LA CLOTURE A WALL STREET - Les indices plombés par les technos | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

LA CLOTURE A WALL STREET - Les indices plombés par les technos

Vendredi 29 Jan 2010 à 08:15

Les marchés actions américains ont fini en nette baisse, plombés en particulier par les valeurs technologiques. Les investisseurs ont notamment lourdement sanctionné Motorola et le fabricant de puce pour téléphones portables Qualcomm en raison de leurs perspectives décevantes. Au sein de l'indice Dow Jones, Procter & Gamble a été l'une des rares valeurs à échapper à la baisse grâce au relèvement de ses prévisions. L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 1,13% à 10120,46 points, tandis que le Nasdaq Composite a perdu 1,91% à 2179 points.

Procter et Gamble a gagné 1,43% à 61,68 dollars, après avoir enregistré de solides résultats et relevé ses prévisions. Le groupe américain a enregistré au trimestre octobre-décembre, le deuxième de son exercice fiscal, un bénéfice net de 4,66 milliards de dollars, soit 1,49 dollar par action, contre 5 milliards de dollars ou 1,58 dollar par action un an plus tôt. Le consensus Reuters tablait en moyenne sur un bénéfice par action de 1,42 dollar. "Nous sommes satisfaits des résultats de ce trimestre", a déclaré le PDG Bob McDonald.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont progressé de 0,3% en décembre, à comparer avec un consensus de +2%. Hors transports, les commandes ont progressé de 0,9% contre une hausse attendue par les économistes de 0,5%.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé lors de la semaine du 23 janvier. Le département du Travail a enregistré 470 000 inscriptions, contre 478 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 482 000). Les économistes attendaient en moyenne 450 000 inscriptions.

Les valeurs à suivre

AT&T

L'opérateur télécoms AT&T a dévoilé des résultats trimestriels en forte hausse grâce à sa performance dans la téléphonie mobile où il a recruté 2,7 millions d'abonnés. Au quatrième trimestre, le bénéfice net s'est élevé à 3,01 milliards de dollars, soit 51 cents par action, contre 2,40 milliards de dollars, soit 41 cents par action, un an plus tôt. Cette performance est en ligne avec les attentes. Le chiffre d'affaires a reculé de moins de 1% à 30,9 milliards de dollars.

BRISTOL-MYERS

Bristol-Myers Squibb a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes à la faveur d'une nette hausse de ses ventes et de charges fiscales moins lourdes qu'attendu. Au quatrième trimestre, le groupe pharmaceutique américain a réalisé un bénéfice net de 8,03 milliards de dollars, ou 4,06 dollars par action contre 1,24 milliard de dollars, ou 63 cents par action un an plus tôt. Ce résultat inclut un gain après impôts de 7,2 milliards de dollars, ou 3,32 dollars par action, lié à la cession de sa participation dans Mead Johnson Nutrition en fin d'année dernière.

COLGATE PALMOLIVE

Colgate-Palmolive a enregistré un bénéfice trimestriel de 631 millions de dollars, soit 1,21 dollar par action, contre 497 millions ou 0,94 dollar par action il y a un an. Le chiffre d'affaires a progressé de 11,4% à 4,08 milliards de dollars. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 1,18 dollar et un chiffre d'affaires de 4,08 milliards. Le groupe américain de produits de consommation courante a bénéficié d'une hausse de ses ventes et d'une augmentation des prix de ses produits.

ELI LILLY

Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre après avoir enregistré une perte en 2008 en raison du rachat de la société de biotechnologie ImClone Systems. Eli Lilly a confirmé ses objectifs 2010. Le laboratoire a dégagé un bénéfice net de 915,4 millions de dollars, ou 83 cents par action. L'an dernier, il accusait une perte de 3,63 milliards de dollars, ou 3,31 dollars par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 14% à 5,93 milliards de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 91 cents, soit un cent de moins que le consensus.

FORD

Ford Motor a publié un bénéfice net de 2,7 milliards de dollars en 2009, pour la première fois depuis 2005. Au seul quatrième trimestre, le constructeur automobile a dégagé un bénéfice de 868 millions de dollars, soit 25 cents par action, contre une perte de 6 milliards de dollars un an auparavant. Le groupe a su tirer profit des réductions de coûts, des gains tirés des mesures de réduction de la dette, de la hausse des prix de vente et des bons résultats de Ford Motor Credit.

MOTOROLA

Le fabricant de téléphones portables Motorola a dévoilé des perspectives décevantes. Au premier trimestre, il prévoit d'essuyer une perte par action, hors éléments exceptionnels, comprise entre 1 cents et 3 cents alors que le consensus visait un bénéfice par action de 3 cents. Au quatrième trimestre, Motorola a réalisé un bénéfice net de 142 millions de dollars, soit 6 cents par action, contre une perte de 3,66 milliards de dollars, ou 1,61 dollar par action, un an plus tôt. Il avait alors enregistré d'importantes charges exceptionnelles.

PROCTER & GAMBLE

Procter et Gamble a enregistré au trimestre octobre-décembre, le deuxième de son exercice fiscal, un bénéfice net de 4,66 milliards de dollars, soit 1,49 dollar par action, contre 5 milliards de dollars ou 1,58 dollar par action un an plus tôt. Le consensus Reuters tablait en moyenne sur un bénéfice par action de 1,42 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe américain, numéro un mondial des produits de grande consommation a gagné 6,4% à 21,03 milliards de dollars. Le groupe prévoit toujours un bénéfice par action compris entre 4,02 et 4,12 dollars pour l'ensemble de l'exercice.

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE

Demandes hebdomadaires d'allocation chômage : Cette statistique américaine, qui est publiée chaque jeudi à 14h30, donne le nombre de nouvelles demandes d'allocation chômage sur la semaine se terminant le samedi précédent. Elle est un indicateur de la santé du marché de l'emploi aux Etats-Unis, mais est cependant volatile. Il est plus pertinent de surveiller son évolution sur plusieurs semaines. Les économistes surveillent ainsi la moyenne mobile de cette donnée sur quatre semaines.

Baril de pétrole : Le baril constitue l'unité de mesure historique des volumes de pétrole brut (par brut on entend le pétrole tel qu'il est recueilli à la sortie du puits, impropre à l'usage industriel avant tout raffinage). Le baril équivaut à 159 litres environ. A noter que le prix du baril n'est absolument pas uniforme, car il varie en fonction de la provenance (Brent, WTI, Basrah, Fateh, Forozan...) et de la qualité (présence de paraffines ou de bitumes, teneur en soufre) du pétrole.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Wall Street finit en nette baisse,...
Article Suivant :
Wall Street ignore les bons chiffres...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Consommation   Dollar   Dollars   Dow jones   Emploi   Etats unis   Nasdaq   Wall street   Plomba  
Sociétés citées dans cette news : Colgate Palmolive   Ford Motor   Procter & Gamble  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?