La Foncière Logement, visée par la Cour des comptes, va être réformée | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Patrimoine

La Foncière Logement, visée par la Cour des comptes, va être réformée

Lundi 26 Jan 2009 à 17:56

La Foncière Logement, une association chargée de favoriser la mixité sociale dont la gestion avait été mise en cause par la Cour des Comptes, va se doter d'un nouveau "modèle économique", a annoncé lundi Jérôme Bédier, le président de l'Union d'économie sociale pour le logement (UESL).

"La Foncière Logement doit faire un peu plus avec un peu moins", a déclaré M. Bédier lors d'une conférence de presse.

Avant fin mars, Foncière Logement va se voir doter d'un nouveau "modèle économique", d'un "plan d'activité à 3 ans", d'une simplification de son fonctionnement et d'un nouveau mode d'attribution de ses logements financés par le 1% logement et le recours à des emprunts bancaires, a ajouté M. Bédier.

Dans son rapport, la Cour des Comptes critiquait plusieurs aspects de la gestion de Foncière Logement, notamment d'importantes rémunérations allouées à plusieurs administrateurs et un laisser-faire des tutelles.

Parmi les personnes qui étaient mises en cause figuraient Etienne Guéna, l'ancien responsable du secteur logement social du Medef, et Didier Lamy, déja mis en cause en juin dans un autre "relevé d'observations provisoire" de la Cour des Comptes concernant Alliance, le quatrième collecteur en France du "1% Logement".

Foncière Logement est une association créée en mars 2002, qui a pour mission "l'acquisition de logements sociaux dans les communes ou les quartiers où l'offre locative sociale est insuffisante", et "la réalisation de programmes de logements locatifs" pour favoriser la mixité sociale dans les quartiers de renouvellement urbain.

Depuis sa création, elle a acquis environ 16.000 logements et ses investissements se montent à 3,2 milliards d'euros.

M. Bédier a d'autre part confirmé que l'association Entreprise et Logement était "en voie de dissolution". Cette association, dont la gestion était fortement critiquée, définissait, pour le compte du Medef, l'orientation des ESH (Entreprise sociales du Logement, ex-sociétés anonymes HLM), liées au 1% Logement.

La crise ouverte au sein du Medef, après un audit sur la gouvernance du 1% Logement, avait conduit Daniel Dewavrin à remettre sa démission de président de l'UESL en juillet dernier et au licenciement de Jacques Creyssel, directeur général du Medef, et d'Etienne Guéna.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Le 1% logement veut diviser par 4 le...
Article Suivant :
France/logements neufs: -15,7% des...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Patrimoine' »




Mots-clés : Crise   Euros   Logement   Mixite   Guena  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?