Wall Street finit en nette hausse en pariant sur une solution en Europe | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Wall Street finit en nette hausse en pariant sur une solution en Europe

Vendredi 21 Oct 2011 à 23:10

La Bourse de New York a fini vendredi en nette hausse, pariant sur une sortie de crise proche en Europe où les dirigeants de la zone euro ont entamé un marathon qui devrait aboutir au plus tard mercredi: le Dow Jones a pris 2,31% et le Nasdaq 1,49%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 267,01 points à 11.808,79 points, son plus haut niveau depuis près de trois mois, et le Nasdaq, à dominante technologique, 38,84 points à 2.637,46 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est apprécié de 1,88% (22,86 points) à 1.238,25 points.

Le Dow Jones, indice vedette de Wall Street qui regroupe 30 fleurons de l'économie américaine, a fini à un niveau plus vu depuis le 4 août, alors que les marchés étaient secoués par la crise provoquée par le refus du Congrès américain d'augmenter le plafond de la dette.

Cette tourmente, qui avait abouti le lendemain à l'abaissement sans précédent de la note de crédit des Etats-Unis par l'agence Standard & Poor's, avait coûté au Dow Jones un plongeon de près de 1.500 points en moins de trois semaines.

"Il y a beaucoup de positionnement" à l'origine de la hausse de vendredi, a expliqué Evariste Lefeuvre, chef économiste pour les Amériques de la banque Natixis.

"On a vraiment le sentiment que les investisseurs ne veulent pas rater la bonne surprise" qui pourrait émerger de ce week-end marathon dans la zone euro, a-t-il remarqué, notant par ailleurs que l'actualité (macro)-économique était très calme aux Etats-Unis vendredi.

"Bien que le plan définitif reste à voir, les marchés ont accordé le bénéfice du doute aux Européens sur le fait qu'ils sont en train de progresser vers la mise sur pied" d'une solution définitive à la crise en zone euro, ont estimé les économistes de Briefing.com.

Paris et Berlin ont indiqué jeudi soir que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel s'entretiendraient samedi à Bruxelles pour préparer une "réponse globale et ambitieuse" à la crise de la zone euro.

Les éléments préparés par le couple franco-allemand seront adoptés lors d'un second sommet de l'UE, après celui de dimanche à Bruxelles, au plus tard mercredi, a assuré l'Elysée.

"Nous finaliserons les décisions de la zone euro mercredi soir", a affirmé le président de l'UE, Herman Van Rompuy.

Les ministres des Finances des 17 pays de l'Union monétaire se sont réunis vendredi à Bruxelles pour préparer le sommet de dimanche.

La France et l'Allemagne restent toutefois pour l'instant engagées dans un bras de fer sur le meilleur moyen d'accroître la force de frappe du Fonds de secours des pays en difficulté (FESF).

Pour Frederic Dickson, de DA Davidson, "la saga de la dette européenne continue de faire de l'ombre au flot continu de résultats trimestriels meilleurs que prévu" des groupes américains.

Le géant américain de la restauration rapide McDonald's (+3,72% à 92,32 dollars) a publié vendredi un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 9%, supérieur aux prévisions.

Le conglomérat General Electric, qui a vu son bénéfice net progresser de 18% au troisième trimestre à 2,4 milliards de dollars, conformément aux attentes du marché, a reculé de 1,92% à 16,31 dollars.

Seule autre valeur du Dow Jones ayant terminé en baisse vendredi, Bank of America, a lâché 0,15% à 6,46 dollars.

Comme attendu également, le bénéfice de l'opérateur téléphonique Verizon a atteint 1,38 milliard de dollars au troisième trimestre, soit un montant plus que doublé sur un an. Son titre a grignoté 0,86% à 37,42 dollars.

Avec un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 44%, mais inférieur aux attentes, et des prévisions revues à la hausse, le fabricant américain d'automatismes et d'équipements aéronautiques Honeywell a décollé de 5,82% à 51,82 dollars.

IBM a terminé la semaine en forte hausse, comme il l'avait commencé. Son titre a pris 2,47% à 181,63 dollars. Le géant américain de l'informatique a publié lundi un bénéfice net en hausse de 7% pour le troisième trimestre, meilleur qu'attendu.

Le marché obligataire a évolué à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 2,203% contre 2,180% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,252% contre 3,201%.

  1. Nasdaq
  2. Nyse

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Analyse AOF pré-ouverture Wall...
Article Suivant :
Analyse mi-séance AOF Wall Street -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Dirigeants   Dollars   Dow jones   Etats unis   Euro   Nasdaq   New york   Nicolas sarkozy   Sarkozy   Wall street   Zone euro  
Sociétés citées dans cette news : General Electric   IBM   Natixis   General Electric   IBM  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?