Les apiculteurs professionnels craignent une invasion de miel bas de gamme | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Finance Verte

Les apiculteurs professionnels craignent une invasion de miel bas de gamme

Mardi 08 Mar 2011 à 19:07

Les apiculteurs professionnels, qui exploitent environ 60% des ruches en France, ont dénoncé mardi les importations grandissantes de miel, notamment de Chine, accusant la grande distribution de tirer les prix vers le bas "au détriment de la qualité".

"Ce qui nous pose problème aujourd'hui c'est que la grande distribution n'accepte pas d'augmentation de prix", a dit Yvon Garros, responsable de la section nationale apicole de la FNSEA, le plus important syndicat agricole français, lors d'une conférence de presse.

"Donc les conditionneurs sont amenés de plus en plus à mettre des miels extérieurs à l'Union européenne, d'origine de plus en plus asiatique. Obligatoirement, c'est au détriment de la qualité", a-t-il ajouté.

La moitié des 10.000 tonnes de miel vendues par la grande distribution chaque année en France "sont des miels premiers prix, pas chers, généralement constitués de mélanges", a-t-il regretté.

Une grande partie "vient des pays asiatiques et en particulier de Chine" et "même si cela est difficile à prouver, certains miels sont coupés avec du glucose d'amidon", a renchéri Bernard Berque, président de la section nationale.

De plus, dans la fabrication, certains miels sont recueillis avant la dernière étape de fabrication par les abeilles, ce qui gonfle les volumes avec une qualité moindre, selon cet apiculteur qui possède 800 ruches dans les Landes.

"Le miel importé de Chine arrive à 1,7 euro le kilogramme une fois déchargé. Le miel français type colza ou tournesol (70% de la production française) est à 3 ou 3,25 euros", affirme M. Garros.

La FNSEA demande la mise en place d'un meilleur étiquetage qui énonce clairement les pays d'origine et de meilleurs contrôles.

Interrogés sur la surmortalité des abeilles, ces responsables de la FNSEA, très représentée chez les grands exploitants agricoles, mettent en avant l'apparition d'une tique. Ils reconnaissent toutefois le rôle "controversé des agents phyosanitaires" (pesticides).

L?Union Nationale de l?Apiculture Française (UNAF) dénonce elle régulièrement l'implication des pesticides dans le phénomène.

Les apiculteurs professionnels sont environ 3.000 sur les quelque 55.000 apiculteurs en France. 40.000 tonnes de miel sont vendus chaque année en France, dont la moitié directement du producteur au consommateur.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Affichage environnemental: près de...
Article Suivant :
Nourrir la planète en 2050: le monde...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Finance Verte' »




Mots-clés : Euro   Euros   Apiculteurs   Invasion   Miel   Ruches   Chine   Garros   Fnsea   Miels   Abeilles  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?