SOLVAY lance une OPA amicale sur RHODIA | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

SOLVAY lance une OPA amicale sur RHODIA

Lundi 04 Avr 2011 à 08:12

Le groupe belge Solvay et Rhodia ont signé dimanche un accord en vue du lancement par Solvay d'une offre amicale visant 100% du capital de Rhodia. Cette offre en numéraire à 31,60 euros par action (dividende de 0,50 euro par action détaché) valorise la capitalisation boursière de Rhodia à 3,4 milliards d'euros et la valeur d'entreprise (Enterprise Value) à 6,6 milliards d'euros, représentant un multiple de REBITDA de 7,31. Elle fait ressortir une prime de 50% par rapport au cours de clôture de Rhodia au 1er avril 2011 et de 44% par rapport à la moyenne des cours des trois derniers mois.

L'offre sera ouverte en France et étendue aux Etats-Unis d'Amérique. L'opération a été unanimement recommandée par le conseil d'administration de Rhodia.

L'acquisition de Rhodia sera relutive sur le bénéfice net par action dès la première année. Solvay financera la transaction intégralement par sa trésorerie et sa structure financière restera conservatrice et solide.

Au-delà des synergies de revenus, les synergies de coûts annuelles sont estimées à 250 millions d'euros à terme de trois ans. Elles résultent de l'alignement des structures de coûts sur les bonnes pratiques de l'industrie en vigueur dans des groupes de taille comparable. Les deux tiers de ces synergies proviendraient de l'optimisation des coûts externes. De ce fait, aucune restructuration majeure n'est attendue dans le cadre du rapprochement.

Une offre publique sous conditions de l'autorisation des autorités de la concurrence européenne et des Etats-Unis et d'un seuil d'acceptation minimale de 50% plus une action sera déposée dans les prochains jours.

Solvay prévoit que l'offre sera clôturée fin août 2011 et se réserve la faculté de demander le retrait obligatoire si elle obtient 95% des titres de Rhodia dans l'offre. Les obligations à OPTION de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) émises par Rhodia feront aussi l'objet d'une offre au prix de 52,3 euros par OCEANE.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Rhodia est désormais l'un des trois premiers acteurs mondiaux de la chimie de spécialités, plus rentable que la chimie de base. C'est le co-leader français avec Arkema.

- Le groupe a opéré un repositionnement en profondeur avec la cession des branches les moins rentables et la réorganisation de ses activités, au nombre de 11 depuis l'automne 2010, contre 6 auparavant.

- Le groupe a souvent fait preuve d'une bonne capacité à répercuter la hausse des matières premières et du dollar sur ses prix, préservant ainsi ses niveaux de rentabilité.

- Rhodia réalise 45% de ses ventes dans les pays émergents (notamment en Chine et au Brésil) et poursuit son développement dans ces zones au travers d'acquisitions ciblées comme au début de l'été 2010 avec le chinois Feixiang Chemicals. C'est un avantage comparatif face à ses concurrents.

- Rhodia a développé une activité de revente de crédit carbone (CER).

- 30% du chiffre d'affaires du groupe s'inscrit dans une démarche de développement durable.

- La direction est confiante dans les perspectives du groupe, le carnet de commandes ne reflétant pas de signe de ralentissement.

Les points faibles de la valeur

- La valeur a gagné 80% en 2010. Certains analystes estiment que les perspectives sont déjà intégrées dans les cours.

- Rhodia est fortement dépendant du prix des matières premières, et plus particulièrement de celui des dérivés du pétrole (benzène...). Il est également pénalisé en cas de repli du dollar.

- La visibilité sur l'activité de vente de crédits carbone est faible en raison des incertitudes sur l'allocation des quotas après la fin du protocole de Kyoto, en 2012.

- La structure bilancielle du groupe, avec notamment des capitaux propres négatifs, reste le principal point faible. La question de l'endettement financier est néanmoins en passe d'être résolue. La direction a renégocié la dette. Elle dépasse aujourd'hui de peu le milliard d'euros, soit le plus faible niveau depuis la création de Rhodia.

Comment suivre la valeur

- Le secteur de la chimie est particulièrement sensible à la conjoncture économique. Rhodia est une valeur cyclique et extrêmement volatile.

- Le groupe résiste mieux que ses concurrents à la crise. Son statut d'acteur incontournable du secteur pourrait être renforcé en sortie de crise.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Produits de base - Chimie

Les chimistes européens et américains demeurent prudents. Ils sont conscients qu'ils traversent actuellement une phase de croissance liée à la fin du déstockage chez leurs clients industriels. Le syndicat européen du secteur, le Cefic, qui estime que la croissance de la production devrait atteindre 2% en 2011, souligne que la reprise sur le marché européen demeure fragile. En France, l'Union des industries chimiques (UIC) considère que la croissance de la production ne dépassera pas 2,6% l'année prochaine.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A suivre aujourd'hui... VALLOUREC
Article Suivant :
A suivre aujourd'hui... RHODIA

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Crise   Dollar   Etats unis   Euro   Euros   Opa   Prime   Rhodia   A  
Sociétés citées dans cette news : Solvay   Option   Arkema   Rhodia  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?