Swedish Automobile vend 100% de Saab aux partenaires chinois pour 100 M EUR | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

Swedish Automobile vend 100% de Saab aux partenaires chinois pour 100 M EUR

Vendredi 28 Oct 2011 à 11:02

Les chinois Pang Da et Youngman vont racheter la totalité de Saab Automobile pour 100 millions d'euros aux termes d'un accord conclu avec le propriétaire du constructeur suédois, Swedish Automobile, a annoncé vendredi ce dernier.

"Swedish Automobile N.V. (Swan) annonce avoir signé un protocole d'accord avec Pang Da et Youngman pour la vente et l'achat de 100% des parts de Saab Automobile AB (Saab Automobile) et Saab Grande Bretagne Ltd. (Saab GB) contre paiement de 100 millions d'euros", a déclaré Swedish Automobile dans un communiqué.

Le protocole d'accord doit encore être approuvé par différentes autorités compétentes et il est valable jusqu'au 15 novembre à condition que la procédure de réorganisation de Saab qui doit le sauver de la faillite "soit maintenue", selon le communiqué.

A la suite de cette annonce, "l'administrateur Guy Lofalk a retiré aujourd'hui (vendredi) sa demande d'abandon de la réorganisation" de Saab, a annoncé le tribunal de Vänersborg.

Il devait décider ce vendredi de la poursuite de cette procédure de réorganisation.

M. Lofalk en avait demandé l'abandon le 21 octobre, ayant estimé qu'elle allait échouer.

Il pensait à l'époque que le distributeur automobile Pang Da et le constructeur Zhejiang Youngman Lotus Automobile allaient probablement se retirer d'un premier partenariat aux termes duquel ils devaient investir 245 millions d'euros dans Saab contre environ la moitié du capital.

"Je suis très heureux. Maintenant, l'avenir de l'entreprise est sécurisé", a déclaré vendredi le PDG de Swan, Victor Muller, à l'agence suédoise TT.

Il considère l'avenir de Saab comme "très prometteur".

Dans son communiqué, Swan a précisé que le paiement se ferait par tranches et a ajouté avoir été convaincu dans la signature de cet accord par "l'engagement de Pang Da et Yougman à assurer un financement à long terme de Saab Automobile".

Saab est le second fleuron de l'industrie automobile suédoise à passer entre les mains de groupes chinois après que Volvo a été racheté par Geely en août 2010 pour 1,5 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros à l'époque).

M. Muller estime le prix de vente de Saab comme "correct si vous considérez la situation actuelle de l'entreprise et le fait qu'elle n'a pas produit de voiture depuis six mois", selon TT.

L'annonce de l'accord entre le propriétaire néerlandais de Saab et ses partenaires chinois intervient quelques jours après que Swan a dénoncé comme "inacceptable" une offre faite le 19 octobre et réitérée trois jours plus tard par Youngman et Pang Da pour le rachat de la totalité de Saab.

La somme proposée n'avait pas été divulguée, mais selon le quotidien suédois Svenska Dagbladet elle était de 200 millions de couronnes (21,9 millions d'euros).

A court de trésorerie, Saab, qui emploie 3.700 personnes mais ne vend plus de voitures, ne paie plus ses fournisseurs qui ont cessé leurs livraisons et provoqué l'interruption de la production depuis juin.

Saab avait été sauvé de justesse début 2010 lorsqu'il avait été racheté 400 millions de dollars par Spyker (rebaptisé depuis Swedish Automobile) au géant américain General Motors qui souhaitait s'en débarrasser.

Le titre Swedish Automobile, coté à la Bourse d'Amsterdam, était en hausse de 32,05% à 1,03 euro vers 10h25 (08h25 GMT).

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Renault, plus forte hausse du CAC 40...
Article Suivant :
Samsung dépasse Apple comme premier...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Dollars   Euro   Euros   Youngman   Swan   Lofalk  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?