NYSE Euronext-Deutsche Börse : Ils se marièrent et vécurent très heureux ? | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Interviews

NYSE Euronext-Deutsche Börse : Ils se marièrent et vécurent très heureux ?

Mardi 15 Fév 2011 à 18:30
NYSE Euronext-Deutsche Börse : Ils se marièrent et vécurent très heureux ?

Cette fin de conte de fée est peut être ce que l’on pourrait dire des places boursières NYSE Euronext et Deutsche Börse qui en fusionnant vont créer la première Bourse mondiale. Pour en parler, nous faisons le point avec Harry Sebag, analyste marchés chez Saxo Banque.

BourseReflex : Que pensez-vous de l’annonce de la fusion entre NYSE Euronext et Deutsche Börse ?

Harry Sebag : C’était, à mon avis, une nécessité. Si l’on voit l’émergence des bourses asiatiques depuis plusieurs années ou encore les nouvelles places boursières alternatives, cela va créer un rééquilibrage. Ces places ont pris beaucoup de part de marché et sont venues concurrencer les bourses comme NYSE Euronext.

BourseReflex : Avec cette fusion, il y a tout de même un risque de monopole sur les marchés dérivés.

Harry Sebag : C’est vrai. Il y a d’ailleurs un risque que la Commission Européenne pose son veto. Il faut que le cadre réglementaire soit bien défini afin qu’il n’y ait pas de problème de concurrence.

BourseReflex : Quel est l’intérêt principal de cette opération ?

Harry Sebag : L’intérêt pour la nouvelle entité est que les coûts internes vont certainement baisser et pour les investisseurs, les frais de transaction devraient également être amenés à baisser. Cette fusion va permettre aux investisseurs allemands de venir trader sur Paris sur les actions françaises par exemple, en raison de la baisse des frais de transaction. Les volumes vont être très importants. En termes de part de marché, la nouvelle entité va être un pilier des places boursières (14 milliards d’euros de capitalisation).

BourseReflex : La Bourse de Paris ne risque-t-elle pas de pâtir de cette fusion en perdant de son poids ?

Harrry Sebag : Il y a en effet une possibilité que Paris soit mis au second plan, derrière Francfort. Les pouvoirs décisionnels vont être répartis entre Francfort et New York. Il faut regarder cette opération d’un point de vue européen et non uniquement français.

BourseReflex : Les marchés n’ont pas spécialement réagi à l’officialisation de la fusion contrairement à la semaine dernière. Qu’en pensez-vous ?

Harrry Sebag : Les marchés ont fortement réagi avec une hausse de +11% sur le titre NYSE Euronext mercredi dernier. Tous les bénéfices ont été pris la semaine dernière. Maintenant, cette opération est attendue et a été anticipée. Cette fusion est importante mais elle n’est pas non plus exceptionnelle. Nous sommes actuellement sur une tendance d’un retour des fusions-acquisitions. Cette opération confirme simplement ce fait. Néanmoins, cette fusion est une bonne nouvelle car la place de Paris va faire partie d’un grand groupe, qui va tenter de récupérer les parts de marché perdus ces dernières années.

Lucie Morlot. 

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Métropole Gestion: Bon ratio...
Article Suivant :
Hausse du pétrole : la Libye n'est...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Bourse de paris   Euros   Fusion   New york   Euronext   Borse   A  
Sociétés citées dans cette news : Euronext   NYSE EURONEXT  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?
Mon portefeuille virtuel

Initiez-vous à la gestion gratuitement et sans risque !

Ma liste de valeurs

Suivez l'évolution du cours de vos valeurs préférées !

Alerte email

Soyez immediatement informés


Retrait de Borloo
Jean-Louis Borloo a décidé de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle de 2012. Qu'en pensez-vous?