ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE / EUROPE Le CAC 40 sous pression | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Marchés Financiers

ANALYSE MI-SEANCE AOF FRANCE / EUROPE Le CAC 40 sous pression

Mardi 08 Jul 2008 à 12:21

Très net recul pour les marchés actions en Europe ce matin, dans le sillage de Wall Street et de l'Asie. Les investisseurs sont de nouveau en proie à de grandes inquiétudes concernant le secteur financier après la parution d'un rapport de Lehman Brothers concernant les sociétés de refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fannie Mae. A la mi-séance, le CAC 40 affiche un recul de 2,41% à 4237,72 points, à ses plus bas niveaux depuis trois ans. L'indice FTSE Eurofirst 80 chute de 2,22% à 4182,57 points.

Le gouvernement russe est en pourparlers avec UBS (- 3,36% à 19,30 francs suisses) ainsi que d'autres banques suisses concernant la gestion de deux fonds souverains. Au total, ceux-ci totalisent 163 milliards de dollars, selon Dimitri Pankine, le vice-ministre des finances. «Des banques suisses aimeraient y participer, et avant tout UBS, à la fois en tant que conseiller et gérant d'actifs», selon M. Pankine.

Michelin chute de 6,15% à 44,85 euros, plombé par une note de Société Générale. Le bureau d'études a abaissé sa recommandation sur le fabricant de pneumatiques de Conserver à Vendre, avec un objectif de cours réduit de 56 à 39 euros, de source de marché. Le broker s'inquiète des ventes de pneus de poids lourds à la suite du ralentissement de la croissance du transport routier.

Orpea bondit de 6,77% à 32 euros, porté par un chiffre d'affaires semestriel solide et des prévisions optimistes. Dans ces temps difficiles, la santé du français contraste avec celle de son concurrent britannique Southern Cross Healthcare Group, contraint le mois dernier à un profit warning. Pour Morgan Stanley, cette publication semestrielle offre un point d'entrée attractif pour un titre plein d'avenir. Comme le rappelle Orpea :"20 à 25% des personnes de plus de 85 ans souffrent d'un niveau de dépendance qui rend nécessaire d'entrer en institution pour se faire assister".

Les chiffres macroéconomiques

Aujourd'hui, les investisseurs attendent les ventes en attente de logements et les stocks des grossistes pour le mois de mai aux Etats-Unis à 16h00.

Sur le marché des changes, l'euro cote 1,5721 face au dollar.

EN SAVOIR PLUS

ACTIVITE DE LA SOCIETE

Orpea est aujourd'hui un des acteurs français majeurs sur les trois segments les plus porteurs de la dépendance : maisons de retraite, soins de suite, rééducation et, à travers sa filiale Clinea, un acteur significatif du secteur sanitaire : psychiatrie, soins de suite, rééducation et réadaptation fonctionnelle, médecine.

A travers ses 150 résidences retraite (14 053 lits), Orpea accueille les Personnes Agées dépendantes et au sein de ses 43 cliniques de moyen séjour (3 961 lits), Orpea, via sa filiale Clinea, accueille des personnes rendues temporairement dépendantes, dans les domaines des Soins de Suite, de la Rééducation Fonctionnelle et de la Psychiatrie. Le groupe intervient donc dans deux secteurs complémentaires :

-Le secteur des maisons de retraite - Dépendance permanente

-Le secteur des cliniques de moyen séjour et psychiatrie - Dépendance temporaire

FORCES ET FAIBLESSES DE LA VALEUR

Les points forts de la valeur

- Le groupe compte parmi les deux leaders du marché des soins longs.

- Les remaniements effectués en 2005-2006 (cession de Medidep, acquisitions en France et en Espagne) ont été pertinents.

- La société bénéficie d'un potentiel de croissance organique significatif sur un marché où les barrières à l'entrée sont conséquentes, tandis que sa fragmentation rend les opérations de croissance externe intéressantes.

- Selon la presse patrimoniale, Orpéa affiche la meilleure rentabilité de son secteur, avec une marge opérationnelle oscillante entre 13,5 et 14,5%. Celle-ci repose sur la taille critique de ses établissements, qui permet de couvrir des charges élevées.

Les points faibles de la valeur

- Même si la prime de valorisation est justifiée par la qualité des perspectives, certains brokers conseillent par prudence d'attendre un repli.

- Une opération d'envergure rendrait nécessaire la réduction significative de l'endettement, ce qui pourrait se traduire par une cession d'une partie du patrimoine immobilier.

COMMENT SUIVRE LA VALEUR

-La valeur est dépendante de la courbe de vieillissement de la population qui lui est actuellement favorable.

- Il faut tenir compte de l'évolution de l'offre, le Français bénéficiant pour le moment d'un avantage mais qui tend à se réduire.

-La valeur est sensible aux politiques publiques qui sont pour le moment à son avantage avec le lancement de l'allocation personnalisée à l'autonomie.

- Le groupe Orpea a réalisé un chiffre d'affaires de 545,6 millions d'euros en 2007, soit une progression de 31,5% par rapport à 2006, une performance supérieure à ses attentes. Selon Yves Le Masne, le directeur général délégué du groupe, l'accélération connue en fin d'année s'explique par une forte montée en puissance des activités à l'international.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé

Tiré par les efforts de prévention contre des menaces telles que la grippe aviaire, et par les lancements de nouveaux produits, le marché des vaccins fait preuve d'une belle vitalité. S'il ne représente que 2% des ventes de l'industrie pharmaceutique mondiale, le secteur croît néanmoins de 15%. En tenant compte de cette progression, les vaccins devraient représenter un marché mondial de 26 milliards de dollars en 2011, contre 15,6 milliards en 2007. Il s'agit d'un marché concentré, dominé par quelques intervenants dont Sanofi Pasteur, la filiale de Sanofi-Aventis, qui est leader mondial. Elle est suivie par le britannique Glaxo-SmithKline, puis par les américains Merck et Wyeth. L'activité de ces quatre groupes, constitue environ 80% du marché mondial. Les lancements de nouveaux vaccins, ayant le profil de « blockbusters », c'est-à-dire réalisant un chiffre d'affaires potentiel supérieur au milliard de dollars, dynamisent les ventes. Ces vaccins très innovants sont commercialisés à des prix beaucoup plus élevés, impactant positivement les marges. Ainsi le vaccin Prevenar de l'américain Wyeth contre les infections à pneumocoque comme la méningite, a généré des recettes mondiales de 2,4 milliards de dollars en 2007.

Partager sur Facebook
Article Précédent :
Le CAC 40 au plus bas avec les...
Article Suivant :
Le cours du Brent a augmenté de 7,6%...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Marchés Financiers' »




Mots-clés : Cac 40   Dollar   Dollars   Etats unis   Euro   Euros   Freddie mac   Immobilier   Lehman brothers   Michelin   Prime   Retraite   Wall street   Tra  
Sociétés citées dans cette news : Sanofi   Michelin   Société Générale   Orpea   CAC 40   Merck  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?