au second semestre 2009.

Sur le reste de l'année, le chiffre d'affaires devrait rester soutenu. La faiblesse du marché de l'Énergie électrique continuera à affecter les marges, tandis que dans un contexte d'inflation des matières premières, les prix de vente augmenteront progressivement. Le Groupe continue de donner la priorité à la réduction de ses coûts, à la mise en oeuvre de son important programme d'investissements stratégiques, et au déploiement de sa stratégie de solutions tubulaires premium, illustrée notamment par l'acquisition de Serimax.

ASSEMBLEE GENERALE DES ACTIONNAIRES

L'assemblée annuelle des actionnaires se tiendra à Paris, le 31 mai 2010 à 16 heures. L'avis de convocation, l'ordre du jour et le document de référence 2009 peuvent être téléchargés à partir du site www.vallourec.fr.

La date de détention pour bénéficier du dividende ("record date") est fixée au 4 juin 2010. Le dividende sera mis en paiement le 30 juin 2010, en numéraire ou en actions selon le choix de l'actionnaire.

ANNEXES

Pièces jointes à ce communiqué :

- Données sur la production expédiée

- Comptes de résultats consolidés résumés

- Bilans consolidés résumés

- Comptes trimestriels de 2009 selon la nouvelle présentation

A propos de Vallourec

Vallourec est leader mondial des solutions tubulaires premium destinées principalement aux marchés de l'énergie ainsi qu'à d'autres applications industrielles.

Avec 18 000 collaborateurs, des unités de production intégrées, une R&D de pointe et une présence dans plus de 20 pays, Vallourec propose à ses clients des solutions globales innovantes adaptées aux enjeux énergétiques du XXIe siècle.

Coté sur NYSE Euronext à Paris (code ISIN : FR0000120354), éligible au Service de Règlement Différé (SRD), Vallourec fait partie des indices MSCI World Index, Euronext 100 et CAC 40.

Agenda 2010

- 31 mai: Assemblée Générale des Actionnaires

- 28 juillet : publication des résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2010

- 24 septembre : Investor Day

- 9 novembre: publication des résultats du troisième trimestre

Pour toute information, contacter :

Relations Investisseurs

Etienne Bertrand

Vallourec

Tel : +33 (0)1 49 09 35 58

E-mail : etienne.bertrand@vallourec.fr

Relations Presse

Fabrice Baron

DDB Financial

Tel : +33 (0)1 53 32 61 27

E-mail : fabrice.baron@ddbfinancial.fr

Stéphanie Tessier

Vallourec

Tel: +33 (0)1 49 09 35 08

E-mail: stéphanie.tessier@vallourec.fr

www.vallourec.fr

ANNEXES

Production expédiée

La production expédiée correspond aux volumes produits dans les laminoirs de Vallourec, exprimés en tonnes de tubes laminés à chaud, et livrés aux clients.

Mille tonnes 
2010 
2009 
∆ 10 / 09 
T1  344,0  488,3  - 29,6% 
T2    370,5   
T3    314,6   
T4    329,6   
Total    1 503,0   

Comptes de résultats consolidés résumés

 
 
 
 
 
 
VALLOUREC  T1 2010  T4 2009  T1 2009  Change  Change 
(en millions d'euros)        T1 10 /  T1 10 / 
        T4 09  T1 09 
           
Chiffre d'affaires  877,4  1 090,0  1 313,1  -20%  -33% 
           
           
Coûts industriels des produits vendus1   -613,6  -723,8  -852,4  -15%  -28% 
Coûts administratifs, commerciaux et de recherche1  -108,4  -128,4  -120,1  -16%  -10% 
Autres  -7,0  -9,0  -1,3     
           
RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION  148,4  228,8  339,3  -35%  -56% 
RBE / Chiffre d'affaires en %  16,9%  21,0%  25,8%     
           
Amortissements industriels  -40,5  -41,2  -35,3  -2%  +15% 
Autres (Autres amortissements, Dépréciation d'actifs, Restructuration)   -9,2  -27,7  -15,8  -67%  -42% 
RESULTAT D'EXPLOITATION  98,7  159,9  288,2  -38%  -66% 
RESULTAT FINANCIER  -5,8  -10,0  6,7     
RESULTAT AVANT IMPOT  92,9  149,9  294,9  -38%  -69% 
Impôts sur les bénéfices  -28,7  -44,4  -95,7  -35%  -70% 
Sociétés mises en équivalence  2,7  -3,9  3,7     
RESULTAT NET TOTAL  66,9  101,6  202,9  -34%  -67% 
RESULTAT NET PART DU GROUPE 60,8 100,9 187,2 -40% -68% 

1 Avant amortissements

Bilans consolidés résumés

(en millions d'euros)

VALLOUREC 
 
 
 
 
 
  31/03/10  31/12/09    31/03/10  31/12/09 
Immobilisations incorporelles  257,1  250,3  Capitaux propres (1)  4 038,5  3 860,5 
Écarts d'acquisition  432,5  397,8  Minoritaires   262,3  241,5 
Immobilisations corporelles  2 527,4  2 367,0  Total des capitaux propres   4 300,8  4 102,0 
Titres mis en équivalence  60,7  56,7       
Autres actifs non courants  207,0  188,2       
Impôts différés actifs  38,7  36,4  Emprunts et dettes financières   645,6  634,9 
Total actifs non courants  3 523,4  3 296,4  Engagements envers le personnel  135,3  132,8 
      Impôts différés passifs  130,5  125,7 
      Autres provisions et passifs   6,9  7,0 
 
Partager sur Facebook
Article Précédent :
TOUAX profite de la reprise avec un...
Article Suivant :
GDF SUEZ et Société Générale vont...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés :    Cac 40   Dollars   Dubai   Etats unis   Euros   Fonds propres   Inflation   Petrole   Resultat financier   Premium   Petrochimie   Mecanique   Drilling   Euronext  
Sociétés citées dans cette news : Vallourec   CAC 40   FINANCIAL   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?