HSBC aurait besoin de 30 milliards de dollars selon Morgan Stanley | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Sociétés

HSBC aurait besoin de 30 milliards de dollars selon Morgan Stanley

Vendredi 12 Fév 2010 à 11:27

HSBC Holdings (- 7,19% à 6,45 euros à la mi-séance), le numéro un européen du secteur bancaire, pourrait être contraint à lever jusqu'à 30 milliards de dollars de capital selon une note de Morgan Stanley. Pire : le groupe pourrait réduire son dividende de moitié, alors que les bénéfices devraient se détériorer davantage que prévu d'après le broker. Il s'attend à ce que les résultats de HSBC soient en forte baisse cette année, et n'envisage pas de redressement avant 2011.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

HSBC, pour HongKong & Shangai Banking Corporation, a été créée en 1865 pour financer les échanges commerciaux entre la Chine et l'Europe. Aujourd'hui, basée à Londres, HSBC Holdings est la deuxième banque mondiale (par la capitalisation boursière).

Ses activités se répartissent entre les services financiers aux particuliers, la banque commerciale, la banque de financement et d'investissement, la banque privée et le crédit à la consommation. A l'international, HSBC Holdings intervient principalement aux Etats-Unis, en Europe, à Hong-Kong et dans le reste de l'Asie-Pacifique. Le groupe compte 9600 bureaux répartis dans 76 pays.

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- Le groupe dispose d'importants fonds propres et d'une structure financière saine.

- Depuis l'entrée d'HSBC sur le marché du crédit à la consommation, les activités du groupe sont bien réparties entre services aux entreprises et aux particuliers.

- HSBC est mieux positionnée que ses concurrentes européennes sur les marchés émergents à fort potentiel de croissance (Mexique, Brésil, Chine et Inde).

- La forte implantation d'HSBC en Asie la met plus à l'abri des difficultés du secteur financier occidental que ses concurrents.

Les points faibles de la valeur

- La baisse du dollar, dans lequel sont libellés les dividendes, a un impact négatif sur le cours de l'action et ne profite pas aux actionnaires britanniques d'HSBC.

- Le risque d'un ralentissement de l'économie américaine pèse sur le résultat du groupe étant donné les créances douteuses détenues par la banque sur ce marché.

- Bien que les marchés émergents, en particulier en Asie, continuent de soutenir la banque britannique, la crise du "subprime" a détérioré les performances du groupe.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

Les indicateurs qui relatent l'état de santé des économies asiatiques ou d'Amérique Latine sont à suivre de près. Par ailleurs, en tant que valeur financière, le titre est sensible à l'évolution des taux d'intérêts. Du fait de son positionnement sur la banque d'investissement, le groupe est dépendant de l'évolution des marchés financiers. Enfin, au titre de son activité de banque de détail, HSBC Holdings est sensible à la fois au niveau d'épargne et au niveau de consommation des ménages. En raison de la crise actuelle du crédit, le titre est plus sensible aux variations des grandes valeurs financières.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Finance - Banques

Le paysage bancaire mondial est en pleine reconfiguration. Les banques qui résistent le mieux à la crise, sont à l'aff-t d'opportunités pour consolider leur position. En Angleterre, très affectée par la crise financière, la banque HBOS, numéro un du crédit immobilier, a été reprise par Lloyds TSB, cinquième banque du pays pour 12,2 milliards de livres (environ 15,5 milliards d'euros). Cette opération devrait créer un géant national du crédit immobilier et de l'épargne, détenant près de 28% du marché britannique des prêts immobiliers. En Allemagne également le marché bancaire se consolide. Deutsche Bank a annoncé son entrée au capital de Postbank à hauteur de 29,75%. Auparavant, Commerzbank avait racheté Dresdner Bank. La deuxième banque privée du pays double ainsi de taille. Les Etats-Unis ne sont pas en reste. Merrill Lynch a été reprise par la première banque américaine, Bank of America. Quant à JPMorgan Chase, elle devient la deuxième banque commerciale américaine grâce à l'acquisition de Washington Mutual.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
ARCELORMITTAL : trois Bourses, une...
Article Suivant :
HYPO REAL ESTATE : Berlin pourrait...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités





Mots-clés : Consommation   Crise   Dollar   Dollars   Etats unis   Euros   Fonds propres   Hong kong   Immobilier   Merrill lynch   Hsbc   Morgan   Holdings   Numa  
Sociétés citées dans cette news : HSBC Holdings  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?