Le recyclage de l'or peut rapporter gros ! | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Finance Verte

Le recyclage de l'or peut rapporter gros !

Mercredi 10 Mar 2010 à 09:44


L’équipe du WWF Guyane en a fait l’un de ses chevaux de bataille : l’orpaillage illégal représente un désastre pour les forêts qu’il morcelle, pour les populations locales qu’il empoisonne et pour la biodiversité qu’il fait disparaître. Sans oublier pour les 3 000 à 15 000 orpailleurs illégaux eux-mêmes qui risquent leur vie pour un salaire de misère.

Une évaluation précise selon les cours officiels

Pour enrayer ce phénomène et proposer un or « responsable », un nouveau site internet fait son apparition : GoldbyGold. Edité par la société S&P Trading, spécialisée dans le commerce et l’affinage des métaux précieux, GoldbyGold propose aux internautes possesseurs de produits à base d’or de leur racheter au prix du marché pour ensuite les recycler. Le principe est simplissime. Après une estimation de la valeur du produit, qui permettra à l’internaute d’assurer son bien pendant l’envoi, il reçoit gratuitement l’enveloppe sécurisée Goldissimo dans laquelle il renverra ses produits en or. Après réception, les experts de S&P Trading procèdent à l’évaluation et font une offre au particulier. Disposant d’un délai de sept jours pour accepter ou décliner la proposition, le vendeur reçoit son paiement 24 heures après avoir accepté l’offre.

Recycler son or, c’est protéger la planète et les populations

L’absence d’intermédiaires et le rachat de l’or selon les derniers cours officiels du marché assurent le particulier vendeur de jouir du meilleur tarif. GoldbyGold rachète tout produit à base d’or ou de platine, même les débris de couronnes dentaires ou les bijoux cassés. Après l’affinage, l’or est donc recyclé et revendu à l’industrie bijoutière française. S&P Trading l’assure : ils n’affinent que de l’or issu du recyclage ou de communautés minières artisanales responsables. Un tel procédé permet de réduire les émissions de l’industrie minière aurifère, d’enrayer le phénomène de l’orpaillage illégal et de contribuer à la démocratisation de la traçabilité des bijoux en or. Dans son dossier de presse,GoldbyGold rappelle que l’industrie minière aurifère est parmi l’une des plus polluantes de la planète et que l’extraction de 20g d’or requiert 50 000 litres d’eau, 150 litres d’essence, émet 415g de CO2, 18kg d’oxyde de souffre et 20 tonnes de déchets miniers. Vendre ses bijoux à GoldbyGold, c’est donc faire acte d’humanité et permet d’éviter l’extraction d’un gramme supplémentaire.

Albane Wurtz

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La justice européenne confirme le...
Article Suivant :
Victime de la crise, RTE annonce des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Finance Verte' »




Mots-clés : Essence   Orpaillage   Illa  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?