Le mois de novembre ne sera pas favorable à l'obligataire (Natixis) | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Le mois de novembre ne sera pas favorable à l'obligataire (Natixis)

Lundi 24 Oct 2011 à 10:15

(AOF / Funds) - "Le mois de novembre ne sera pas favorable à l'obligataire. L'indice Global verra sa duration chuter de près de 3,5pb, soit la plus forte baisse cette année et le niveau de duration le plus faible depuis décembre 2009. Cette baisse s'explique notamment par la diminution du poids du bucket 15 ans et plus dans l'indice Global qui a donc amené la sortie de BTP 7,25% 11/2026 de tous les indices. Cette sortie est d'ailleurs le seul changement dans la composition de l'indice Global pour le mois prochain", note Cyril Regnat de Natixis.

"Cette baisse n'est pas habituelle pour un mois de novembre au regard de son extension moyenne de 6,9pb sur les dernières années. Du côté des buckets de maturité, la légère augmentation de duration observée sur le 15 ans et plus ne compensera vraisemblablement pas son poids un peu plus faible. L'indice 10-15 ans enregistrera quant à lui la baisse de duration la plus forte avec une correction de -2pb."

"Les extensions de novembre n'offriront aucun soutien particulier à l'obligataire. Du côté des tombées attendues sur la fin d'année, seuls quelques Trésors seront concernés. Les dernières tombées volumineuses de la France et de l'Espagne seront effectuées d'ici à la fin du mois. L'Italie et l'Allemagne bénéficieront de respectivement 21,4 milliards et 18,4 milliards de remboursements mais aux mois de novembre et décembre. Les tombées les plus intéressantes seront toutefois celles sur la dette grecque avec une taille attendue de 8,3 milliards en décembre."

"Il est peu vraisemblable que la totalité du volume soit rendu au marché. Ceci dépendra à la fois du niveau de participation du secteur privé dans le nouveau PSI et du niveau de haircut qui sera appliqué. La Troîka a d'ailleurs indiqué qu'une décote de 50% sur la dette permettrait de ramener le ratio d'endettement du pays à 120% du PIB (à 110% avec un haircut de 60%)."

"En termes de volume d'émissions nettes sur la fin d'année, le pays le mieux placé est la France et a quasiment terminé son programme de financement 2011. L'AFT continuera toutefois ces buybacks sur la fin d'année ce qui lui permettra de réduire un peu plus ses besoins de financement en 2012 et 2013. Il est donc probable que le Trésor révise à la baisse en fin d'année la taille de son programme d'émission d'OAT et BTAN pour 2012, estimé à 184 milliards dans le cadre du PLF 2012."

"L'Allemagne sera le plus gros émetteur sur la fin d'année en termes nets avec un volume attendu de 13,6 milliards. Le pays est, avec l'Espagne et l'Autriche, celui ayant réalisé la plus faible part de son programme de financement 2011 avec un niveau de 83% (la moyenne européenne étant de 88%)."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Les covered bonds ont un bel avenir...
Article Suivant :
SG voit une pression au rachat de...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Duration   Ca  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?