"Devant vous, Standard & Poor's": Wall Street pleure mais le tourisme sourit | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

"Devant vous, Standard & Poor's": Wall Street pleure mais le tourisme sourit

Mardi 09 Aoû 2011 à 08:20

"Et le bâtiment juste devant vous est... Standard and Poor's!", lance dans un geste théâtral James, guide touristique, en désignant les bureaux de l'agence de notation financière qui a dégradé vendredi la note des Etats-Unis, provoquant une nouvelle crise boursière.

La vingtaine de touristes qui entourent James Mosiej écoutent attentivement ses explications sur le rôle des agences de notation dans le fonctionnement des marchés mondiaux, l'un des aspects de cette visite de Wall Street lundi consacrée à la crise financière.

"C'est un jour spécial à Wall Street, comme vous pouvez le voir", affirme-t-il, en montrant les équipes de télévision installées devant le New York Stock Exchange, la bourse de Big Apple, au sud de Manhattan.

Les rues alentour du "coeur du capitalisme" sont une fourmilière en ce jour noir pour les marchés, après la décision de S&P d'abaisser la note de la dette souveraine de la première économie mondiale, de "AAA" (le maximum) à "AA+".

De fait, la menace d'une nouvelle récession mondiale donne une saveur particulière à la visite "The Wall Street Experience", créée par Andrew Luan, ex-trader et ancien vice-président de la Deutsche Bank.

"C'est un bon jour pour être ici. Les marchés sont en train de perdre 300 points", affirme Jeff Brandt, un vendeur de 38 ans, en visite à New York avec son épouse. Lundi, l'indice Dow Jones a finalement perdu plus de 634 points.

"Ca m'intéresse de savoir comment fonctionnent les marchés financiers, pourquoi ils se sont effondrés en 2008", ajoute-t-il.

Pendant deux heures, les touristes vont découvrir avec James -- qui a travaillé dans les branches d'investissement de plusieurs banques, parmi lesquelles Goldman Sachs -- les lieux les plus importants du quartier financier autour de Wall Street.

L'histoire de la création de la bourse de New York et ses personnages les plus importants, comme le financier américain John Piermont Morgan, fondateur de la banque du même nom, sont également au programme de la visite.

Un autre aspect est dédié à la découverte de bâtiments emblématiques, comme les sièges sociaux de la compagnie d'assurance AIG -- dont l'effondrement a forcé le gouvernement américain à lancer un vaste plan de sauvetage --, le groupe d'investissement Goldman Sachs et feu Lehman Brothers, dont la faillite en septembre 2008 précipita la planète financière dans la tourmente.

"L'histoire se répète encore et encore", affirme James pendant son amusant exposé sur la hausse de la bourse, la création des bulles spéculatives et leur explosion.

Parmi les anecdotes, il raconte la théorie qui lie la construction des gratte-ciels avec les crises financières, comme ce fut le cas au début des années 1930, pendant la décennie 1970 aux Etats-Unis ou pendant les années 1990 en Asie.

Une fois la visite achevée, Jeff Brandt pense avoir sa petite idée sur la question: "Il faut acheter quand le monde court au désastre et vendre quand tout va bien". Facile...

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Obama assure que les problèmes...
Article Suivant :
Crise de la dette: Paris "ne déviera...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Apple   Crise   Crise financiere   Dow jones   Etats unis   Lehman brothers   New york   Wall street   Bourse   Brandt   Goldman   Sachs  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?