Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'emploi soutient la tendance | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'emploi soutient la tendance

Jeudi 07 Jul 2011 à 17:36

Les marchés actions américains affichent une nette hausse à la mi-séance. Les investisseurs se félicitent de la publication de chiffres meilleurs que prévu sur le front de l'emploi privé. 157 000 postes ont en effet créé au mois de juin contre 68 000 attendu seulement. Le chiffre du mois de mai a lui été révisé en légère baisse, passant de 38 000 à 36 000. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont elles ressorties inférieures aux attentes. Vers 17h30, les indices Dow Jones et Nasdaq gagnent respectivement 0,65% à 12 707,61 points et 1,18% à 2 867,32 points.

Target (+6,52% à 51,60 dollars) affiche l'une des plus fortes progressions sur les marchés américains. Comme plusieurs autres de ses confrères du secteur de la distribution, le second plus important distributeur discount des Etats-Unis a dévoilé une croissance des ventes plus élevée que prévu au cours du mois de juin. Même le spécialiste du vêtement Gap, dont les performances commerciales ont été décevantes ces derniers mois, a fait mieux que prévu. Selon les spécialistes du secteur, les consommateurs auraient profité des importants rabais qui leur auraient été apportés.

Les chiffres économiques du jour

Les inscriptions au chômage ont reculé à 418 000 pendant la semaine du 2 juin contre 432 000 la semaine précédente. Les investisseurs attendaient un chiffre de 420 000.

Le secteur privé américain a créé 157 000 postes au mois de juin selon l'enquête mensuelle ADP. C'est beaucoup plus qu'attendu, puisque le consensus Reuters donnait un chiffre de seulement 68 000 créations d'emplois. Le chiffre de mai a par ailleurs été révisé en légère baisse, passant de 38 000 à 36 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GAP

Le groupe américain d'habillement Gap a réalisé des ventes en hausse de 5% à 1,38 milliard de dollars en juin. Sur une base comparable, c'est-à-dire en prenant seulement en compte les magasins ouverts depuis au moins un an, le chiffre d'affaires est en hausse de 1%, comme l'année dernière à la même époque. Le consensus Thomson Reuters était de -2,3%. Le chiffre d'affaires de Gap Amérique du Nord a reculé de 1% tandis que celui de Old Navy Amérique Nord a augmenté de 2% et celui de Banana Republic Amérique du Nord de 3% à données comparables. A l'international, les ventes ont progressé de 3%.

JCPENNEY

Le distributeur JCPenney a enregistré un chiffre d'affaires de 1,545 milliard de dollars, en recul de 0,3% en juin. Sur une base comparable, c'est-à-dire en prenant seulement en compte les magasins ouverts depuis au moins un an, le chiffre d'affaires a progressé de 2%. L'année dernière, l'activité avait progressé de respectivement 3,7% et 2,5%. Au deuxième trimestre, le groupe vise des ventes en comparable en hausse de 1% à 2% pour un bénéfice par action stable par rapport à l'année dernière, où il s'était élevé à 6 cents.

MACY'S

La chaîne de magasins Macy's a réalisé un chiffre d'affaires de 2,392 milliard de dollars, en hausse de 7,5% en juin. Sur une base comparable, c'est-à-dire en prenant seulement en compte les magasins ouverts depuis au moins un an, les ventes ont progressé de 6,7%. Les analystes interrogés par Thomson Reuters visaient en moyenne une augmentation de 5,1%. Macy's a relevé ses prévisions de ventes en comparable pour le deuxième trimestre d'environ 5% à 6%. Sa croissance sur l'année est donc attendue à environ 4,8%, à comparer avec 4,5% auparavant.

NYSE EURONEXT

Les actionnaires de NYSE Euronext doivent se réunir aujourd'hui pour s'exprimer sur le projet de fusion avec l'allemand Deutsche B&*#8221;rse. Cette opération, qui avait été annoncée en février dernier, devra recueillir plus de la moitié des votes pour être validée. Les analystes attendent dans l'ensemble un vote largement favorable à cette proposition.

SAKS

La chaîne de magasins haut de gamme Saks a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 8,7% à 258,6 millions de dollars. Sur une base comparable, c'est-à-dire en prenant seulement en compte les magasins ouverts depuis au moins un an, le chiffre d'affaires a progressé de 11,9%. Le consensus Thomson Reuters était de +7%. Depuis le début de l'exercice, les ventes en comparables ont augmenté de 12,3%.

TARGET

Target, le second plus important distributeur discount des Etats-Unis, a enregistré une hausse de 5,7% de ses ventes à 6,256 milliards de dollars en juin. Sur une base comparable, c'est-à-dire en prenant seulement en compte les magasins ouverts depuis au moins un an, le chiffre d'affaires est en hausse de 4,5%. Le consensus Thomson Reuters était de 3,2%. Depuis le début de l'année, les ventes en comparable sont en progression de 2,7%. L'année dernière à la même époque, elles progressaient de 2,3%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

ISM (indice) : L'ISM, l'association des directeurs d'achats américains (Institut for Supply Management, anciennement NAPM) publie, le premier jour ouvré de chaque mois, à 16h00 (heure de Paris), un rapport sur l'activité du secteur manufacturier d'après son enquête réalisée au cours du mois précédent auprès de responsables des achats de plus de 400 entreprises de 20 secteurs manufacturiers.

Le volet le plus attendu de ce "Report On Business" est l'indice composite Purchasing Managers Index (qui combine les indicateurs spécifiques du niveau des prises de commandes, de la production, de l'emploi, des livraisons et des stocks). Cet indice PMI s'avère un très bon indicateur avancé de l'économie. On considère qu'au-delà de 50 %, il signale une expansion du secteur manufacturier, et une contraction en deçà, et qu'un indice qui se maintient durablement sous les 42,7 % signale une contraction de l'ensemble de l'économie.

Demandes hebdomadaires d'allocation chômage : Cette statistique américaine, qui est publiée chaque jeudi à 14h30, donne le nombre de nouvelles demandes d'allocation chômage sur la semaine se terminant le samedi précédent. Elle est un indicateur de la santé du marché de l'emploi aux Etats-Unis, mais est cependant volatile. Il est plus pertinent de surveiller son évolution sur plusieurs semaines. Les économistes surveillent ainsi la moyenne mobile de cette donnée sur quatre semaines.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street finit en nette hausse,...
Article Suivant :
Analyse AOF clôture Wall Street -...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Dollars   Dow jones   Emploi   Etats unis   Fusion   Nasdaq   Wall street   Ama  
Sociétés citées dans cette news : ADP   Euronext   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?