INNELEC MULTIMEDIA : chiffre d' affaires neuf mois en repli de 27,7% | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

INNELEC MULTIMEDIA : chiffre d' affaires neuf mois en repli de 27,7%

Vendredi 12 Fév 2010 à 18:22

Le distributeur global de multimédia, Innelec Multimédia, a réalisé au troisième trimestre (octobre - décembre) de son exercice un chiffre d'affaires de 65,9 millions d'euros, en repli de 22,7%. Le groupe rappelle que ce chiffre d'affaires correspond traditionnellement à une forte période de sorties de nouveaux jeux dans la perspective des fêtes de fin d'année. Ainsi, sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'exercice clos fin mars, le chiffre d'affaires atteint 115,8 millions d'euros, en recul de 27,7%.

Trois facteurs expliquent ce ralentissement : une baisse des ventes consommateurs, la poursuite du déstockage chez NOS clients distributeurs, et des avoirs de baisse de prix (décidés par les éditeurs) que le groupe a d- répercuter à ses clients.

Par ailleurs, pour redonner du dynamisme au marché, les principaux fabricants de consoles de jeux ont décidé fin 2009 de baisser le prix des consoles (-25% pour la PS3 de Sony ; -20% pour la Wii de Nintendo ; -17% pour la Xbox 360 Elite de Microsoft...).

Compte tenu de l'actualité éditoriale connue à ce jour, Innelec Multimédia anticipe une stabilisation de l'activité pour la fin de l'exercice : le chiffre d'affaires du quatrième trimestre (janvier - mars) devrait ainsi se situer dans une fourchette de plus ou moins 5% par rapport au quatrième trimestre de l'exercice précédent.

A moyen terme, Innelec Multimédia reste confiant: l'augmentation anticipée du parc de consoles, et donc de joueurs potentiels (+21 % en 2009 et +16 % en 2010 selon l'Etude IDG de novembre 2009) constitue un facteur structurel de croissance du marché.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Informatique - Editeurs de logiciels

Certains logiciels sous licence résistent encore, Microsoft bénéficiant d'une position concurrentielle très forte dans l'informatique grand public grâce à son système d'exploitation Windows. Néanmoins, le développement des logiciels libres (pour lesquels chacun peut accéder aux lignes de code) ne se dément pas. En France, les entreprises et les administrations recourent énormément à ce type de logiciels. Selon le cabinet d'étude Markess, 96% des personnes interrogées dans les administrations y ont eu recours en 2009. Le chiffre d'affaires de cette activité devrait fortement croître, à un rythme annuel de 16,5% entre 2009 et 2011, et ainsi atteindre 3 milliards d'euros, contre 2,1 aujourd'hui. Le logiciel libre a investi de nombreux domaines, notamment les systèmes d'exploitation pour téléphones mobiles (avec l'Android de Google), les outils d'internet (le navigateur Firefox), et les logiciels embarqués (dans les voitures). Le succès des logiciels libres est illustré par l'essor du navigateur Firefox, développé par une fondation à but non lucratif, Mozilla. Cinq ans après son lancement, il est utilisé par un internaute sur quatre dans le monde. Il grignote peu à peu des parts de marché au détriment d'Internet Explorer de Microsoft : sa part de marché atteignait début novembre 24% contre 64,7% pour Microsoft.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
A VENIR L'Oréal: les ventes...
Article Suivant :
France: Peugeot table sur une baisse...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Euros   Multima  
Sociétés citées dans cette news : NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?