Le pourfendeur des jeux de grattage au tribunal pour diffamation de la FDJ | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Le pourfendeur des jeux de grattage au tribunal pour diffamation de la FDJ

Jeudi 16 Oct 2008 à 15:00

L'ingénieur à la retraite Robert Riblet, connu pour avoir dénoncé l'absence d'intégrité dans les jeux de grattage en France, comparaîtra le 22 octobre devant le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation de la Française des Jeux (FDJ).

"Je comparais parce que j'ai déclaré en février 2006 (dans 20 Minutes et le JDD, ndlr) que le système de la Française des Jeux permettait de mettre en place une tricherie organisée", a expliqué à l'AFP M. Riblet.

"Ils veulent me faire condamner pour me discréditer, ce qui n'empêche pas qu'ils aient tort sur le fond", a ajouté M. Riblet, qui vient de publier un livre sur le sujet avec le journaliste Gilles Delbos ("100% des perdants ont tenté leur chance", Seuil).

Contactée par l'AFP, la FDJ répond que ces "propos diffamatoires sont très blessants à l'égard des 900 collaborateurs, 39.000 détaillants et 29 millions de joueurs" en France.

Robert Riblet affirme que chaque livret de tickets (50 pour un jeu à 3 euros comme le Vegas) est programmé pour contenir un gain de 50 euros réparti en petits lots et un seul lot significatif (à partir de 20 euros). Selon lui, le système a donné lieu à des dérives, certains buralistes et joueurs augmentant leurs chances de gagner en ne piochant plus dans les livrets ayant déjà fourni le précieux ticket.

M. Riblet affirme avoir déjà eu gain de cause et en veut pour preuve des changements récents dans les règlements de la FDJ, ainsi qu'une nouvelle mention sur les tickets avertissant les joueurs qu'"au moment de votre achat, certains lots ou certaines catégories de lots ont peut-être déjà été remportés".

"Nous faisons évoluer en permanence nos règlements en fonction de la législation, des critères du jeu responsable et de l'évolution de nos jeux", rétorque la FDJ.

Parallèlement à cette affaire de diffamation, qui sera jugée mercredi 22 octobre à partir de 13H30 devant la 17e chambre correctionnelle du TGI de Paris, une instruction déclenchée par une plainte de M. Riblet est toujours en cours à Nanterre.

Partie civile, M. Riblet a récemment été convoqué chez le juge et doit être de nouveau entendu prochainement, a-t-il déclaré.

De son côté, la FDJ, qui est placée sous le statut de témoin assisté, doit aussi être convoquée, a-t-on appris de source proche du dossier.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Le congrès de la presse française...
Article Suivant :
Canal+ va lancer un décodeur...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Euros   Retraite   Pourfendeur   Diffamation   Riblet   Tickets  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?