La Bourse de New York accuse une chute historique | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

La Bourse de New York accuse une chute historique

Lundi 29 Sep 2008 à 22:34

La Bourse de New York a accusé une chute historique lundi après le rejet par la Chambre des Représentants du plan Paulson de sauvetage des banques américaines.

Le Dow Jones a plongé en clôture de 6,98%, à 10.365,45 points. Exprimé en points, l'indice vedette de Wall Street a cédé 777,68 points, ce qu'il n'avait jamais connu dans son histoire plus que centenaire.

En termes de points, sa plus forte chute (684,81 points) avait auparavant été enregistrée le 17 septembre 2001, jour de la reprise des échanges après les attentats terroristes du 11 septembre.

L'indice Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 9,14% (soit 199,61 points) à 1.983,73 points et l'indice élargi Standard & Poor's 500 8,81% (soit 106,85 points), à 1.106,42 points, selon les chiffres définitifs de clôture.

Déjà déprimée en début de séance, Wall Street s'est enfoncée après le rejet inattendu par la Chambre des représentants du plan de sauvetage des banques, qui devait permettre de retrouver un peu de stabilité sur les marchés.

Par 228 voix contre et 205 pour, les représentants ont refusé au secrétaire au Trésor Henry Paulson les 700 milliards de dollars qu'il demandait pour racheter aux banques leurs actifs à risque accumulés pendant la "bulle" immobilière. Près de deux républicains sur trois ont rejeté son plan.

"C'est un mauvais signal envoyé au marché, qui voit le Congrès incapable d'adopter un plan", a estimé Lindsey Piegza, de FTN Financial.

"Cela montre à quel point le marché comptait sur ce plan", a-t-elle ajouté, craignant qu'un projet adopté dans plusieurs jours n'arrive "trop tard".

"Des deux côtés (de l'échiquier politique, ndlr), on connaît à présent la réaction rapide et négative de Wall Street à leur inaction. Les deux côtés savent qu'ils doivent agir rapidement", a estimé de son côté Andrew Busch, de BMO Capital Markets.

"Si le projet est effectivement moribond (...) alors le relais sera passé rapidement à la Fed (la banque centrale américaine, ndlr) et aux autres banques centrales pour gérer la crise, ce qui resserrerait davantage les conditions de crédit", a prévenu Brian Bethune, chef économiste à Global Insight.

Accentuant davantage le sentiment d'urgence, "chaque jour qui passe apporte la chute d'une institution financière" aux Etats-Unis, a noté Mme Piegza.

Après la faillite de Washington Mutual vendredi, les autorités ont organisé le rachat des activités bancaires de Wachovia par sa rivale Citigroup.

En Europe, la crise s'est brusquement accélérée, poussant à des interventions d'urgence au profit de banques au Royaume-Uni, au Bénélux, en Islande et en Allemagne, signe que les marchés font face "non seulement à une crise américaine, mais à une crise mondiale", a ajouté l'analyste de FTN.

Le titre Citigroup, qui avait fortement progressé en séance, a finalement cédé 11,91% à 17,75 dollars. Wachovia s'est logiquement effondrée de 81,60% à 1,84 dollar.

La débâcle est générale dans le secteur financier: les banques d'affaires Goldman Sachs et Morgan Stanley ont perdu respectivement 12,53% et 15,19%, JPMorgan Chase 15,01%, Bank of America 17,57%, Wells Fargo 10,88%.

La banques régionale de Cleveland (nord) National City, considérée comme l'une des banques en plus en danger après la chute de Washington Mutual et Wachovia, a plongé de 63,34% à 1,36 dollar.

Wall Street a aussi été ébranlée par la chute des cours des matières premières, emportées par la crise de confiance qui touche les marchés financiers: le baril de pétrole a perdu plus de 10 dollars à New York.

Le pétrolier ExxonMobil, première capitalisation du Dow Jones, a cédé 8,17% à 74,06 dollars et Chevron 10,87% à 77,50 dollars. Le géant de l'aluminium Alcoa a lâché 9,18% à 21,38 dollars.

Dans le secteur technologique, Apple (-17,49% à 105,80 dollars) a pâti de commentaires négatifs d'analystes, notamment de ceux de Morgan Stanley, qui ont souligné l'affaiblissement de la consommation. Google a perdu 10,57%, Yahoo! 10,15% et Microsoft 8,36%.

Le marché obligataire a fortement monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,632%, contre 3,827% vendredi soir, et celui à 30 ans à 4,161%, contre 4,357% la veille.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Déroute à Wall Street après le...
Article Suivant :
LA CLOTURE A WALL STREET - Descente...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Apple   Chevron   Consommation   Crise   Dollar   Dollars   Dow jones   Etats unis   Nasdaq   New york   Petrole   Petrolier   Wall street   Bourse   Washington   Wachovia   Citigroup   Morgan  
Sociétés citées dans cette news : Chevron Corporation   FINANCIAL  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?