Nigeria: le Mend harcèle Shell et veut anéantir les exportations de brut | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Macro Économie

Nigeria: le Mend harcèle Shell et veut anéantir les exportations de brut

Samedi 20 Sep 2008 à 19:15

Le principal groupe armé du sud du Nigeria, le Mend, a affirmé samedi avoir attaqué une installation pétrolière de Shell, pour la 6e fois en une semaine, annonçant qu'il poursuivrait ses actions jusqu'à ce que les exportations de brut du pays soient réduites à "zéro".

Shell a de son côté déclaré l'état de "force majeure" sur ses chargements de brut léger au terminal de Bonny (sud), qui entraîne une suspension de la garantie des livraisons, "en raison des pertes de production causées par les récentes attaques", selon une porte-parole à Londres.

"Un important oléoduc (...) appartenant à Shell Development Company a été détruit par Ouragan Barbarossa", nom de code de la "guerre du pétrole" proclamée le 14 septembre par le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), a annoncé le groupe de militants dans un communiqué diffusé samedi matin.

Selon le Mend, l'attaque a eu lieu vendredi soir à Buguma Front, dans l'Etat de Rivers (sud), situé dans la région pétrolière du delta du Niger d'où le Nigeria tire 90% de ses devises.

Il s'agit de la sixième attaque contre des installations de Shell en une semaine, d'après les revendications du Mend.

La compagnie anglo-néerlandaise, qui en a confirmé deux, a fait entrer en vigueur l'état de force majeure vendredi soir, seconde mesure de ce type à laquelle elle a recours depuis fin juillet.

La porte-parole de Shell s'est refusée à indiquer quelle quantité de brut était désormais concernée et combien de temps la mesure serait en place.

Le Mend a menacé samedi dans son communiqué de "continuer chaque jour à ronger les infrastructures pétrolières au Nigeria jusqu'à ce que les exportations de pétrole atteignent (le niveau) zéro".

Apparu début 2006, le groupe affirme se battre pour les populations locales et un meilleur partage des richesses pétrolières. Il a multiplié attaques, enlèvements d'expatriés et sabotages.

"Nous attendons du gouvernement qu'il prenne au sérieux NOS demandes, qu'il mette en place un véritable fédéralisme, y compris un fédéralisme fiscal", poursuit le Mend.

Pays le plus peuplé du continent avec 140 millions d'habitants, le Nigeria est une république fédérale composée de 36 Etats.

Shell a évacué par précaution en début de semaine plusieurs dizaines d'employés de certains sites, plus d'une centaine selon une source du secteur pétrolier.

Alors que des installations de la compagnie américaine Chevron ont aussi été attaquées cette semaine, dans l'Etat de Rivers, Shell a semblé être la cible de prédilection du Mend. Mais l'organisation clandestine a réfuté cette idée.

"Shell semble avoir plein de ces espèces d'oléoducs partout dans la région. Ils ne sont pas une cible spécifique. Nous ne faisons pas de discrimination", a indiqué le Mend dans un courriel, en réponse à une question de l'AFP.

Face à la récente recrudescence de la violence, les autorités nigérianes sont restées discrètes. Le 10 septembre, elles ont annoncé la création d'un ministère spécifiquement chargé du développement et de la pacification du delta du Niger.

En annonçant le lancement de la "guerre du pétrole", le Mend avait menacé tous les pétroliers et méthaniers qui s'approcheraient de ce delta.

Il menace aussi de s'en prendre au site offshore Agbami de Chevron et, comme en juin dernier, à une autre importante unité de production offshore de Shell, le FPSO Bonga.

Les violences depuis 2006 ont fait perdre au pays environ un quart de sa production quotidienne d'or noir. Le Nigeria perd aussi quelque 80.000 barils de pétrole par jour rien que dans le trafic illégal, souvent organisé par des hommes politiques influents.

Actuellement, la production oscille entre 1,8 et 2 millions de barils par jour, contre 2,6 mbj il y a deux ans.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Crise financière: plan de sauvetage...
Article Suivant :
Retour sur les dix jours qui ont...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Macro Économie' »




Mots-clés : Chevron   Petrole   Petrolier   Harcele   Shell   Barils  
Sociétés citées dans cette news : Chevron Corporation   NOS  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?