EDF étend la durée d'exploitation de 2 centrales nucléaires au RU | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

EDF étend la durée d'exploitation de 2 centrales nucléaires au RU

Vendredi 17 Déc 2010 à 09:05

EDF annonce une extension de 5 ans de la durée d'exploitation de ses réacteurs nucléaires au Royaume-Uni de Heysham 1 et Hartlepool jusqu'en 2019. « La décision, prise par le Conseil d'Administration de British Energy à l'occasion d'une réunion hier, fait suite aux résultats positifs d'études techniques, économiques et de s-reté menées sur ces réacteurs », précise le groupe.

Ce dernier ajoute que le déploiement complet du programme Plant Lifetime Extension, mis en oeuvre par EDF Energy, devrait permettre d'allonger la durée d'exploitation de tous les réacteurs AGR (Advanced Gas Reactor) en moyenne de 5 ans et de 20 ans pour Sizewell B.

EDF souligne que son objectif est d'atteindre de façon durable une production nucléaire supérieure à 55 TWh par an dans ses activités nucléaires existantes au Royaume-Uni.

Il précise que ces éléments sont communiqués à l'occasion d'une réunion avec la communauté financière organisée aujourd'hui à Londres, où le groupe présente un point d'étape sur ses activités et sa stratégie au Royaume-Uni. « Cette réunion fait suite aux annonces faites hier par le Gouvernement britannique sur la réforme du marché de l'électricité en Grande-Bretagne », précise-t-il.

EDF indique enfin que les coûts de construction pour la première paire de réacteurs à Hinckley Point avaient été évalués à 9 milliards de livres, et l'objectif est de mettre en service la première centrale nucléaire en 2018.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités

Le deuxième acteur mondial dans le domaine de l'électricité est né. Deux ans après la fusion entre Gaz de France et Suez, GDF Suez vient de reprendre le britannique International Power. Il est ainsi propulsé du neuvième au deuxième rang des producteurs mondiaux d'électricité, derrière EDF. Il devient également le leader mondial des groupes de services aux collectivités (utilities) en tenant compte de la production de gaz. Toutefois, cette opération va accroître la dette de GDF Suez, qui va passer de 33,5 à 42,4 milliards d'euros. Le groupe français compte donc lancer des cessions de 4 à 5 milliards d'euros.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
TOTAL : partenariat avec Suncor dans...
Article Suivant :
INGENICO : cotation suspendue dans...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Fusion   Gdf suez   A  
Sociétés citées dans cette news : Suez (rompus)   Engie   EDF  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?