Morning meeting AOF France / Europe - Le repli risque de se prolonger | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Morning meeting AOF France / Europe - Le repli risque de se prolonger

Mercredi 27 Jul 2011 à 08:30

Les marchés actions européens devraient une nouvelle fois entamer en baisse la séance dans le sillage des clôtures négatives de Wall Street mardi et des places asiatiques mercredi. Les investisseurs sont de plus en plus crispés par l'incapacité des républicains et des démocrates US à trouver un accord concernant un relèvement du plafond légal de la dette publique. La journée sera marquée par de nombreuses publications d'entreprises. En France, les opérateurs réagiront notamment aux résultats de Peugeot, ArcelorMiittal, LVMH, Vinci mais aussi Euler Hermes, Atos, Nexans, Rexel et PagesJaunes.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau DayByDay note la formation d'une bougie noire avec de longues mèches haute et basse, signe de volatilité importante, alors que le support à 3780 points était rejoint. Le test de ce niveau a donc provoqué une nette réaction de la part des acheteurs : ce soutien est défendu. Selon la stratégie indiquée la veille , les analystes de DayByDay ont donc repris un biais haussier avec 3838 points puis 3878 points comme cibles.

Les valeurs à suivre

EULER HERMES

Euler Hermes a réalisé au premier semestre 2011 un résultat net de 192,5 millions d'euros, en hausse de 30,6%. Hors résultat financier, le résultat technique net s'établit à 202,9 millions d'euros, en progression de 68,7% pour un chiffre d'affaires de 1,127 milliard d'euros, en hausse de 8,5%. Le spécialiste de l'assurance crédit a indiqué que les primes seules ont augmenté de 9,7%, bénéficiant de la reprise de l'économie et d'une demande forte d'assurance-crédit, dont témoigne le taux de rétention des clients, qui progresse pour la troisième année consécutive.

LVMH

LVMH Moêt Hennessy Louis Vuitton a réalisé au premier semestre 2011 un résultat net part du groupe de 1,31 milliard d'euros, en hausse de 25%. Le résultat opérationnel courant s'élève à 2,223 milliards, en hausse de 22%. La marge opérationnelle courante, en amélioration par rapport au premier semestre 2010, ressort à 22%. Le chiffre d'affaires a progressé de 13% à 10,3 milliards d'euros. La croissance organique des ventes s'établit à 15 % malgré une base de comparaison élevée. Tous les groupes d'activités ont contribué à cette performance.

POWEO

Direct Energie a signé un accord avec Verbund pour l'acquisition de 46% du capital de Poweo pour un montant de 36 millions d'euros, soit un prix de 4,77 euros par action. La première moitié du paiement de la transaction, soit 18 millions d'euros, sera effectuée dès la conclusion de l'opération, qui interviendra après l'avis de l'autorité de la concurrence attendu pour le mois d'octobre prochain. L'autre moitié du règlement interviendra le 1er juillet 2013. Par cette opération, Direct Energie deviendra l'actionnaire de référence de Poweo.

VINCI

Vinci a réalisé au premier semestre 2011 un chiffre d'affaires de 17,3 milliards d'euros, en hausse de 17,3%. Cette évolution résulte d'une croissance robuste de l'activité à structure comparable (+8,6%), à laquelle s'ajoute l'impact positif (+8,6%) des acquisitions réalisées en 2010 (Cegelec et Faceo dans le Pôle Energies et Tarmac chez Eurovia), commente le numéro un mondial de la construction et des concessions.

Les chiffres macroéconomiques

En zone euro, les investisseurs se contenteront de l'évolution de la masse monétaire M3 en juin à 10h. Par ailleurs, la France dévoilera son nombre de chômeurs en juin à 18h.

Aux Etats-Unis, Wall Street prendra connaissance à 14h30 des commandes de biens durables pour le mois de juin et à 20h du Livre Beige de la Fed sur l'état de santé de l'économie.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont prolongé leur repli alors qu'aucun accord n'a été trouvé aux Etats-Unis sur le relèvement du plafond légal de la dette. Aux inquiétudes à propos de l'endettement des pays développés se sont ajoutées des publications d'entreprises mitigées. Ainsi, des géants européens comme BP, Deutsche Bank ou UBS ont fait état de résultats trimestriels décevants. A Paris, STMicroelectronics a chuté de plus de 10% dans le sillage de prévisions dégradées et de notes négatives de brokers. Le CAC 40 a cédé 0,66% à 3787,88 points. L'Eurotop 100 a reculé de 0,27% à 2286,31 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont signé leur deuxième séance consécutive de baisse. Les statistiques économiques du jour étaient mitigées : la confiance des ménages a surpris en progressant tandis que les ventes de logements neufs ont déçu. L'indice Dow Jones a été pénalisé par la baisse des titres des conglomérats industriels, General Electric, United Technologies et 3M. Ce dernier a dévoilé des prévisions inférieures aux attentes. Le Dow Jones a finalement terminé en recul de 0,73% à 12 501,30 points tandis que le Nasdaq Composite a abandonné 0,10% à 2 839,96 points.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Ratio combiné : Le ratio combiné est une composante essentielle pour appréhender la performance des assureurs, puisqu'il mesure la rentabilité technique des activités d'assurance. Le ratio combiné s'obtient en calculant le rapport des prestations versées pour sinistres, des dotations et des frais généraux sur le chiffre d'affaires total. C'est donc le rapport entre les décaissements et les encaissements, uniquement au titre des opérations d'assurance. Si le ratio combiné dépasse 100 %, les dépenses sont supérieures aux recettes. L'assureur peut toutefois compenser ses pertes techniques par ses bénéfices financiers (produit de la gestion des capitaux disponibles entre le moment où sont encaissées les primes et celui où les éventuels sinistres sont indemnisés).

IFO (indice) : L'institut de recherche et de prévisions économiques allemand IFO publie mensuellement les résultats d'un sondage auprès de plus de 7000 chefs d'entreprises et dirigeants de tous les secteurs, à l'exclusion de la finance. L'indice global est composé d'un volet sur la perception qu'ont les sondés du climat actuel des affaires, et d'un volet sur leurs anticipations à quelques mois. L'IFO détermine à partir de ces réponses le niveau de l'indice, sachant qu'un niveau supérieur à 100 signale qu'une majorité d'entreprises se montre plutôt optimiste, et un indice inférieur à 100 révèle une majorité pessimiste.

Indice de la Fed de Philadelphie : il s'agit de l'un des premiers indices d'activité régionale publiés chaque mois pour le secteur manufacturier. Un indice supérieur à 0 signale une expansion du secteur et inversement. Son intérêt pour les investisseurs est relativement limité en raison de sa forte volatilité.

Le secteur manufacturier de la région de Philadelphie est relativement similaire à celui de l'ensemble des Etats-Unis. 250 entreprises sont interrogées sur leur activité actuelle (emploi, commandes, livraisons,...) et sur leurs perspectives à six mois.

Indicateurs avancés du Conference Board (indice des) : cet indice est calculé à partir de dix statistiques économiques, comprenant notamment les commandes dans l'industrie, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, l'indice S&P500, la confiance des ménages, l'écart de taux entre celui à dix ans et celui au jour le jour... Il est utilisé par les économistes pour anticiper l'évolution de l'activité dans les trois à six prochains mois.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Analyse clôture AOF France / Europe...
Article Suivant :
Analyse mi-séance AOF France /...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Atos   Cac 40   Dirigeants   Dow jones   Emploi   Etats unis   Euro   Euros   Nasdaq   Poweo   Wall street   Zone euro   Na  
Sociétés citées dans cette news : General Electric   Nexans   Atos   LVMH   Peugeot   VINCI   CAC 40   Direct Energie   Rexel   STMicroelectronics   General Electric  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?