HSBC GIF Indian Equity vise les nouvelles attitudes sur les dépenses | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

HSBC GIF Indian Equity vise les nouvelles attitudes sur les dépenses

Lundi 26 Sep 2011 à 16:40

(AOF / Funds) - "La politique de resserrement monétaire très agressive de la banque centrale indienne est à l'origine d'un ralentissement de la croissance du PIB. D'avril à juin, l'économie indienne a enregistré une croissance de 7,7% ; un résultat supérieur aux attentes, même s'il reste conforme au ralentissement que nous anticipons. Pour mémoire, la croissance du PIB au premier trimestre 2011 s'établissait à 7,8%. Nous estimons la croissance de l'économie indienne à 7,5% pour l'exercice en cours (clos en mars 2012)", note Sanjiv Duggal, gérant principal du fonds HSBC GIF Indian Equity.

"L'économie indienne fait preuve d'une certaine solidité par rapport aux autres pays. Les actions indiennes se sont bien comportées pendant la crise financière de 2008-2009 par rapport à d'autres marchés asiatiques et émergents et nous pensons qu'elles en feront de même dans les conditions de marché actuelles. En 2008-2009, de nombreux marchés ont enregistré un recul de leurs bénéfices, alors que les bénéfices indiens sont restés stables pendant cette période difficile."

"La Reserve Bank of India surveille de près le taux d'inflation qui est resté bloqué à environ 9% en juillet. En parallèle, elle suit les événements dans le reste du monde, notamment aux Etats-Unis et en Europe. Elle a annoncé qu'elle se tenait prête à réagir en cas d'évolution de la situation internationale si elle le jugeait nécessaire. Nous arrivons à la fin d'un cycle de resserrement et nous pensons que l'inflation pourra encore grimper de 25 pb supplémentaires avant d'atteindre son pic. Ce pic pourrait intervenir au dernier trimestre de l'année civile, entre octobre et décembre, et devrait mettre un terme à la politique de resserrement monétaire."

"Autre facteur à prendre en compte : l'Inde a resserré sa politique monétaire de façon plus agressive qu'aucune autre banque centrale. Par conséquent, si l'économie mondiale devait tomber dans une récession à double creux (ce qui n'est pas notre scénario principal), la banque centrale disposerait d'un peu plus de flexibilité dans la mesure où elle a déjà appliqué une politique de resserrement très rigoureuse."

"Nous pensons que le moment est très opportun pour investir dans les actions indiennes. Les marchés enregistrent des performances assez médiocres depuis quelques semaines et nous sommes convaincus que ce marché peut fournir des opportunités intéressantes. Les fondamentaux solides de l'économie indienne ainsi que sa démographie offriront une multitude d'opportunités. Les investisseurs privilégiant le moyen-long terme peuvent envisager d'acheter dans les creux."

"L'un des thèmes émergents en Inde est la démographie et le changement d'attitude vis-à-vis des dépenses. Les infrastructures constituent le deuxième thème. L'Inde a 10 à 15 ans de retard sur la Chine en termes d'infrastructures. On devrait donc assister à un accroissement des dépenses et des investissements dans ce domaine. Il convient d'ajouter à cela une croissance économique durable. D'ici 2020, nous tablons sur une croissance du PIB réel indien d'au moins 7%. Ces différents facteurs devraient offrir de nombreuses opportunités d'un point de vue boursier."

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Twist : les 10-30 ans s'aplatissent,...
Article Suivant :
Dexia AM : équipements médicaux et...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Crise   Etats unis   Inflation   Hsbc   Indian   Tra  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?