La hausse de l'intérim s'est poursuivie au mois de juin | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

La hausse de l'intérim s'est poursuivie au mois de juin

Mercredi 11 Aoû 2010 à 15:31

L'emploi intérimaire, souvent considéré comme un indicateur anticipé de l'évolution du marché du travail, a continué à progresser en juin à un rythme un peu accentué, avec une hausse de 1,3% sur un mois et de 24,8% sur un an, selon des données de Pôle emploi parues mercredi.

Le nombre d'emplois intérimaires, calculé en données corrigées des variations saisonnières (CVS), a atteint 601.700 fin juin, soit 7.900 de plus sur un mois et 119.500 de plus sur douze mois.

L'augmentation de l'intérim avait été moins forte en mai (+0,3% sur un mois et +22,8% sur un an) mais à peu près équivalente en avril (+1,7% sur un mois et +24,6% sur un an).

Le redémarrage de l'intérim, qui avait subi une hémorragie d'emplois depuis le printemps 2008, remonte à la fin de l'année 2009. Les missions d'intérim sont majoritairement effectuées par des hommes et des jeunes.

En juin, l'emploi intérimaire a progressé dans tous les secteurs d'activité. Le tertiaire a connu la plus forte augmentation (+1,6% sur un mois), devant la construction (+1,3%) et l'industrie (+1%), secteur où travaillent plus de quatre intérimaires sur dix.

Dans l'industrie, l'intérim a augmenté le plus fortement dans la fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques-fabrication de machines, devant la fabrication de matériels de transport.

Sur douze mois, l'intérim, dont les trois quarts des postes sont occupés par des ouvriers, a crû pour toutes les catégories socioprofessionnelles: +28,7% pour les ouvriers non qualifiés, +25,5% pour les cadres et professions intermédiaires, +24% pour les ouvriers qualifiés, +15,7% pour les employés.

L'intérim a augmenté en juin dans 17 régions sur 22, la France-Comté affichant la plus forte hausse mensuelle (+9,2%), devant Midi-Pyrénées et Haute-Normandie (+6,4% et +6,1% respectivement). A l'opposé, la région Pays de la Loire a enregistré la plus forte baisse d'effectifs (-1,4%).

Et, en un an, toutes les régions ont connu une hausse de l'intérim, à commencer par la Franche-Comté (+59,7%), où la chute de l'emploi temporaire avait été spectaculaire dans les débuts de la crise. Elle a été suivie par la Champagne-Ardenne et la Lorraine.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
La Banque d'Angleterre voit...
Article Suivant :
Après la crise, les palaces...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Crise   Emploi   Comte  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?