Barroso estime que c'est "un moment crucial pour l'avenir de l'Europe" | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Barroso estime que c'est "un moment crucial pour l'avenir de l'Europe"

Mercredi 19 Oct 2011 à 13:16

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a demandé mercredi que l'Europe apporte dimanche lors de son sommet une "réponse vigoureuse" à la crise de la dette pour stopper la contagion, estimant qu'elle était à un "moment crucial" pour son avenir.

"Nous en attendons une réponse vigoureuse pour donner des garanties à tous les pays", a-t-il déclaré devant la presse, alors que l'Allemagne tempère au contraire les attentes vis-à-vis de cette réunion. "Nous sommes à un moment crucial, décisif pour l'avenir de l'euro et l'avenir de l'Europe", a-t-il ajouté.

"Je n'ai pas voulu dramatiser mais mettre tout le monde devant ses responsabilités. Les décisions prises ou pas prises auront un impact", a-t-il souligné, à quelques jours d'un sommet des dirigeants européens qui a pour but de porter un coup d'arrêt à la crise de la dette qui dure depuis plus de deux ans.

Même s'il ne peut "pas anticiper le résultat du sommet", M. Barroso a précisé qu'il travaillait "pour que ce soit un succès" et a prévenu qu'il faudrait ensuite du temps pour mettre en oeuvre les décisions prises.

Réagissant également, le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn a indiqué que Bruxelles travaillait à une solution complète et ne pouvait se satisfaire "d'une réponse parcellaire à la crise de la dette".

A plusieurs reprises cette semaine, Berlin a douché l'espoir d'une résolution définitive de la crise de l'euro lors du sommet européen de dimanche.

Mardi soir, la chancelière Angela Merkel avait estimé que le sommet était un "pas important mais que d'autres pas suivront après".

La tension monte avant ce sommet européen car la crise de la dette s'étend et la pression des agences de notation se renforce.

L'Espagne vient de subir une nouvelle dégradation de la note de sa dette souveraine, pour la troisième fois en moins de deux semaines, tandis que la Grèce est paralysée ce mercredi par une grève générale, organisée pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Seafrance: Bruxelles accorde un...
Article Suivant :
Berlin veut porter la capacité du...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Dirigeants   Euro   Barroso  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?